Dieu ne dépend de rien

Dans cette série d’articles sur Dieu, je présente une par une ses caractéristiques (ou attributs). La dernière fois, on a vu l’incompréhensibilité de Dieu (Dieu dépasse notre intelligence). Aujourd’hui, on va s’intéresser à son indépendance (en plus compliqué : son aséité). Pour aller plus loin que cet article, regarder cette vidéo.

Définition

Dieu ne dépend de rien, ni pour exister, ni pour faire quoi que ce soit (ses actions) : pour vivre, pour faire des choix, pour connaître, pour réfléchir, pour punir, pour sauver, etc.

Passages bibliques

Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle « je suis » m’a envoyé vers vous. (Exode 3.14)

Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve est le Seigneur du ciel et de la terre, et il n’habite pas dans des temples faits par la main de l’homme. Il n’est pas servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, le souffle et toute chose. (Actes 17.24-25)

En effet, qui a connu la pensée du Seigneur, ou qui a été son conseiller? Qui lui a donné le premier, pour être payé en retour? C’est de lui, par lui et pour lui que sont toutes choses. A lui la gloire dans tous les siècles! Amen! (Romains 11.34-36)

En effet, tout comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d’avoir la vie en lui-même. (Jean 4.26)

Illustrations

Pour mieux comprendre ce que veut dire que Dieu est indépendant, on peut prendre plusieurs contre-exemples. Pour vivre, les êtres-vivants (plantes, animaux, hommes) ont besoin d’eau, de nourriture. Les hommes ont besoin de parents pour naître, d’oxygène pour respirer, de jambes pour courir, de cerveau pour réfléchir, de bus, de voitures et d’avions pour arriver plus vite à un endroit, de tutoriels pour réussir à faire un truc, de familles, d’amoureux, de copains/copines pour se sentir aimés et aimé les autres.

Plus généralement tout ce qui existe et qui n’est pas Dieu (la Création) a besoin de quelque chose pour continuer à exister. Par opposition, Dieu n’a besoin de rien, ni pour continuer à exister. On trouve justement des traces de cette indépendance de Dieu dans la création. 

Applications

  1. Attention ! Si l’on dit que Dieu n’est pas indépendant, on le transforme en une créature (c’est de l’idolâtrie) : quelque chose qui dépend de quelque chose d’autre.
  2. Cet attribut de Dieu montre qu’il ne nous pas créés parce qu’il s’ennuyait sans nous mais parce qu’il voulait nous aimer par pur amour désintéressé. Alors que de base, il n’avait pas besoin de nous. Il montre aussi qu’il ne nous a pas pardonnés parce que sans nous il serait triste. Mais il l’a fait par amour gratuit même s’il aurait juste pu nous laisser en enfer sans que ça ne crée de solitude chez lui.
  3. Comme Dieu ne dépend rien, contrairement à toute personne : il ne peut être influencé, contrôlé, corrompu, manipulé par personne, ni nous trahir ou être bloqué par un obstacle. Du coup, il peut toujours nous aider, faire ce qu’il a prévu pour nous. Il est entièrement digne de confiance et rien ne l’empêchera de venir à notre secours. Par exemple : pour nous pardonner comme il l’a fait en Jésus-Christ, pour nous sortir d’une situation difficile.
Digiqole ad
Laurent

Laurent

22ans, Rébellutionaire et étudiant.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *