Une prière pour se repentir et supplier Dieu

10 Déc 2017 3 commentaires

Salut à toi jeune (ou moins jeune) chrétien ! De très nombreuses fois il m’arrive d’être découragé à cause de mon péché. Je me rends compte que je suis très loin de plaire à Dieu et que mes actions, mes pensées et mes paroles sont souvent mauvaises. Ça doit aussi t’arriver n’est-ce pas ?

Il n’y a jamais de prière magique ou de recette miracle toute faite pour revenir à Dieu. Mais voici une prière (en fait, c’est un chant : Seigneur je n’ai rien à t’offrir) qui m’inspire beaucoup pour demander pardon à Dieu pour mes fautes. Pour le supplier de m’aider à faire le bien et à ne plus faire le mal. La chose à faire après avoir péché, c’est de revenir à Dieu en s’appuyant sur son amour et sa grâce qu’il a démontrés à la croix, où Jésus est mort à notre place (voir la quatrième partie). Rappelle-toi de ce Dieu miséricordieux qui est devenu homme (tout en restant Dieu) en Jésus, pour que tu sois réconcilié avec lui.

Prends cette prière pour tous les jours, quand tu vois que tu n’arrives pas à résister seul à la tentation. Contre le péché, que ce soit le mécontentement, les mensonges, les mauvaises pensées, la pornographie ou toute autre sorte de fantasmes, le mépris et la haine contre les autres, l’entêtement, le manque d’amour, l’absence ou le manque de respect à tes parents, toute sorte de dépendance (drogue, jeux-vidéo, sexe, masturbation,…).

Que cette prière soit notre appel au secours quotidien envers Dieu.

Comme c’est un cantique qui date un peu (on le trouve dans les recueils Sur les ailes de la foi et A toi la gloire), il doit probablement y avoir des mots que tu ne comprends pas. Dans ce cas là, tu n’as qu’à chercher sur internet comme tu le fais pour tout (tes cours, des définitions…) : Google est ton ami !

Seigneur je n’ai rien à t’offrir
Qu’un cœur fatigué de souffrir,
Et qui sans Toi ne peut guérir,
Je n’ai que ma misère.
Prends-moi tel que je suis,
sans vertu sans appui,
Tel que je suis,
Tel que je suis,
ô mon céleste Frère.

J’ai transgressé Ta Sainte Loi,
Le péché vainqueur règne en moi,
Pour me présenter devant Toi,
Je n’ai que ma souillure.
Prends-moi tel que je suis,
sans vertu sans appui,
Tel que je suis,
Tel que je suis,
lave mon âme impure !

Faible est ma chair, faible est mon cœur,
Pour repousser le tentateur.
Ô mon divin Libérateur,
Je n’ai que ma faiblesse.
Prends-moi tel que je suis,
sans vertu sans appui,
Tel que je suis,
Tel que je suis,
subviens à ma détresse !

Ton Sang versé me blanchira,
Ton Saint-Esprit m’affranchira,
Ta richesse m’enrichira
Ô mon céleste Maître !
Prends-moi faible et pêcheur, sans vertu ni vigueur
Ô mon Sauveur,
rends-moi vainqueur
Et tel que je dois être !

 

 

Laurent
Auteur : Laurent

20ans, Rébellutionaire et étudiant.

Voir tous ses articles →