La science dans Dr Stone

10 Fév 2020 0 commentaire

Un jour, en 2000 et quelques, pour une raison inconnue, l’humanité entière se retrouve pétrifiée (comme par Méduse chez les Grecs). Mais un jeune génie réussit à se dé-pétrifier des milliers d’années plus tard. Il se lance dans une aventure de la science pour reconstruire la civilisation à partir de zéro.

La science dans Dr Stone

La science : la différence de l’homme avec les animaux

Clairement, Dr Stone prend position quand il affirme ce qui nous différencie des animaux. C’est la science : la chose la plus précieuse de l’humanité. On voit ça dans la scène flash-back peu après la dé-pétrification de Senku avec les singes qui ne comprennent rien du tout quand ils l’observent construire des outils et pratiquer la science.

La science objective et les émotions subjectives

L’anime nous montre que c’est important d’avoir une éthique et des émotions. L’anime joue beaucoup sur l’opposition entre ce que Senku prétend faire et ce qu’il fait réellement pour mettre en valeur l’importance des émotions humaines.

Il se dit désintéressé des autres et raconte qu’à chaque fois, il fait juste le meilleur choix comme le calcul parfait d’un ordi. En réalité, Senku lui-même a plein d’émotions : il est plus qu’une machine à calculer. Même si on le voit calculer de tête des formules de ouf en quelques secondes ! C’est son amour pour la science qui le pousse à en être passionné. Il stresse, il a peur de mourir (quand ils vont chercher l’acide sulfurique), il veut sauver ses amis. Il ne laisse pas mourir Yuzuriha mais se sacrifie pour elle.

Dr Stone révèle un piège dans lequel l’homme tombe souvent : avoir tendance à voir le monde comme s’il était juste une grande horloge ou une grande machine qui tourne. Comme l’homme fait partie de cette grande machine, il ne serait en fait qu’une machine. Et aussi le cliché du scientifique froid et associal. Dr Stone montre que penser ça est faux, invivable et contre-nature.

La science et le mal

Pour Tsukasa, la science, par exemple la bombe atomique, est dangereuse car elle donne des moyens destructeurs aux hommes pour exprimer leur haine. L’homme pervertit la science et l’utilise pour tuer son voisin ou lui faire du mal. C’est pour ça que Tsukasa veut se débarrasser de Senku pour empêcher la renaissance de la science.

La science comme une grande aventure de la civilisation humaine

L’intrigue de l’anime c’est la reconstruction de la civilisation humaine à partir de zéro comme Senku et ses amis ont tout perdu après la pétrification de la société humaine. Le spectateur revit aux côtés des héros l’histoire de l’humanité au niveau de la science. Bien sûr, en plus de découvrir des inventions, on est rapidement excité et rempli d’émerveillement par cette aventure fantastique de l’homme à travers la science. La science, c’est l’histoire palpitante de l’humanité.

La science selon la Bible

La science : un cadeau de Dieu à l’humanité

La science est un cadeau de Dieu pour l’humanité. Dieu nous a donné l’intelligence que les animaux n’ont pas. Il a rendu les hommes capables de créer et fabriquer des choses complexes comme lui-même a construit l’univers. Et ça, c’est parce que Dieu nous a créés à son image : on peut refléter son intelligence infinie avec notre intelligence limitée. Mais cette connaissance n’est qu’une des nombreuses facettes de cette « image de Dieu » parmi d’autres comme la volonté, la morale, les émotions, etc.

La science : un outil de l’homme pour accomplir la mission que Dieu lui a confiée

Elle fait même partie de la mission que Dieu a confiée à l’homme : c’est un moyen qu’il allait utiliser pour dominer et exploiter le potentiel de la terre et des êtres vivants. Adam, Ève et leurs descendants auraient fait de la science même s’ils n’avaient pas désobéi à Dieu. Ils auraient développé la civilisation tout en reconnaissant l’autorité du Créateur. Puis Dieu aurait récompensé l’homme en le faisant entrer lui et toute la Création dans un état supérieur où le mal et la mort ne risqueraient plus d’apparaître. La science est donc basée sur la création : le début de l’histoire de l’humanité.

Une catastrophe

Malheureusement, l’homme refuse de collaborer avec Dieu et décide de se croire plus ou aussi intelligent que Dieu. Dieu le condamne à mourir et au désespoir loin de lui qui est la source de vie et de bonheur.

Malheureusement depuis très longtemps, les exploits technologiques de l’homme sont toujours accompagnés d’orgueil de sa part : la domination tout en ignorant Dieu. On a les exemples de la tour de Babel (Genèse 11) et celui du roi babylonien Nebucadnetsar (Daniel 4.30). C’est encore énormément d’actualité à notre époque scientifique où notre société prétend tout résoudre avec la science, y compris pour certains acquérir l’immortalité. Enfin, la technologie est un instrument utilisé par les hommes pour se faire du mal et est elle-même imparfaite dans ce monde déchu.

La science durant la période d’intérim avant la fin du monde

Après la chute, Dieu retient son jugement (il ne fait pas mourir directement Adam et Ève) et permet à l’homme de continuer à faire évoluer sa technologie (grâce commune) jusqu’au jour où il reviendra. Dieu permet aux hommes par la science de soulager les conséquences de la chute comme créer les médicaments pour les maladies. Il permet aussi cela pour que la société reste stable et un lieu propice à la propagation de la bonne nouvelle de Jésus-Christ.

La science et le paradis

On voit dans Apocalypse 21 que le paradis est « technologique » étant donné qu’il est décrit comme une ville. La nouvelle Jérusalem n’est plus la capitale juive mais un centre de vie multinational où chaque nation apportera et partagera ses propres richesses (Ésaïe 60).

La fin de la Bible se termine donc avec un lieu où Dieu habite avec l’homme et où la science a toute sa place. C’est une civilisation parfaite qui n’est pas construite par l’homme mais par Dieu le Créateur !

Dans cet endroit merveilleux, la science n’est plus un outil d’oppression et de haine (cf ce que Tsukasa a bien dénoncé) mais au service d’une Création renouvelée sans mal ni mort où Dieu habitera avec son peuple pour l’éternité. Techniquement parlant, la science a une portée eschatologique : elle est liée à la fin des temps, là au paradis. Finalement pour rebondir avec Dr Stone, la science, avant d’être l’histoire de l’homme, est aussi l’histoire de Dieu !

Avant le jugement ou la mort d’un être humain, Dieu offre à chaque homme l’occasion de se réconcilier avec lui et de faire partie de cette magnifique cité céleste. Comment ? C’est par Jésus-Christ et son oeuvre à la croix qu’on peut entrer dès maintenant dans ce magnifique « Royaume de la science » !

Laurent
Auteur : Laurent

20ans, Rébellutionaire et étudiant.

Voir tous ses articles →