Les relations garçon-fille : Les implications du Principe sur la sexualité (1/2) – Introductions

Crédit photo – Sam T

Après avoir vu ici et ici le fait qu’il y a un principe régulateur dans les Écritures pour bien vivre nos relations entre garçons et filles, et avoir vu qu’il a un impact sur notre vision du mariage iciici, et ici, traitons de la question de l’homosexualité.

Nous en venons maintenant à traiter d’une question qui est éminemment d’actualité : celle de l’homosexualité. Devant tant de débats de société, de différentes voix qui essaient de se faire entendre (y compris celle de l’Église), la question qui se pose est : qu’en dit la seule Voix qui importe vraiment (celle de Dieu) ?

J’ai connu dans ma vie plusieurs contextes chrétiens où il était communément admis que l’homosexualité était le pire des péchés (ou au moins dans le top 3). Si cette idée me paraît particulièrement non-biblique, les textes de la Bible me paraissent néanmoins très clairs dans l’idée que l’acte homosexuel est un péché. Pour les raisons derrière cette affirmation, il va vous falloir attendre le prochain article. Dans celui-ci, je m’attarde plutôt sur les attitudes à tenir face à cette affirmation. C’est peut-être faire les choses à l’envers que de vouloir enseigner une pratique avant d’en avoir correctement expliqué la théorie, mais le sujet est tellement gros que je ne souhaitais pas laisser 4 ou 5 jours d’attente après avoir dit quelque chose d’aussi diffamatoire avant de régler les questions de la bonne attitude à adopter. Vous devrez donc pour l’instant me prendre au mot lorsque je dis que c’est ce que la Bible enseigne, avant d’en avoir le cœur net dans quelques jours !

Cette idée que l’homosexualité est bibliquement un péché peut paraître particulièrement condamnatoire pour des gens qui, de façon semble-t-il naturelle, ressentent des désirs amoureux et/ou sexuels envers des personnes du même sexe qu’eux. On me dira par exemple : « Nathan, comment peux-tu demander que l’on aille à l’encontre de nos désirs naturels ? Veux-tu que nous soyons des personnes hypocrites, manquant d’authenticité et de naturel ? Souhaites-tu que nous allions à l’encontre des désirs d’une nature créée par Dieu ? » À tout ceci, il est bon de rappeler que l’homme, ainsi que toute la création, vit dans un contexte déchu. Il n’est pas difficile de conclure que le sentiment homosexuel, si tant est qu’il est naturel, est un produit de la chute.

C’est avec beaucoup de respect et de restreinte que je tiens ces propos, car je sais que le sentiment homosexuel est quelque chose qui, pour ceux qui le ressentent, touche à leur plus intime identité. Et dire qu’une chose définissant ainsi votre identité est un produit de la chute peut être extrêmement heurtant à entendre. Cela pourrait être entendu comme quelqu’un disant que mon identité britannique serait inférieure à votre identité française. Il s’agirait, selon beaucoup, d’une bigoterie primitive et haineuse.

Cependant je le conçois autrement. Et ceci parce qu’il y a des choses dans ma nature à moi qui sont aussi pécheresses. Aussi vrai que certaines personnes seraient homosexuelles de nature, je sais que de nature, j’ai des tendances polygames, en ce que, étant marié, je me trouve naturellement à avoir des désirs envers des femmes autres que celle que j’ai épousée. La « naturalité » de ce sentiment en fait-elle un sentiment légitime ? Évidemment non, et je me refuse à succomber à ces tentations, je lutte activement contre ces désirs, et cherche par tous les moyens à ma disposition à m’en débarrasser, les remplaçant plutôt par un désir accru pour mon épouse. Je suis le dernier à juger le sentiment homosexuel, car ma nature originale est aussi pécheresse que celle de personnes ressentant un désir homosexuel. Mes perversités sont juste plus « normales » et socialement acceptables que les leurs. L’attitude à tenir envers elles est la même.

Nous sommes donc tous, pour ainsi dire, dans la même galère, avec la même bouée de sauvetage : la croix de Jésus pour couvrir nos fautes, et la puissance de sa résurrection pour nous sauver de notre ancienne nature, nous recouvrant de la nouvelle nature de Jésus, rendant notre combat contre le péché un combat possible à remporter, avec son amour, sa grâce et sa puissance vivant en nous par son Esprit.

Avatar

Nathan L

http://nathanlambert.net/

26 ans, Rébellutionaire depuis une bonne dizaine d'années, marié à Beki, papa d'Emilie et de Caleb, responsable à l'Eglise CVV Paris et auteur du livre Devenir un Homme Selon Jésus.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

6 Commentaires

    Avatar
  • bel article qui demanderait un meilleur approfondissement. Nous avons un discours chrétien avec des yeux de chrétiens. je ne sais pas si c’est toujours la meilleure manière d’aborder les choses. Si Christ avait aborder la question du péché de l’humanité avec son regard de Dieu: nous serions tous en enfer aujourd’hui. il est bien d’avoir une vision chrétienne face à ces questions « populaires », chercher ce qu’en dit Dieu et être ferme et debout devant ces convictions. mais je pense qu’on doit aller encore plus loin (je parle plus pour moi que pour les autres) car derrière chaque homosexuel se cache une âme qui soupire après Dieu son créateur et son père. Christ a pensé à chacun d’eux sur la croix. sans Jésus et l’esprit de Dieu, il est impossible à un homosexuel de comprendre qu’il fait fausse route et encore moins qu’il s’en sorte. car c’est clairement satan et ses démons qui retiennent ces gens captifs. soyons comme Jésus, aimons ces gens (faisons le possible que Dieu nous demande: petits enfants n’aimons pas en parole mais en actes) et Jésus se chargera de les changer, les transformer et de les faire passer de la mort à la vie (de l’impossible) afin que eux soient des disciples et des témoins pour tous les autres homosexuels.

  • Avatar
  • Merci pour cet article, ce sont des questions qui me travaillent pas mal (surtout en ce moment vu que c’est d’actualité). Et souvent, quand j’entends certains chrétiens parler de l’homosexualité, je me dis qu’ils ne font preuve d’aucune compréhension, et que si des homosexuels les entendaient, ils se sentiraient agressés, tandis que nous les chrétiens sommes censés communiquer de l’amour!
    Stigmatiser l’homosexualité comme un péché très grave qu’il faut combattre et dénoncer à tout prix, j’ai bien l’impression que pour certains chrétiens c’est un moyen de masquer leurs propres péchés!
    Alors que dans cet article, les homosexuels sont vraiment respectés. Donc merci beaucoup! j’en profite pour dire que même si je ne laisse quasiment aucun commentaire, je trouve les articles de ce blog vraiment très intéressants, j’ai envoyé le lien à tout mon groupe de jeunes!

  • Avatar
  • Il existe des « pasteurs » homosexuels, c’est scandaleux.
    Je suis personnellement contre l’homosexualité, mais pas contre les gens qui la pratiquent, car ce serait agir contrairement à notre Maitre Jésus-Christ.
    Or, s’il est notre Maitre, c’est qu’Il nous enseigne; et si nous nous disons Ses disciples, nous devons appliquer son enseignement.
    Je pense que les personnes qui ont « dévié » de la norme sexuelle sont des personnes malades dans leur identité, c’est peut-être un refuge contre une attitude de leurs parents? personne il me semble n’a cherché à savoir la motivation de base de cette dérive. Je les plains.
    Le jugement appartient à Dieu et non à nous.

      Avatar
    • Absolutely not. Des études scientifiques tendent à montrer qu’il y a un caractère génétique de l’homosexualité. C’est-à-dire que, concrètement, certaines personnes naissent avec des tendances homosexuels, à aimer une personne de son sexe.
      Alors oui forcément certains c’est un refuge, certains c’est une blessure du passé qui les poussent à être homo, il y a toujours des facteurs socio-psychologiques.
      Mais, sur témoignage d’une amie en qui j’ai totalement confiance, je l’accrédite si elle me dit que cela ne se contrôle pas, au même titre que la convoitise de quelqu’un ou la masturbation ou des trucs comme ça;

  • […] Principe – Le divorce – La fidélité – L’autorité et la soumission – L’homosexualité (1) – L’homosexualité (2) – Sortir avec quelqu’un – Le sexe avant le […]

  • Avatar
  • Bonjour Lionel, Je partage ton point de vue (avec quelques années de décalage !) et je crois en effet que la biologie est à l’origine de l’attirance vers un être du même sexe (à différencier du comportement de l’être vivant, influencé et instruit selon plusieurs sauces)
    La génétique non, mais plutôt la mesure d’un pic de testostérone qui apparaît ou non à une phase précise du développement de l’embryon. Les scientifiques ont constaté que ce phénomène est directement corrélé avec le caractère homo ou hétérosexuel du sujet. il l’on même expérimenté sur des animaux et le résultat confirmait l’idée de base.
    Un chrétien peut donc être concerné physiquement par cette situation et se retrouver attiré par les personnes de même sexe, c’est une disposition certe dérangeante mais il va falloir vivre avec.
    Dans cette vidéo très riche que je vous conseille de voir : https://vimeo.com/172794824
    Notre ami Sam, homosexuel, conclue rapidement quel comportement il doit avoir pour rester cohérent devant Dieu, Dieu qui l’a fait comme ça :
    – La sexualité ne doit pas se réaliser hors mariage, première institution de Dieu, et la plus forte
    – Le mariage est entre un homme et une femme, qui représentent le mariage entre Jésus et l’Eglise.
    à partir de là, Sam considère que, comme chacun d’entre-nous doit « prendre sa croix et suivre Jesus » chacun doit sacrifier ou supporter une forme de contrainte, nous ne sommes pas tous concerné par les mêmes contraintes, mais pour Sam, sa condition biologique en fait partie, et ce n’est pas grave pour lui, le célibat est la seule voie a envisager. Car la Bible est décidément très clair à ce sujet.
    Sachant aussi que dans ce comportement sacrificiel, il donne à Dieu le droit d’apporter une compensation.
    Et n’oublions pas que Dieu à connaissance de tout et que tout Lui est possible, comme changer la chimie qui a opéré lorsque Sam était encore un embryon …!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *