4 raisons pour lesquelles Jésus est resté Dieu en venant sur terre

Qu’est-ce qui nous dit que Jésus, sur terre, est resté Dieu ? Et qu’il n’était pas simplement un homme parmi les autres, en ayant mis de côté sa divinité ? En dehors des nombreux versets dans la Bible qui nous montrent que Jésus est Dieu, voici 4 autres arguments qui montrent que Jésus, sur terre, était toujours Dieu.

#1 – Parce que Jésus, sur la terre, avait le pouvoir de pardonner les péchés

Quand Jésus voit un homme paralysé amené par ses amis, il lui dit : « Mon enfant, tes péchés te sont pardonnés. » (Marc 2.5) Cette phrase fait réagir les spécialistes de la loi qui sont là. Ils se disent en eux-mêmes :

« Pourquoi cet homme parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui peut pardonner les péchés, si ce n’est Dieu seul ? » – Marc 2.7

Ils ont raison d’être surpris : comment un homme pourrait-il pardonner les péchés d’un autre homme ? La seule personne qui puisse faire ça, c’est Dieu !  Et c’est justement la chose que Jésus montre par ce miracle. Il a le pouvoir de pardonner les péchés :

« Afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés, je te l’ordonne – dit-il au paralysé –, lève-toi, prends ton brancard et retourne chez toi. » – Marc 2.10-11

Jésus fait ce miracle pour montrer qu’il n’est pas un homme parmi les autres, ou un prophète de plus. Mais il est Dieu lui-même !

#2 – Parce que Jésus disait être « le Fils de l’homme »

Dans ce passage (Marc 2.10) et dans beaucoup d’autres (Luc 17.26, Matthieu 12.8, Jean 12.23, etc.), Jésus se définit comme étant « le Fils de l’homme ».

Ce titre ne se rapporte pas à l’humanité de Jésus, comme on peut le croire généralement, mais plutôt à sa divinité. Pour un lecteur habitué de l’Ancien Testament qui entendait parler de ce titre, une alarme sonnait dans sa tête qui lui disait « Daniel 7 ! ». C’est dans ce passage (Daniel 7.13-14) qu’on trouve l’origine du titre que Jésus s’attribue.

Je cite mon (illustre) cousin Maxime, qui dit à propos de ce passage :

« Ce personnage, ce Fils de l’homme, apparait dans le livre de Daniel comme un Personnage Divin, revêtu des attributs divins et exerçant un règne divin : comme Dieu Lui-même. » (plus de détails sur ce titre dans l’article source)

#3 – Parce que si Jésus n’est plus Dieu, tout s’écroule

Il y a un passage marquant dans Colossiens 1, où Paul écrit à propos de Jésus :

« Il existe avant toutes choses et tout subsiste en lui. » – Colossiens 1.17

Toute la création – toi, moi, les étoiles, les lois de la physique et de la nature, le monde entier – tout est maintenu en Jésus. Tout subsiste parce que Jésus subsiste. Si Jésus cessait d’exister – tout s’effondrerait. Ce serait le chaos total.

Dans le contexte de ce verset (Colossiens 1.15-20), Paul écrit pour montrer la grandeur de Jésus. Pour montrer, justement, que Jésus est Dieu. Il est le premier-né (v.15). Il est celui par qui et pour qui tout a été créé (v.16). Il existe de toute éternité (v.17) et toute la plénitude de Dieu habite en lui (v.19).

Et sans ce Jésus , tout s’écroule. Si donc Jésus cessait d’être Dieu, ou perdait sa divinité pour devenir un homme parmi les autres, tout s’écroulerait !

#4 – Parce que seul Dieu pouvait payer la dette

Si je mets une claque à un de mes amis, je vais pas avoir trop de problèmes. Mais si je fais le même geste – mettre une claque – à un prof à l’école, je risque beaucoup plus de problèmes. Et encore pire si je le fais à un policier ! Parce que la punition qu’on mérite est proportionnelle en fonction de l’importance de la personne qu’on a offensée. Mais alors : qu’est-ce qu’on mérite pour avoir offensé le Dieu Tout-Puissant, le Créateur, le maître du monde ? On mérite une punition éternelle. Et cette dette, aucun homme ne peut l’effacer par lui-même. Un théologien du 11e siècle l’a bien résumé en disant :

« La dette était si importante que seul Dieu pouvait payer ce que l’homme devait. » – Anselme de Cantorbéry

Dans une version plus moderne, Shai Linne, un rappeur chrétien, dit :

« Seul Dieu peut prendre la colère de Dieu et vivre. » – Shai Linne, The Hypostatic Union

Et c’est vrai. Seul Jésus – Dieu fait homme – pouvait régler parfaitement le problème du péché. Jésus, en restant pleinement Dieu et pleinement homme, a été jusqu’à la croix, mourir à notre place. Quel amour !

Voilà 4 raisons – parmi beaucoup d’autres – pour lesquelles Jésus était pleinement Dieu dans ce monde. Quand Jésus est venu sur terre, il n’a pas cessé d’être Dieu. Il n’a pas mis de côté sa divinité. Sur terre, Jésus était 100% Dieu et 100% homme !

Benjamin E
Auteur : Benjamin E

23 ans, parisien vivant à Bruxelles, étudiant à l'Institut Biblique Belge. Amateur de bons livres, apprenti blogueur et fan de Webdesign. Mais surtout : passionné par l'Évangile, sauvé par grâce, disciple de Jésus.

Voir tous ses articles →