Les relations garçon-fille hors mariage (1/3) – Est-ce que je peux sortir avec quelqu’un ?

sortir avec quelqu'un
Crédit photo : Jose Robles Rodriguez

Après une longue pause festive, nous reprenons la série sur les relations garçon-fille !! Après avoir vu ici et ici le fait qu’il y a un principe régulateur dans les Écritures pour bien vivre nos relations entre garçons et filles, et avoir vu qu’il a un impact sur notre vision du mariage iciici, et ici, et de la sexualité ici et ici, regardons ce que la Bible a à nous dire sur les relations hors mariage.

Comme je l’avais dit dans le premier article de cette série, la Bible ne dit rien sur le fait de sortir avec quelqu’un : ce n’était pas un concept qui existait à l’époque. Les choses étaient plus décisives : des fiançailles, un mariage, et puis c’est tout.

Il faudra donc que l’on cherche les principes pour nous aider à répondre à cette question : peut-on ou ne peut-on pas sortir avec quelqu’un ?

La volonté parfaite de Dieu est qu’on se marie, et ce de telle sorte que l’on reflète adéquatement que Christ aime l’Église et que celle-ci lui est soumise.

Un des aspects de cette relation est qu’elle est scellée par alliance. Dieu ne rentre pas en relation avec nous à la légère. Il s’engage. Il ne papillonne pas. Donc le mariage est la voie par excellence, parce qu’elle reflète cet engagement fort que Dieu prend à l’égard de l’Église.

Pourtant en tant qu’humains, nous n’avons pas la connaissance préalable de la personne avec laquelle nous allons nous marier. Dans une société où nous choisissons entièrement la personne avec laquelle on se marie (par opposition à l’époque de la Bible où la plupart des mariages étaient arrangés), il y aura une période où l’amour naît  grandit et se solidifie, pendant laquelle on s’assure que le mariage est bien ce que les deux parties veulent.

Je dirais que la bonne manière d’aborder ces relations, en respectant le fait que la Bible voit le mariage comme la voie par excellence, mais en acceptant que, comme le dit le Colonel Algren dans le Dernier des Samouraï, « l’homme fait ce qu’il peut jusqu’à ce que sa destinée lui soit révélée », serait de dire :

OK de sortir ensemble, mais toujours et seulement dans la perspective de se marier. 

Ainsi, si vous êtes dans une relation amoureuse autre que le mariage, posez-vous la question suivante : « Est-ce qu’on est consciemment en train de bâtir vers le mariage ? » Et si la réponse honnête à cette question est « non », alors laissez-moi être vrai avec vous : cette relation est une perte de temps ! Donc arrêtez tout de suite : votre temps est bien trop précieux ! Les amourettes, c’est fini. Les papillonnages, c’est fini. Votre temps vaut mieux que ça, votre partenaire vaut mieux que ça, vous valez mieux que ça, et l’image de Dieu sur terre vaut mieux que ça !

Si vous êtes dans une relation amoureuse, demandez à votre partenaire de façon fréquente (genre une fois par mois) si il/elle se voit marié(e) à vous dans l’avenir, aussi proche ou lointain soit-il. Et posez-vous la même question. Soyez honnête avec vous-même et avec votre partenaire, quitte à ce que ça fasse mal : ça évitera des ruptures plus dures encore plus loin dans le temps, et pour des raisons moins louables et acceptables que celle de refléter dans ce monde la gloire de Christ et son amour pour son Église.

Donc sortir ensemble, en dehors de directions spécifiques de la Bible, je dirais à titre personnel que oui. Mais faites-le en vue du mariage, pour que, pour autant que vous le sachiez au point où vous en êtes, vous n’entriez en relation avec quelqu’un que pour pouvoir construire vers ce que Dieu nous montre comme la voie par excellence : l’alliance entre un homme et une femme dans le mariage.

2/3 : Et les relations sexuelles ?

3/3 : Est-ce que je peux sortir avec un non-chrétien ?

Collectif de la Rébellution

Nathan, Fidji, Sam et Sarah étaient les membres de l'équipe de la Rébellution quand ils ont publié cette série sur les relations gars-filles.

Tu devrais aussi aimer...

32 Commentaires

    Avatar
  • Amen!

      Avatar
    • Vous etes fou
      vous vivez au moyen age je savais bien que les evangeliques etaient contre le fait de s embrasser avant le mariage et quand on aime vous en fait quoi?
      Pour vous l amour c est juste pour faire des enfants
      vous etes pire que des juifs othodoxes qui n ont pas le droit de se tenir la main avant le mariage

        Avatar
      • Bonjour Alfred !
        Où et-ce que tu vois qu’on est contre le fait de s’embrasser avant le mariage ?
        Mais laisse-moi te poser deux autres questions :
        1 – Tu voudrais que la femme de ta vie ait connu combien de copains avant toi ? Qu’ils aient été jusqu’où sentimentalement et sexuellement ?
        2 – Tu voudrais que ta fille (si jamais tu en as une un jour) ait connu combien de copain avant de se marier ? Qu’ils aient été jusqu’où sentimentalement et sexuellement ?

  • Avatar
  • C’est chaud !!

      Avatar
    • C’est chaud, mais ça vaut le coup ! Et les relations gars-filles ont tellement plus de sens quand elles sont envisagées dans le cadre du mariage.
      Tellement plus saines aussi ! On ne sort plus avec l’autre pour son propre plaisir égoïste, mais pour apprendre, à le/la connaître mieux, à l’aimer comme Jésus nous a aimé, à construire à deux pour un futur pas si lointain que ça.
      Bref, on ne vit pas dans la crainte de savoir si cette relation va s’arrêter un jour ou non, puisqu’à deux, (pardon à trois avec Dieu) on fait en sorte de construire sur la durée afin d’arriver soudé, (avec des perspectives), au mariage (oui, le mariage n’est pas une fin en soi !! )

        Avatar
      • Merci Mowgli. Je n’aurais pas pu mieux le dire que toi. Dis-donc c’est Bagheera ou Baloo qui t’a communiqué tant de sagesse ? ;-)

  • Avatar
  • La vérité vraie! merci de clarifier les choses ;-)

  • Avatar
  • J’avoue que c’est la 1re fois que je lise un exposé si court mais tellement édifiant ! (Dieu Seul sait combien de livres n’ai-je pas lu à ce sujet…). Bravo et la suite please :)

  • Avatar
  • Mon cher B.

    Oui c’est chaud.

    Mais qui a promis que la vie chrétienne serait facile ? ;-)

  • Avatar
  • Bonjour!
    Je suis absolument d’accord avec vous : je pense aussi que si l’on veut honorer Dieu, une relation homme-femme qui dépasse la simple amitié doit avoir pour but le mariage. Mais (ok je pinaille un peu sur les mots peut-être) est-ce qu’on peut vraiment appeler ça « sortir ensemble »? Cette expression ne me semble pas du tout appropriée! « Sortir ensemble » renvoie me semble-t-il plus au flirt, à une relation légère, voire passagère, qui n’a pour but que le plaisir de l’instant, qu’à un engagement que prennent un homme et une femme d’apprendre à se connaître en vue de bâtir leurs vies ensemble. Deux collégiens « sortent ensemble », par exemple.
    En fait il faudrait voir ce qu’on appelle vraiment par sortir ensemble!
    Pour la plupart des gens on dirait qu’il y a trois phases :
    1) amitié
    2) sortir ensemble
    3) être fiancés (= être promis l’un à l’autre.)
    Mais je m’interroge sur l’utilité de l’étape 2! D’après votre article (et je suis tout à fait d’accord!), deux chrétiens ne devraient pas commencer à se fréquenter de façon exclusive (càd d’une façon qui est + que de l’amitié) sans avoir pour projet de se marier. Mais si ils ont pour projet de se marier, c’est bien qu’ils sont fiancés, non? (je ne parle pas de la fête des fiançailles, de la bague et tout ça, mais bien du sens premier du mot, être promis l’un à l’autre). Une étape « entre 2 », où on serait ensemble sans savoir vraiment pourquoi, n’a pas lieu d’être, me semble-t-il…
    Bref, pour distinguer certaines relations du « monde », superficielles, et le temps que prend un couple à construire sa relation en vue du mariage, je pense qu’on pourrait plutôt utiliser l’expression « être fiancé », qui permet davantage de marquer la différence, et peut-être même d’intriguer les non-chrétiens, cela soulèverait plus de questions. Non, le « sortir ensemble » dont parle cet article n’est pas la « version chrétienne du flirt. » C’est selon moi plutôt le temps des fiançailles, de préparation au mariage.

    En tout cas merci beaucoup pour cet article et même pour toute cette série, j’avais rarement vu des arguments si pertinents sur ce sujet!=)

  • Avatar
  • Bonjour Anna.

    Je vois bien ce que tu veux dire, et je suis d’accord dans un certain sens.

    Mais pour moi, dans les fiançailles, il y a déjà une notion d’engagement à être marié, qui est bien plus que d’être engagé à construire vers le mariage. De dire qu’il puisse y avoir ces deux phases me parait sage, dans le sens où je ne pense pas que la Bible préconise d’aller plus vite que la musique.

    La notion de « sortir ensemble » n’existe pas dans la Bible. Je ne pense pas toutefois qu’il faille l’appeler mauvaise pour autant, parce que la Bible a été écrite dans un contexte différent du notre, dans lequel les mariages étaient des mariages arrangés, et non pas des mariages d’amour. Avec le contexte qui est le notre, et la notion du mariage d’amour, il y a une notion de choix, et qui dit choix dit incertitude.

    Je pense qu’il est sage de dire aux gens de prendre le temps avant d’être surs de s’engager à se marier.

    En revanche, il faudrait qu’ils puissent s’engager dès le début à se fréquenter en vue du mariage.

    Je ne vois pas dans cette notion la connotation de plaisir immédiat, ou de titillement des émotions, mais plutôt une exploration mature de la personnalité de la personne en face, au dela de ce qui est possible dans une relation d’amitié, pour avancer vers un engagement à se marier, où l’on fixe la date, invite les amis, et où (c’est mon conseil en tous cas), on se fait suivre par un couple mûr de notre entourage pour faire une préparation au mariage.

    En tous cas, c’est ce que j’ai trouvé de plus sage à dire là dessus.

    Merci en tous cas pour tes commentaires, et si tu veux rajouter quelque chose, n’hésite pas!

      Avatar
    • Merci!
      Oui sur l’ensemble je suis d’accord avec toi, pour toi « sortir ensemble » c’est plutôt « une exploration mature de la personnalité de la personne en face, au dela de ce qui est possible dans une relation d’amitié, pour avancer vers un engagement à se marier ». Mais pour bon nombre de gens ça implique surtout une relation physique, ce que j’entendais par « plaisir immédiat »… Voire mon autre commentaire un peu plus bas=)

  • Avatar
  • Merci Nathan j’avais vraiment besoin de lire ça.
    Sois bénis

  • Avatar
  • Merci pour ton article Nathan. Je suis édifié mais.. petite contradiction ou pas? Tu dis: « il y aura une période où l’amour naît grandit et se solidifie, pendant laquelle on s’assure que le mariage est bien ce que les deux parties veulent. » et à la fin: « Donc sortir ensemble, en dehors de directions spécifiques de la Bible, je dirais à titre personnel que oui. Mais faites-le en vue du mariage ». Tu le dis toi-même en répondant à Anna qu’il faut prendre le temps avant de décider qu’on s’engage pour le mariage. Donc je pense qu’il y a bien cette phase là où vous ne parlez pas encore mariage ni fiançailles. Mais où vous apprenez juste à mieux vous connaitre. A la différence du monde, je pense que cette phase pour le chrétien doit être pure (sans flirt etc.. et mtent je pense même que les fiançailles aussi -avis perso). Alors quand tu dis qu’il faut se mettre ensemble en vue du mariage, je me demande est-ce que cela ne vise pas principalement à éviter le « papillonage »? de ceux qui « essaieraient » une relation, comme on essaie une chaussure.

      Avatar
    • Oui, en fait c’est un peu cela que je voulais discuter avec mon post précédent! Pour mes amies du lycée, « sortir ensemble », c’est clairement le flirt, et surtout des implications physiques, comme s’embrasser etc. Comme Judalionceau je pense que la phase pour apprendre à se connaître avant de décider de s’engager doit être pure, donc pas de flirt, pas de caresses… Tu peux appeler ça « sortir ensemble », mais pour une personne non -chrétienne, c’est tout simplement une amitié intime.
      Mais peut-être qu’un autre article parlera du sujet? Bref, il faut préciser ce que tu appelles « sortir ensemble » sans être engagés, fiancés.

        Avatar
      • Judalionceau. Merci pour ton commentaire. Je vais expliquer un peu mieux ce que je voulais dire : pour moi, on peut, dès qu’on se met d’accord avec une personne du sexe opposé, qu’on va « passer une étape dans notre relation », se mettre d’accord avec cette personne dès le début que cette « étape supplémentaire » que l’on passe, on le fait en réfléchissant, dès le début, au mariage. On ne passe pas l’étape supplémentaire dans la relation pour le fun. On le fait parce qu’on a des sentiments d’ordre amoureux envers la personne, et qu’on sait que ces sentiments doivent se vivre dans le cadre du mariage, et que l’on va ainsi donc développer une relation sur la base d’une exploration de la possibilité de marier la personne en face. Donc même les premières choses que l’on va découvrir chez cette personne, alors que vous commencez à « sortir ensemble », doivent être découvertes avec comme idée de pouvoir se dire : « est ce que ce que j’apprends ici sur cette personne est compatible avec mes pré-requis pour la personne que je compte épouser ? » Donc même les choses basiques que tu vas apprendre sur cette personne que tu n’avais pas encore découverts alors que vous étiez « juste amis »font partie du processus, pour moi, de construire vers le mariage.

  • Avatar
  • Nathan tu as écrit que « la volonté parfaite de Dieu est qu’on se marie. », c’est une affirmation que l’apotre Paul pourrait facilement débattre (1 Cor. 7). Dieu agit tellement différement dans la vie de chacun et a une volonté différente pour chacun de ses enfants, c’est pour ça que parfois il faut être mesuré dans ce genre d’affirmation. Mais je suis sûr que tu conprends mon point. Sinon le reste de l’article est excellent.

      Avatar
    • Terry, je le disais dans le contexte de parler des relations amoureuses garçon-fille. Prise hors de son contexte, je suis d’accord que cette phare est fausse. Dans le contexte de la série d’articles sur les relations garçon-fille, cette phrase veut dire que Dieu a prévu que les relations amoureuses garçon-fille soient vécues dans le cadre du mariage.

      Mais merci pour ton commentaire, et si on n’a pas prévu d’article sur le célibat dans cette série, on a prévu d’en écrire dans les semaines/mois qui viennent.

  • Avatar
  • je suis entièrement d’accord avec se que tu partage,ayant fait plusieurs expèrience malheureuse hors mariage par le passé.il devrais y avoir plus d’enseignement dans les églises au sujet du mariage et de nos fréquentations,celà éviterais au jeune bien des déboires.en tout cas je te souhaite de continuer sur ta lancer et que tes lettres puissent etres en grandes bénédictions pour le plus grand nombres.que dieu te bénisse.
    marilyn

  • […] maintenant ce que la Bible a à nous dire sur les relations hors mariage. Ayant commencé ici, et continué ici, nous terminons avec un article de Clément […]

  • Avatar
  • Salut à tous,

    Merci les rebellutionnaires pour votre travail. Que vous bénisse.

    Petite remarque générale concernant les articles sur le mariage.
    Je n’ai trouvé aucun article (mais j’ai pas encore tout lu) qui cite Genèse 2.24 : « …L’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et ils ne feront qu’une seule chair ».

    Or, c’est un texte fondateur essentiel pour définir le mariage, le mariage hétérosexuel, la rupture familiale parentale, la nouvelle cellule familiale, l’unité, la virginité avant mariage…

    Super si ça été cité et expliqué.

    Que Dieu vous bénisse et nous tous aide à développer une éthique motivée, et produite par sa grâce et sa vie en nous. (Tite 2.12)

    Sam.

  • Avatar
  • Merci!! Merci beaucoup pour cet article!!
    Cela me rassure!
    J’ai grandi dans une famille parfois un peu « vieille école » et pour moi, le fait de « sortir » avec quelqu’un était un péché pour l’unique raison que cette façon de fonctionner n’est jamais décrite dans la Bible.
    Et pourtant, j’ai quand même fini par avoir un copain (j’ai presque envie de dire « fiancé » mais j’en reste au terme « copain » suite aux commentaires précédents). Cela fait plusieurs mois maintenant, et j’ai énormément culpabilisé. Malgré les encouragements, le soutien, et l’approbation de nos aînés, je pensais commettre un des péchés les plus graves! Comme si j’avais commis une erreur impardonnable, et que si jamais il s’avérait que notre relation ne fonctionne vraiment pas, que j’aie péché contre Dieu et n’aie pas écouté son plan.

    C’est pour ces raisons que je vous remercie: cet article me rassure profondément, car je sais à présent que notre relation n’est pas mauvaise puisque nous construisons véritablement un mariage. C’est bien notre projet à tous les deux, et nous parlons régulièrement au sujet des choses pratiques et des valeurs morales que nous voulons instaurer dans notre futur foyer. Nous voulons tous deux placer Christ au centre de cette union et souhaitons enseigner la Parole de Dieu à nos enfants si nous avons un jour la grâce d’en avoir.

    Merci d’apporter un message différent que celui trop souvent enseigné dans certains milieux austères. Leur intention n’est pas mauvaise, mais pour moi qui ait tendance à culpabiliser facilement, c’est un poids supplémentaire.
    Merci de me donner cette bouffée d’oxygène qui m’encourage à m’accrocher à Christ plutôt qu’à vouloir me cacher de lui, dans la honte et la culpabilité.
    Encore Merci!

    (Je n’ai pas pour habitude de commenter des articles, alors quand je le fais, c’est vraiment que cela a touché juste!) ;)
    Je craignais de lire un énième article où je puisse trouver dans la tournure un peu complexe d’une phrase, quelque chose qui puisse me laisser penser que je pourrais être en train de foncer dans le mur. Ce n’est pas le cas! :)

    Merci du fond du coeur.

    Charlotte

  • Avatar
  • Totalement d’accord

  • Avatar
  • Tellement beau ..

  • Avatar
  • Il est vrai certes qu’une relation utile est celle qui doit conduire au mariage mais le probleme en est que lorsqu’on entre en relation avec un ga et une fille on ne sait pas si sa aboutira au mariage et de même il y’à certaines relations ou les gens promettent de se marié mais cela n’aboutit pas. Donc pour moi sortir ensemble ne doit toujours pas avoir le sens pejoratif qu’ on lui donne et qu’ on limite aux relations sexuelles y en a pour qui s’ a commencer comme une aventure sans lendemain mais la relation a abouti au mariage. Donc pour moi sortir ensemble n’est qu’ un passage qui peut conduire ou non au mariage et non un péché comme tel lorsque on est chaste et qu’ on se contient.

  • Avatar
  • Merci pour cet article, cela fait 4 ans que nous sommes ensemble avec mon chéri et nous comptons bien nous marier dans les deux prochaines années qui arrivent (en fonction de ma santé et du budget même si ce sera un mariage très sobre et petit, nous préférons ^^ ! Petit mariage, Grands sentiments, voici notre devise. Cet article m’a fait réfléchir sur notre relation, j’ai découvert Jésus après que nous nous soyons connu comme tu l’entends dans l’article mais nous sommes réellement en marche pour le mariage. On discute encore de l’organisation, des envies de chacun, etc ! Que Dieu vous bénisse d’apporter la parole par ce blog.

  • Avatar
  • Je suis d’accord, il faut toujours penser mariage, mais quand on est très amoureux, et qu’on pense que c’est la bonne personne, malgré mon jeune âge, c’est assez dur de ne pas fréquenter…Je ne pense pas trop que cet article me concernait, il est plutôt pour ceux qui sont déjà adultes…mais je dis quand même ce que j’en pense. Je suis d’accord, mais je trouve que c’est assez dur…

      Avatar
    • Salut Cerise !
      Merci pour ton commentaire !
      J’ai bien reçu ton mail, je te réponds dans la journée ! =)
      Nicolas

  • Avatar
  • Alors voilà j’ai un gros problème et besoin d’une réponse en urgence ! Je suis amoureuse d’un garçon pas chrétien, depuis hier nous sortons ensemble mai nous ne nous sommes pas encore embrassé. Au fait j’ai 14 ans et c’est mon premier copain. Qu’en pensez vous ? Que dois-faire ? Je ne veux aucune relation sexuelle avant le mariage (ni avec lui ni avec personne d’autre) ! Est-ce un péché si on s’embrasse ?
    Merci de vos réponses le plus rapidement possible !

      Avatar
    • Salut j’ai 18 ans, non je ne pense pas que c’est un péché de s’embrasser. Mais ne faite pas surtout la grossière erreur de coucher ensemble comme tu le dis.

  • Avatar
  • Bonjour, « fille de Christ » !

    Tu es « amoureuse d’un garçon pas chrétien ». Tu « sors avec lui » mais « ne veux aucune relation sexuelle avant le mariage (ni avec lui ni avec personne d’autre) ! »

    Tu as tout à fait raison de ne pas vouloir tomber dans ce que l’on appelle « fornication » [traduction du mot grec « porneia » que l’on rend plus souvent aujourd’hui par « impudicité »], soit les relations sexuelles qui ne sont pas ce que Dieu, dans son amour, a prévu pour l’homme et la femme. Car, cette question est en lien avec le sujet de l’unité de l’homme et de la femme (« être une seule chair »). Ce thème apparaît pour la première fois en Genèse 2v24 et se retrouve plusieurs fois dans le Nouveau Testament : en Matthieu 19v5, Marc 10v7-8, 1 Corinthiens 6v16, Éphésiens 5v31. Ces passages nous enseignent que le couple humain et la sexualité impliquent une unité qu’il n’est pas bon de détruire. De là, nous pouvons déduire que Dieu nous appelle à vivre notre sexualité dans l’engagement à vie qu’est le mariage.

    Et en 1 Cor.7, il est présenté comme une évidence que tout couple doit être « dans le Seigneur ». Cette affirmation peut nous sembler dure si nous considérons l’amour comme un sentiment ou « un coup de foudre » passionné, quoiqu’ éphémère. A l’inverse, l’amour selon Dieu, tel que nous sommes appelés à le vivre, est une décision qui prévaut sur les sentiments et un engagement pour l’autre, où l’on apprend autant à donner qu’à recevoir. C’est un défi que l’on ne peut relever en étant livré à nous-mêmes mais en mettant toute notre confiance en Dieu, lequel a promis de conduire et de renouveler tous ceux qui comptent sur lui.

    Ceci dit, il est important de ne pas faire les choses à l’envers : la Bible pose comme cadre que « l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme et les deux deviendront une seule chair »(Gen.2v24). Et non le contraire. Vivre ce que Dieu a prévu pour nous est une garantie pour être heureux.
    Est-ce ta priorité ? Te concernant, jusqu’ où aller avec lui ? Veux-tu vivre avec lui, bien qu’il ne soit « pas chrétien » ? Et lui, jusqu’où veut-il aller avec toi ? Comment savoir que l’on pourra « s’arrêter à temps » ?

    Évidemment, concernant les questions conjugales, notre époque diverge profondément des enseignements bibliques, et il est tentant de vouloir être en phase. Mais si la vision moderne du mariage avait rendu les couples heureux, on serait au courant, non ?

    En Christ,
    Pep’s

  • Avatar
  • le sujet reste d’actualité en 2020

    Dans le cas où « une fille et un garçon » envisageant le mariage se retrouvent à s’embrasser avant même les fiançailles… qu’est qu’ils doivent faire???

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *