Jésus est Seigneur !

27 Nov 2011 2 commentaires

Post de Nathan L., 24 ans, responsable à JPC, et auteur du livre Devenir un Homme selon Jésus.

Il y a une phrase qui fait partie des fondements absolus de notre foi, et dont on ne sonde pas parfois les profondeurs. Le scandale du Christianisme repose en partie dans cette unique affirmation : Jésus-Christ est Seigneur. Voici trois raisons qui expliquent un peu Sa Seigneurie.

1. Le Seigneur Vivant

La première raison touche au temps utilisé. On ne dit pas « Jésus était Seigneur », mais « Jésus est Seigneur ». L’usage du présent indique que Jésus est toujours vivant aujourd’hui. « Jésus est Seigneur » implique qu’il y a bien une résurrection des morts, et que le premier né de celle-ci, le seul homme qui a vécu cette dimension de la vie s’appelle Jésus. Sa résurrection est une occasion de chute pour tant de personnes. Mais nous croyons au Dieu des miracles. Aujourd’hui même, Jésus-Christ règne en majesté. Tout lui est soumis. Il n’est plus mort. Il n’est pas soumis aux mêmes limitations que nous.

En tant que chrétiens, nous participons à sa résurrection. Si nous sommes en Christ, nous sommes une nouvelle créature. Est-ce que nous vivons comme cela ? Est-ce que nous nous attendons à voir la résurrection de Christ faire irruption dans des situations jugées désespérées ? Dans la maladie, dans l’injustice, dans la mort même, croyons-nous que Jésus est Seigneur ? Si le monde ne trouve pas que l’Église est vraiment un scandale, c’est peut-être parce que nous ne le mettons pas face à l’étonnante réalité : Jésus est Seigneur.

2. Le Seigneur Absolu

Ensuite (c’est la raison qui me travaille le plus en ce moment), si Jésus est Seigneur, alors les autres prétendants ne le sont pas. La Seigneurie de Jésus implique la non-seigneurie des autres dieux. Les autres religions, avec tous leurs mérites, sont juste fausses ! Mettre son espoir en Allah, en Vishnou, dans la sorcellerie ou dans le Zen est une erreur magistrale et un crime de lèse-majesté total. Peu importe ma tolérance envers ta différence. Tu commets une faute grave en ne reconnaissant pas la Seigneurie de Jésus.

Si l’Église aujourd’hui ne fait pas scandale, a-t-elle suffisamment élevé la Seigneurie de Jésus ? Notre système est fondé sur un Dieu unique : l’argent. Tout est une question financière, et tout nous pousse à glorifier cet argent. Ce monde nous haïrait si nous refusions un système monétaire fondé sur le prêt, l’intérêt ou l’exploitation du plus pauvre au profit du plus riche (p. ex., le fait de dire : « je n’achète pas bio ou équitable parce que c’est trop cher » – sous-entend « je ne suis pas assez riche pour me payer un café produit selon la justice, mais je veux mon petit crème quotidien, donc je préfère cautionner l’abus d’être humains au Kenya ou au Guatemala pour mon plaisir matinal plutôt que de m’en passer, faute d’argent ».). S’il ne nous haït pas, c’est parce que nous disons de nos lèvres que Jésus est Seigneur, mais nos actions louent le Dieu argent, qui détient le pouvoir humain dans notre société. Rebellutionnaires, malheur à vous si l’argent est votre dieu, parce que la réalité est que Jésus est Seigneur.

3. Le Seigneur Souverain

La dernière implication de cette phrase nous amène à comprendre que Jésus est Dieu. Peu importent les Témoins de Jéhovah et autres Arianistes (personnes qui croient, à la suite d’Arius, que Jésus était un homme et non pas Dieu – rien à voir avec les aryens nazis). Il est totalement incohérent et blasphématoire de reconnaître la Seigneurie de Jésus sans voir qu’il est lui-même Dieu.

Tout cela implique que rien n’échappe à son pouvoir et à sa gouvernance. Le chant des oiseaux, le nombre de cheveux sur ta tête, l’acarien et le chimpanzé, les présidentielles de 2012, les tueries en Norvège, les théories de l’évolution et du genre, la gamme de Do et le bœuf bourguignon. Tout. Absolument TOUT est soumis à l’absolue Seigneurie de Jésus, et tout s’exécute à Ses ordres. Comme le dit le chant de Simon Brading : « Le Dieu des temps et de l’éternité, par qui l’histoire est orchestrée règne à jamais, en tout temps et sur toute chose. A lui le premier et le dernier mot, Alléluia, gloire au Dieu qui règne! »

Les gens autour de vous savent-ils que vous croyez cela ? Que diraient-ils s’ils savaient que vous croyez que Jésus-Christ orchestre l’Histoire pour que toute chose concoure à votre bien, à leur insu et contre leur gré ?! Ils devraient savoir que l’Histoire du Monde se résume au final à cette affirmation résonnante :

Jésus est Seigneur !

Du même auteur L’épouse de mon meilleur ami / Le coeur de Dieu pour la justice / La mort de la mort / Vous avez dit… « masculinité » ? / Les dynamiques de la louange / Orthopraxie versus Orthodoxie / Plaidoyer pour la beauté (Série)Halte au tribalisme ! / La Parole de Dieu / Vous avez dit… « la fin des temps ? » / Ca peut chémar ! / Ne vous prenez pas au sérieux ! / Comment transmettre la Rébellution / L’unité, par l’amour

Auteur : Nathan L

26 ans, Rébellutionaire depuis une bonne dizaine d'années, marié à Beki, papa d'Emilie et de Caleb, responsable à l'Eglise CVV Paris et auteur du livre Devenir un Homme Selon Jésus.

Voir tous ses articles →