[Spécial Manga] Full Metal Alchemist : on ne peut pas devenir Dieu

Suite de notre série Spécial Manga, à l’occasion de la Japan Expo à Paris (5-8 juillet 2018). Après avoir parlé de Naruto, on continue avec un autre article sur un Manga, analysé à partir d’une vision chrétienne du monde.

Cet article présente le sujet principal de Full Metal Alchemist, le message qu’il cherche à faire passer, les problèmes qui y sont liés et comment la Bible aborde ce sujet. Ici je ne parle pas l’anime de 2003 mais de Brotherhood, l’histoire originale du manga.

Le sujet principal : la connaissance

C’est l’objectif des héros Edward & Alphonse et du méchant Père (nain dans le flacon). Le but des premiers, c’est de connaître suffisamment l’alchimie pour pouvoir ressusciter leur mère et ramener le corps d’Al. Père, lui veut tout connaître : il vise l’omniscience.

La vision du monde de FMA

Le Dieu monothéiste à la poubelle

On retrouve donc une critique classique du monothéisme : Si Dieu existe pourquoi le mal et la souffrance ? Voyant le génocide des Ishvals, Maes Hughes dit qu’Ishvala (le Dieu des Ishvals) ne sera jamais son Dieu car il laisse crever son peuple sans rien faire. Un autre argument est que la religion révélée (christianisme, judaïsme, islam) empêche les progrès de la science (Ishvala interdit l’alchimie). Elle contredit même la science (voir le tout début avec le Père Cornello).

Une autre religion

A la place, FMA choisit une religion plus mystérieuse. En fait, FMA s’inspire énormément de la théosophie (ici l’hermétisme lié à l’alchimie). C’est un système de pensées avec des choses cachées et secrètes. La version du manga comporte trois éléments : la Vérité, la porte et l’œil de Dieu.

La Vérité ?

Elle se présente comme ça : Je suis ce que tu appelles « Monde ». Ou plutôt « Univers », voire « Dieu » ou même « Vérité ». Je suis « Tout », je suis « Un » : et surtout, je suis « Toi ».

En gros, la Vérité regroupe tout ce qu’on connaît (Dieu, l’Homme et le monde) dans un même paquet.

La porte

La porte donne l’accès à la connaissance suprême : l’omniscience. En gros, elle permet à tous ceux qui la traversent d’expérimenter la Vérité. C’est pour ça que lorsqu’il a passé la porte, Ed sent sa tête exploser. Lui qui est une créature limitée est en train rencontrer toute la Vérité.

L’œil de Dieu

Il représente le monde entier en train de juger ceux qui veulent se prendre pour Dieu. Le monde entier est ici un super être-vivant autonome qui inclut tout ce qu’il contient.

Le mal et la punition des coupables

Dans FMA, le mal, c’est l’orgueil, transgresser les lois de la Vérité, se prendre pour Dieu en essayant une transmutation humaine ou en cherchant l’omniscience. Les hommes doivent accepter leur place de créatures limitées dans l’univers sinon ils sont punis.

La punition, c’est l’humiliation. La Vérité/l’œil de Dieu enlève ce qui est plus important pour une personne. Par exemple, Mustang qui en tant que colonel ambitieux avait une grande vision pour la nation d’Amestris devient aveugle. Ed marchande avec la Vérité en abandonnant ses pouvoirs d’alchimistes pour récupérer le corps de son frère. Il reconnaît ses limites.

Que dit la Bible ?

Réponses aux attaques de FMA

FMA est incohérent. D’un côté, il critique le christianisme (en supposant que la mort est mauvaise)  parce que Dieu est bon mais permet le mal et la souffrance. D’un autre (voir la discussion d’Ed et d’Al sur l’énigme d’Izumi quand ils sont sur l’île), il considère la mort seulement comme un élément normal du cycle de la vie : la mort est nécessaire pour qu’il y ait la vie (chaîne alimentaire …).

Enfin Dieu jugera tous ceux qui ont commis des actes criminels.

Pour l’opposition entre Dieu et la science, c’est un cliché, Dieu n’empêche pas la science. En fait il est le seul qui la rende possible. 

Dieu est différent de sa Création

Le danger dans FMA, c’est que Dieu est enfermé dans une boîte qu’est l’univers. Il est limité. Il n’est plus vraiment Dieu.

Au lieu de tout mélanger comme dans FMA, la Bible sépare Dieu et la Création. Dieu seul est omniscient. Les hommes ne peuvent pas tout savoir mais ils peuvent avoir une connaissance partielle et vraie qui se base sur celle de Dieu. Tout l’univers dépend de Dieu.

Dieu est plein de grâce

Contrairement à FMA, la Bible affirme que les hommes sont tous coupables, pas seulement certains. Tous les hommes sont orgueilleux par nature. En faisant leur propre vie sans Dieu, ils se prennent tous pour Dieu. Dans FMA, il n’y a pas de pardon. Mais le Dieu de la Bible en devenant homme dans la personne de Jésus-Christ a été puni à la place des hommes pour qu’ils ne le soient pas à cause de leur orgueil, s’ils placent leur confiance en ce sacrifice.

Il nous fera vivre dans un univers où la mort n’existera plus. Au contraire, dans FMA la mort n’est même pas un problème, elle est normale.

Vas-tu reconnaître ta place de créature et celle de ton Créateur ?

PS : Je me suis beaucoup inspiré de cet article

Digiqole ad
Laurent

Laurent

22ans, Rébellutionaire et étudiant.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

5 Commentaires

    Avatar
  • FMA est volontairement contradictoire dans sa vision de la religion, loeuvre ne prends pas parti pour les athées où les croyants fma propose des arguments pour les deux « camps » c’est à nous de réfléchir ensuite. Ce manga c’est en gros une mangaka qui s’est intéressée a la religion judéo-chrétienne et en a fait l’une des plus grande oeuvres de l’univers :)

      Laurent
    • Disons qu’il prend quand même parti pour la vision la plus « stylée » aujourd’hui ou à la mode : une religion universelle où le monde entier est pénétré par une force impersonnelle mais reste principalement immanent et naturaliste (donc un mix de naturalisme, de New Age et de panthéisme). Ca se voit à la présentation positive de la religion du frère de Scar et comme je l’ai dit la discussion entre Ed et All sur l’île d’Izumi. Mais tu as certainement raison en ce qu’il critique à la fois les athées (King Bradley) et les croyants en un monothéisme (les Ischbal), toujours pour se ramener à un panthéisme universel type new age.

  • Avatar
  • Je ne pense pas que FMA se moque de Dieu.
    Si je prends le tout premier épisode où les frères Elric sont face au père Cornello. Beaucoup de gens trouvent que se passage se moque de la religion. Pourtant c’est la statue du dieu Létho qui puni le père Cornello en abbattant son poing sur lui (transmutté Edward Elric certe). Ce que l’auteure dénonce c’est la religion dès qu’elle devient un outil de pouvoir. Mais elle dénonce la science en tant qu’outil de pouvoir (que ce soit par les homonculus, le massacre des Ishbals, le Père qui devient Dieu grâce au sacrifice d’un pays entier grâce à l’alchimie, les frères Elrics qui perdent leurs corps en transmuttant leur mère…). Tout le mangas repose sur le fait de trouver une balance entre science et religion.
    Et dans vôtre critique il y est dit que FMA est incohérent car il met la mort dans un cycle obligatoire (un est tout, tout est un) mais que dieu permet des atrocité comme le massacre des Ishbals. Cet argument est utilisé par Maes Hugues qui seras tué pour avoir découvert la machination de l’Etat et par King Bradley qui seras par Scar un Ishbal, le peuple qu’il a essayé d’exterminer

      Laurent
    • Ca dépend quelle religion effectivement. Après vu que le seul moment où le christianisme est représenté, c’est pendant l’arc Cornelio, j’en déduis que c’est probablement comment l’auteure se représente le christianisme (christianisme = abus de pouvoir, comme dans énormément d’autres anime d’ailleurs, voir les derniers episodes de Boruto par ex). Pareil pour la religion de Ishbal (qui représente peut être le judaïsme ?) qui n’est pas un outil de pouvoir dans l’oeuvre, même si l’auteure est plus respectueuse, elle critique cette religion avec l’argument de Maes dont vous parlez et que j’ai aussi cité dans l’article. Donc au final je ne retire pas ce que j’ai dit : FMA critique bien les religions monothéistes. Je suis tout a fait d’accord pour la critique de la science, j’aimerais traiter de ce sujet un jour :)

        Avatar
      • je me suis peut-âtre mal exprimé mais vous n’avez pas compris ce que j’ai dit. Dans l’arc de Cornello, la critique n’est pas sur le christianisme mais sur la religion quand elle devient un outil de pouvoir, (même chose pour la science ou l’auteure critique la science en tant qu’outil de pouvoir(les alchimistes d’Etat, le fait que le pays utilise la science pour justifier son pouvoir))
        Pour le massacre des Ishvals, toute les personnes utilisant l’argument « Si Dieu existe, alors pourquoi y’as des morts? » ils meurent tous. Ils sont tous punis pour avoir utilisé cet argument.

        Dans vôtre article il y a un petit problème, vous dites:
        « FMA est incohérent. D’un côté, il critique le christianisme (en supposant que la mort est mauvaise) parce que Dieu est bon mais permet le mal et la souffrance. D’un autre (voir la discussion d’Ed et d’Al sur l’énigme d’Izumi quand ils sont sur l’île), il considère la mort seulement comme un élément normal du cycle de la vie : la mort est nécessaire pour qu’il y ait la vie (chaîne alimentaire …). »
        L oeuil de dieu ne punit que ceux ayant troublé cet ordre. Il acquière de nouvelle connaissance sur l’alchimie, perds un membre et l’opération peut se répéter jusqu’à ce qu’il comprennent que la transmutation humaine est impossible.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *