Moi, flirter ? jamais ! (1/2)

Crédits photo : articlonet.fr
Crédits photo : articlonet.fr

Après notre série sur le thème des relations gars/fille, nous avons décidé de continuer à publier des articles sur ce sujet afin de répondre aux questions non encore traitées. Aujourd’hui, je vais aborder la question du « flirt ». Mon défi est de pouvoir parcourir le sujet en étant le plus succint possible.

Déjà, c’est quoi le flirt ? On pourrait le définir comme une relation amoureuse légère ou impure, sans aucune perspective sérieuse d’engagement. En voici 6 caractéristiques :

1- Le flirt a tendance à nous faire sauter l’étape de la simple amitié

Une relation amoureuse devrait toujours commencer par une amitié où les deux personnes apprennent à se connaître de manière platonique. Mais le flirt est plutôt impatient et impulsif, et saute souvent cette étape amicale pour s’orienter directement vers la romance de manière passionnelle.

 

2- Le flirt prend souvent l’attirance physique pour de l’amour

Le flirt met souvent l’accent sur l’attirance physique et les désirs charnels. Mais l’attirance physique n’est pas l’amour réel. “Ce n’est pas parce que deux bouches se sont collées que deux cœurs se sont joints. Et si deux corps s’attirent, cela ne signifie pas pour autant  que ces deux êtres sont faits l’un pour l’autre.” Joshua Harris

 

3- Le flirt crée un environnement artificiel qui empêche de juger objectivement du caractère de l’autre

Le flirt met l’accent sur la romance. Or dans un contexte toujours romantique, il est impossible d’analyser objectivement le caractère de l’autre. Il est nécessaire de voir l’autre dans des configurations réelles où il/elle ne peut pas se maîtriser (en groupe, dans des camps de jeunes, dans des activités spécifiques…). Si tu vois quelqu’un uniquement dans des situations où il/elle peut se faire beau/belle, agréable et romantique (ex : rendez-vous en tête-à-tête au resto uniquement), tu ne le/la connaîtras jamais totalement…

 

4- Le flirt isole souvent le couple de son entourage

Deux jeunes qui flirtent préféreront toujours s’isoler et se retrouver juste à deux. Ils apprécieront moins les sorties en groupe, ou la compagnie de leurs amis. Ils mépriseront ou fuiront bien souvent les conseillers spirituels avisés, afin de pouvoir librement braver les interdits. “Celui qui se tient à l’écart cherche ce qui lui plaît, il s’irrite contre tout ce qui est raisonnable… Mais les projets réussissent quand il y a de nombreux conseillers”. Proverbes 18.18 ; 15.22

 

5- Le flirt peut occasionner une mauvaise utilisation du temps du célibat

Le célibat est un cadeau de Dieu, car on a plus de temps que lorsqu’on est marié. Ce temps est censé servir à se bâtir soi-même, vivre des expériences enrichissantes avec Dieu et accomplir des choses folles pour Lui. Mais le flirt empêche de consacrer ce temps du célibat à l’essentiel ; le jeune en question perdra du temps à papillonner et enchaîner les relations sans aucun aboutissement.

 

6- Le flirt nous détourne de notre responsabilité à préparer le futur

Le flirt focalise sur le plaisir du moment, parfois aux dépens de l’avenir. On préfère délaisser ses responsabilités (son travail, ses études, ses engagements…) pour être uniquement avec l’autre. Or Dieu n’a pas prévu que les deux amoureux restent constamment “face à face”, mais plutôt qu’ils se mettent “côte à côte” en vue d’accomplir ensemble son dessein sur le terrain. Au lien d’être un moyen de bâtir un futur qui glorifie Dieu, le flirt devient généralement une fin en soi. Le flirt vit le présent aux dépens du futur alors qu’une relation saine vit le présent pour construire le futur

                            (La suite ici…)

Avatar

JB A

25 ans, Rébellutionnaire, ingénieur en systèmes d'information à Paris, et leader de groupe de jeunes à l'église Phila

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

10 Commentaires

    Avatar
  • C’est intéressant ^^ !! Tu dis dans ton article en parlant du flirt que deux personnes s’isolent mais s’isoler permet aussi de connaitre mieux l’autre, ce qu’il a comme désir dans le future, ces désirs…etc. parce que en groupe c’est pas forcément facile de savoir quels sont ces envies pour sa vie non?

      Avatar
    • Salut sketchup… :-)
      Je pense que s’isoler fait, ici, référence au fait que lorsque l’attrait physique précède et domine la relation, l’isolement qui s’en suit est du à un désir de répondre à l’appel charnel de la convoitise des yeux. On fait primer l’intimité à l’engagement et donc l’intérêt devient tout autre que celui de connaitre l’autre… Tu cherches à le connaitre sur un autre plan… En tout cas, surtout pour les gars.

      Je pense que parler du futur, des aspirations de service en Christ, etc. ne nécessite aucunement l’isolement, au contraire il est bon d’être dans un lieu public pour différentes raisons :

      1) Garde-fou pour ne pas goûter de la tentation charnelle
      2) Un entourage de frères et sœurs en Christ permet le soutien dans la prière, et pour les plus sages d’entre eux, des conseils avisés.
      3) Là c’est plus mon avis perso mais je crois qu’il n’y a rien de mal à ce que nos aspirations soient connues de tous. En effet si elles sont pures alors nous n’aurons honte de rien.

      bémol : le nom de la personne avec qui l’on espère former une famille vitrine de la gloire de Dieu, ce nom doit être tenu un peu plus dans le secret avant d’avoir les voyants verts allumés…mais c’est un autre sujet.

    • Avatar
    • Merci Sketchup pour la question. Pour compléter Cal, je répondrai ceci : oui bien sûr; il est important de se voir à deux aussi ! Tant que vous le faites de manière pure et saine. Mais cela dépend de où en est votre relation, si vous en n’êtes qu’au début, il est préférable de se voir en groupe autant que possible, afin de ne pas trop vite s’emballer. Donc pas de problème pour se voir à 2, tant que c’est fait de manière saine. L’article mettait plutôt le point sur le fait de désirer être à deux au point de ne plus du tout vouloir faire inclure d’autres personnes à ses rencontres. Et généralement dans ce cas, l’objectif est bien souvent s’adonner librement à la romance et au contact physique.

  • Avatar
  • Amen ! De nos jours on a besoin d’articles comme celui la ! Clair, bref et précis : continue !

      Avatar
    • Merci beaucoup Benjamin, c’est gentil. J’ai bien apprécié aussi ton poème « De la mort à la vie ». Tu as du talent. Keep going on bro ! ;)

  • Avatar
  • Merci pour ce super article !
    J’encourage tous les intéressés par le sujet à lire l’excellent livre de joshua harris « j’ai tourné le dos au flirt » :-)

      Avatar
    • Oui Eléonore, ce livre est un « must ». A lire absolument! Il est tellement bien écrit que je me suis même inspiré de quelques uns de ces titres pour mon article.

  • […] ← Précédent […]

  • Avatar
  • Super article, vraiment! Edifiant et encourageant. merci!

      Avatar
    • De rien Camouchka. C’est un plaisir ! :)

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *