Comment ne pas devenir des chrétiens médiocres (3)

Chapitre 3 : Se fixer sur l’essentiel dans un monde de loisirs

Ce n’est un secret pour personne, les journées n’ont que 24 heures. Ce qui ne nous suffit jamais, à nous, jeunes occidentaux hyperactifs aux multiples distractions. Mais après tout, quoi de plus légitime que de prendre un peu de temps pour soi après une dure journée de labeur à l’école ou au travail ?

Seulement voilà, la Bible nous exhorte à « méditer la Parole jour et nuit » (Josué 1.8), à « prier sans cesse » (1 Thessaloniciens 5.17) et à « ne pas abandonner notre assemblée » (Hébreux 10.25). Impossible ? Certes non. Difficile ? Certainement… Mais la Rébellution ne nous invite-t-elle pas à sortir de notre zone de confort pour réaliser des choses difficiles ?

Lire la Bible, prier et fréquenter une église locale : ce sont probablement les trois piliers de la vie chrétienne, les trois poumons du croyant. Ces trois ordres, on nous les rabâche depuis notre enfance. Notre réponse ? « C’est bon, je sais, j’ai compris, on me l’a déjà dit. Mais tu vois bien que je n’ai pas le temps ».

Pas le temps, vraiment ? Pourtant, nous faisons tous nos efforts et nous prenons tout le temps nécessaire pour soigner notre forme physique ou notre réputation, pour enrichir nos connaissances ou développer nos talents artistiques. D’une certaine façon, voilà qui est noble ! Personne ne nous demande de laisser tomber nos loisirs, nos amis et nos objectifs terrestres.

Simplement, ne soyons pas de mauvaise foi en prétendant être incapables de nous lever le dimanche matin pour aller à l’église et de prendre une demi-heure par jour pour Dieu la prière et la Bible. Peut-être faudra-t-il sacrifier une grasse matinée dominicale, une heure de jeux vidéo quotidienne et, de temps en temps, une soirée entre amis : mais le jeu n’en vaut-il pas la chandelle ? « Faites tous vos efforts », enseigne la Bible (2 Pierre 1.5-6). Qui dit efforts, dit sacrifices.

Beaucoup de jeunes chrétiens ont de grandes ambitions pour Dieu et pour le monde, mais ne parviennent même pas à prendre quelques minutes par jour pour leur culte personnel. N’est-ce pas un peu contradictoire ? Sans la Bible, sans la prière et sans l’église, un chrétien s’essouffle et devient poussif. Il n’est pas nourri. Les jeunes d’aujourd’hui, tiraillés par maints loisirs et distractions, doivent peut-être accepter de renoncer à certaines choses qu’ils affectionnent pour se nourrir de l’essentiel, des vraies valeurs.

Sombre-t-on ici dans le légalisme ? Certainement pas. Notre bonheur dépend de notre relation avec Dieu ; or, notre relation avec Dieu ne sera réelle et profonde que si elle est ancrée dans la Bible, dans la prière et dans la communion fraternelle. Tout commence par là. Les bonnes intentions ne suffisent pas, passons aux actes.

Tu devrais aussi aimer...

2 Commentaires

    Avatar
  • Merci pour cet article ! Je me suis vraiment reconnu dedans.
    Il y a quelques temps, je postais un commentaire car j’avais coupé internet chez moi pour me concentrer sur l’essentiel. C’est vrai que dans le monde actuel, les distractions empêchent bien trop souvent de lire la bible. La seule solution est de se mettre une autodiscipline. Tu n’as pas le temps de lire ta bible le soir ? avance ton réveil de 30 min (personnellement testé et approuvé). Tu n’arrive pas à te lever le Dimanche matin ? Couche toi plus tôt.

    Chaque excuse a sa solution, n’oublions pas que les distractions ici bas sont d’un ennuie délirant comparé aux journées qu’on va passer là haut !

  • Avatar
  • C’et article, c’est vrai, si on se met pas des limites et kon se discipline pas on y arrive pas, il y a toujours kelke chose qui nous empeche de lire la bible ou de prier.
    Moi je m’impose de lire la bible tous les soirs, au lit kan je me couche. Et meme si je me couche tard, tant pis pour moi, je prend une demi heure de lecture. Et c genial !! ca me nourrit un peu tous les jours, comme une plante verte kon arrose.
    Pour la prière, c’est un peu plus facile. J’ai toujours eu l’habitude de prier des ke j’en ai besoin, ou kan je trouve kelke chose de magnifique ou de triste. Dans la vie je suis très expansive donc je fais pareil avec Dieu, koi kil se passe dans ma vie, je lui confie. Mais il est vrai kil faut kan meme faire attention, kelke fois je perd un peu de rigueur et je prie un peu moins, mais je me remet très vite sur les rails !!!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *