8 raisons pour lesquelles le dieu du film « La Cabane » n’est pas le Dieu de la Bible

La sortie en français du DVD La Cabane, basé sur le best-seller de Paul Young, a fait du bruit. La Réb’ a vu le film et vous donne son avis.

Sans spoiler, voici un résumé : Mack, le personnage principal, a eu une vie pleine de souffrances. L’amertume dans l’âme, il sombre dans une profonde dépression. Il reçoit alors une lettre qui l’invite à une rencontre dans une cabane en pleine forêt. Il y rencontre un trio mystérieux, présenté comme étant les 3 personnes de la Trinité : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. C’est cette rencontre qui va bouleverser sa vie et celle de sa famille.

Le film La Cabane se propose d’aborder de front la question qui revient si souvent : « si Dieu est bon, pourquoi la souffrance ? » C’est appréciable, et certains éléments du film sont pertinents concernant cette question.

Malheureusement, malgré cette bonne volonté, le film présente des choses fausses à propos de Dieu, du péché et de la croix qui sont graves. Le film est tellement éloigné de la Bible qu’il me semble qu’on peut dire que le dieu du film La Cabane n’est pas le Dieu de la Bible. Voilà 8 raisons :

#1 – La Bible ne représente pas Dieu physiquement, La Cabane le fait

Dans ce film, Dieu est représenté en forme humaine sous la forme de trois personnes : le Père comme une dame afro-américaine qui fait de bons gâteaux, le Fils comme un jeune homme du Moyen-Orient au style un peu hipster, et le Saint-Esprit dans une femme d’origine asiatique.

Je n’ai rien contre les dames qui font de bons gâteaux ou contre les hipsters. Mais représenter Dieu en forme humaine est quelque chose de grave. Dans ce film, nous avons des êtres humains qui sont en train de jouer… Dieu lui-même !

Oui, c’est un film de fiction. Mais contrairement à d’autres fictions (Narnia, par exemple), ces personnages clament ouvertement représenter Dieu physiquement – montrer qui est Dieu, à quoi il ressemble1. Le pire est peut-être que cela ne nous choque pas ?

L’auteur veut contrer l’idée populaire d’imaginer Dieu comme un vieil homme avec une barbe et des cheveux blancs. C’est vrai, Dieu n’est pas comme ça. Mais il n’est pas comme le film le représente non plus. En voulant déconstruire un mythe, le film en construit un autre. Dieu est Esprit (Jean 4.24), et il a pris une forme humaine en Jésus-Christ seulement. Pas dans des acteurs.

#2 – La Bible parle d’un Dieu tri-unitaire (trois en un), La Cabane ne le fait pas

Dans le but d’aider l’auditeur à mieux comprendre la Trinité, le film représente Dieu – Père, Fils et Saint-Esprit – discutant et agissant avec Mack, l’acteur principal. Mais au lieu de nous aider à mieux comprendre cette doctrine biblique – 1 seul Dieu en 3 personnes – le film tord cet enseignement et présente quelque chose de flou.

  • C’est flou concernant la définition même de Dieu. Les trois personnes de la Trinité ont une apparence similaire à Mack – ce sont des humains comme lui, avec simplement des facultés augmentées (connaître le passé et l’avenir).
  • C’est flou concernant l’unité de Dieu. On a plutôt l’impression, selon le film, qu’il s’agit de 3 dieux différents qui n’ont que quelques traits en commun.
  • C’est flou concernant la divinité de chaque personne de la Trinité. Par exemple, lorsque Mack demande à Jésus s’il est Dieu il ne répond pas, mais il détourne le sujet de conversation.
  • C’est flou concernant la définition même de la Trinité. Le film fait apparaître une autre dame, appelée « la Sagesse », dont les rapports avec les autres personnes de la Trinité sont ambigus. Le Père (appelé Papa) se transforme en un homme âgé à la fin, sans réelle explication.

Je suis d’accord que la Trinité est un concept difficile à saisir. Nous ne pouvons pas l’illustrer sans la déformer. Alors nous devons nous attacher à ce que la Bible dit.

Il y a un seul Dieu – pas trois (Deutéronome 6.4 ; Esaïe 45.21). Ce Dieu existe éternellement en trois personnes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Le Père est Dieu (Éphésiens 1.3), le Fils est Dieu (Jean 1.1 ; Jean 20.28) et le Saint-Esprit est Dieu (Actes 5.3-4 ; Psaumes 139.7-8). Il n’y a pas trois dieux, mais un seul : l’Éternel. Le Père est pleinement Dieu, le Fils est pleinement Dieu et le Saint-Esprit est pleinement Dieu. Une seule essence – Dieu – et trois personnes. On pourrait parler, comme je trouve utile de le faire, de tri-unité. La question n’est pas de savoir si c’est simple ou pas, mais de rester attaché à la vérité telle que Dieu nous la révèle.

#3 – Dans la Bible Dieu est saint, dans La Cabane il ne l’est pas

Dans La Cabane, Dieu n’est pas en colère contre le mal (Romains 1.18). Il n’est pas celui qui appelle les hommes à se repentir (Actes 17.30) et qui jugera le monde (Actes 17.31). Il n’a pas les « yeux trop purs pour voir le mal » (Habacuc 1.13). Il n’est pas présenté comme étant saint (Esaïe 6.3). Il est simplement cool, là pour aimer et pour pardonner. Dieu devient juste un « papi gâteaux » qui ferme les yeux sur le mal.

Dans ce film, Dieu est présenté comme amour – et seulement amour. Dans la Bible, Dieu est amour, c’est vrai et c’est merveilleux, mais il est aussi saint. Dieu est rempli de compassion, oui, mais il est aussi juste et doit condamner le mal.

Lorsqu’Esaïe est confronté à la sainteté de Dieu, il s’écrie en tremblant :

« Malheur à moi ! Je suis perdu, car je suis un homme aux lèvres impures, j’habite au milieu d’un peuple aux lèvres impures et mes yeux ont vu le roi, l’Éternel, le maître de l’univers ! » – Esaïe 6.5

Quand Jean, dans l’Apocalypse, a une vision de Jésus glorifié, il tombe à ses pieds « comme mort » (cf. Apocalypse 1.17).

Malheureusement, La Cabane est loin de représenter Dieu de cette manière.

#4 – Dans la Bible le péché est grave, dans La Cabane il ne l’est pas

Dans ce film, le péché n’est pas présenté comme une offense contre Dieu. Le péché est minimisé, réduit à un simple écart de conduite. Ce n’est pas quelque chose qui est punissable. « Le péché est déjà un châtiment en soi », comme le dit Papa (Dieu le Père) dans le film.

Mais selon la Bible, le péché est grave. Dieu déteste le péché parce qu’il est saint (Psaumes 11.5). Il est en colère contre le mal (Romains 1.18 ; Jean 3.36) parce qu’il est pur et qu’il doit exiger la perfection. Ce n’est pas une colère humaine comme nous la voyons dans ce monde, mais c’est une juste réaction face à ce qui est mauvais – parce que Dieu est bon. Et parce que le péché est un problème sérieux dont nous, les humains, sommes responsables.

#5 – Dans la Bible la croix est nécessaire, dans La Cabane elle ne l’est pas

Puisque le film évite la question du péché, alors la place centrale de la croix est aussi mise de côté. Il n’y a, à aucun moment, une présentation claire de l’œuvre de Jésus sur la croix. Sa vie, sa mort et sa résurrection ne sont pas présentées comme nécessaires pour le salut de l’homme.

C’est vrai qu’il est question de salut à certains moments, et il est fait mention de la mort de Jésus sur la croix. Cependant, c’est minime et présenté de manière très floue. On est loin de la centralité de la croix qu’on retrouve dans la Bible, en particulier dans le Nouveau Testament.

Pourtant, si on enlève la croix, le christianisme s’écroule. Sans la mort de Jésus, à la place de pécheurs coupables, il n’y a aucun moyen pour l’homme d’être en bonne relation avec Dieu (Actes 4.12 ; Romains 5.1 ; Romains 5.15).

Jésus qui porte sur lui la colère de Dieu que nous méritons – voilà l’acte qui nous montre à la fois l’horreur de notre péché et la grandeur de l’amour de Dieu. C’est regrettable que ce film mette de côté cette réalité pourtant si essentielle et si glorieuse.

#6 – Dans la Bible Dieu se révèle par sa Parole, dans La Cabane ce n’est pas le cas

On peut aussi déplorer la place tellement mineure qui est donnée à la Bible. Je suis conscient que le film est une fiction, ce qui peut l’expliquer en partie. Mais quand même. La Bible semble passer pour quelque chose de trop ennuyeux à lire, de pas assez concret pour avoir de réelles réponses à nos questions et de pas assez puissant pour permettre de comprendre qui est Dieu. En voyant La Cabane, on peut avoir l’impression que la Bible n’est pas suffisante…

Pourtant, l’Écriture seule est utile et suffisante pour que l’on soit sauvé et qu’on vive pleinement notre vie chrétienne (2 Timothée 3.15-17). On ne peut pas élever une révélation – quelle qu’elle soit – au-dessus de la Parole. C’est par la Bible que Dieu se révèle, et il s’y révèle pleinement.

#7 – Dans la Bible Dieu est au centre, dans La Cabane ce n’est pas le cas

Un point positif du film est qu’il montre que Dieu n’est pas un Dieu lointain, qui aurait créé le monde et qui l’aurait laissé tomber ensuite. Dieu est proche – il est immanent. Cela veut dire qu’il n’est pas insensible à la souffrance.

Mais ce film me semble aller beaucoup trop loin là-dessus. Dans La Cabane, l’homme est au centre de l’histoire. Si Dieu existe, c’est pour le bien-être de l’homme. Tout est tourné en fonction des soucis et du ressenti des êtres humains.

Cependant, dans la Bible, l’homme n’est pas au centre. Dieu l’est. C’est pour la gloire de Dieu que tout a été créé (Apocalypse 4.11). C’est pour la gloire de Dieu qu’on a été sauvés – alors qu’on ne le méritait pas (Éphésiens 1.6, 12 et 14). C’est pour la gloire de Dieu qu’on vit notre vie chrétienne (Éphésiens 2.10 ; 1 Corinthiens 10.31). Le plus important est la gloire de Dieu, pas la nôtre. Notre vie chrétienne n’est pas centrée sur nous, mais sur Dieu (Romains 14.7-8).

#8 – Dans la Bible c’est l’Évangile qui transforme vraiment, dans La Cabane ce n’est pas le cas

Ce qui va transformer Mack dans ses réflexions, c’est sa rencontre avec une dame appelée « la Sagesse » (qui, visiblement, a lieu dans un rêve ?). Amené à réfléchir sur les jugements qu’il porte envers les autres, Mack en sortira transformé.

Je comprends que ce film est apprécié : c’est une belle histoire. C’est l’histoire d’une vie changée. D’une vie qui est transformée. C’est beau, ça réchauffe notre cœur.

Cependant, dans la Bible, c’est l’Évangile qui transforme vraiment. Les vies changent par l’Évangile.

On était autrefois « stupides, rebelles, égarés, esclaves de toutes sortes de passions et de plaisirs » (Tite 3.3). On était rebelle envers Dieu, morts dans nos fautes et incapables de faire quoi que ce soit pour nous sauver (cf. Éphésiens 2.1-3). Mais Dieu manifeste sa bonté et son amour pour les hommes (cf. Tite 3.4-7). Il nous sauve. Pas parce que nous avons fait le bien, mais parce que Jésus – le seul innocent – a payé à notre place. C’est l’Évangile. Et c’est glorieux ! Dans l’Évangile, nous voyons que Dieu nous donne ce que nous ne méritons pas parce que Jésus a subi ce que nous méritions.

Voilà ce qui donne la vraie transformation. Un cœur changé. Une vie nouvelle (2 Corinthiens 5.17). Une éternité assurée.

Alors pour voir de belles histoires de vies transformées, regardons à l’Évangile. Il s’agit de transformations véritables et qui durent éternellement. La vraie transformation se trouve en Jésus.

Le plus choquant est que ce film ne nous choque pas

C’est vrai, ce film est une fiction. Mais ce n’est pas une excuse pour véhiculer de fausses idées à propos de Dieu. Une fiction peut être biblique, mais ce n’est pas le cas de celle-ci.

Le plus choquant est peut-être que ce film ne nous choque pas. Il ne s’agit pas du Dieu que nous connaissons en tant que chrétiens. Si on regarde le film et qu’on lit ensuite la révélation de qui est Dieu dans la Bible, ça n’a juste rien à voir ! Soyons-en conscients : le dieu de La Cabane n’est pas le Dieu de la Bible. Il s’agit d’un autre dieu et d’un « autre évangile »2.


Avant de commenter, prenons en compte ces 3 questions proposées par Matthieu Giralt :

  1. Est-ce que j’ai vraiment compris ce que j’ai lu ?
  2. Quel esprit m’anime ?
  3. Quelles sont mes motivations ?

A lire : 3 questions essentielles à se poser avant de poster un commentaire. Cela nous permettra d’échanger dans le respect et l’amour chrétien.

 

  1. Pourtant, cela semble contraire au deuxième commandement (cf. Exode 20.4) et à ce qu’on voit en Deutéronome 4.15-18. Puisque Dieu, à Horeb, ne s’est pas présenté visiblement aux Israélites, alors ils ne devraient pas essayer de le représenter, de n’importe quelle manière que ce soit. Et nous ne le devrions pas non plus.
  2. Pour ceux qui doutent de cette conclusion, il n’y a qu’à regarder le dernier livre écrit par Paul Young, l’auteur de la cabane. Il nie le besoin pour l’homme d’être sauvé, la nécessité de la croix, l’enfer, et beaucoup d’autres doctrines chrétiennes. (Voir : https://soyonsvigilants.org/2017/03/27/la-cabane-la-verite-sur-son-auteur-wm-paul-young/)
Benjamin Eggen

Benjamin Eggen

25 ans, français exilé à Bruxelles, passionné par l'Evangile, les bons livres et la mission. Auteur du livre Soif de plus ? et co-auteur de Une vie de défis. Vous pouvez suivre Benjamin sur sa chaîne Youtube et son compte Instagram.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

49 Commentaires

    Avatar
  • Merci bcp pr votre avis sur ce film, pcq’en effet, rien qu’au visionnage de la bande-annonce, je m’étais posée des questions quant à son fondement biblique…

      Benjamin E
    • Merci Charlotte pour ton commentaire, super si l’article a pu t’être utile.

    • Avatar
    • Je te propose de voir le film plutôt que de t’en faire une idée par la bande annonce. Personnellement, ce film m’a touché par sa subtilité, et non par sa réalité. Il s’agit bien là d’un film et donc d’une fiction… qui a le mérite d’éclaircir notre proximité avec Dieu!
      Fraternellement,
      Maxime

  • Avatar
  • Merci beaucoup pour cet article très éclairant et courageux! Je n’ai seulement lu le livre, mais comme tu dis, c’est très loin de l’enseignement biblique.

      Benjamin E
    • Effectivement – merci Robbie pour ton commentaire !

  • Avatar
  • Il faudrait vérifier le livre si c’est les mêmes problèmes indiqués ci-haut.

    Dans tous les films où Dieu/Jésus est là, il y a toujours une déviance inexplicable face à la Parole.
    Comme la série/Film «Le Fils de Dieu» qui stipule qu’il respecte la plus proche la Parole….

    Le seul film où j’ai vraiment apprécié c’est seulement «Gospel of John» ou le film de Jésus Project.

    Donc, un film concernant Dieu = tu seras fortement déçu.

      Benjamin E
    • Bonjour Stéphane,

      Merci pour ton commentaire. Je n’ai pas lu le livre, mais de ce que j’en ai entendu ça semble assez similaire. Voici par exemple le retour de Trevin Wax (EN) : https://blogs.thegospelcoalition.org/trevinwax/2009/09/03/some-thoughts-on-the-shack/.

      Que le Seigneur t’encourage,

      Benjamin

        Avatar
      • Je l’ai écouté le film et effectivement, il y a certaines choses que ça ne concorde pas, mais il y a aussi de bons points:

        – Dieu nous appelle pour le rencontrer, c’est à toi de répondre, comme Mack d’aller au Shack. Il aurait pu seulement déchirer le morceau de papier, le jeter et continuer sa vie.

        – Dieu travaille avec toi dans les plus profondes déchirures de ton coeur, et il t’aide à ton rythme. Mais, ne pas oublier qu’il faut se tourner vers Dieu pour sa guérison. Comme un péché, mais le film n’a pas parlé de ce côté.

        – Tu ne peux rien faire sans Dieu, comme Mack, il ne pouvait pas marcher sur les eaux sans Jésus.. Sans Dieu à tes côtés, tu vas pas aller loin.

        – Dieu demande de pardonner les gens, peu importe ce qu’ils t’ont fait à toi, à ta famille ou à tes ami(e)s. Le seul Juge est Dieu, il va punir ceux qui t’ont fait du mal. Il t’a pardonné tous tes péchés par son Fils, son Agneau parfait, pourquoi toi tu ne peux pas le faire?

        – Quel festin nous mangerons avec notre Créateur ! Imaginez, manger et boire ce que Dieu a fait pour nous ! Aucun aliment actuel est à la cheville de ce qui sera là-haut !

        Ce livre a été une réponse à ma prière de détresse en 2010, un ami chrétien me l’avait offert comme cadeau à Noël. Pour moi, c’était le point d’entrée de Dieu dans ma vie, disant: JE suis là. C’est seulement en décembre 2015 où j’ai vraiment compris le sens du sacrifice de Jésus (en lisant Ésaïe 53, la première fois). J’ai alors compris ce que Dieu avait fait pour moi et l’assurance de mon salut est venu plus tard. Ce n’est pas fait immédiatement, c’était en étapes étalonnées dans le temps…

          Avatar
        • Bizarrement Stéphane, Benjamin n’a pas décidé de te répondre. Moi je crois que tu as raison. J’adore ce film et j’en ai pleurer tellement c’était touchant. Je crois que personne n’a la vérité absolue sur ce qu’est Dieu en réalité. J’adore l’idée que Dieu nous aimes peut importe ce que l’on fait et que tous ce qu’il veut c’est notre rédemption. Je crois personnellement que c’est la vérité. C’est nous qui faisons notre propre punition en péchant. Je crois à la loi d’attraction qui fait en sorte que tous ce que l’on sème on le récolte que ce soit bien ou mal. Je crois fortement que la représentation de dieu dans le film est ce qui ce rapproche le plus de la réalité.

            Benjamin E
          • Bonjour Patrick,

            Je suis passé à côté du commentaire de Stéphane, je ne le relis que maintenant. Désolé, mais il est difficile de tout suivre au niveau des commentaires, surtout sur ce type d’article ! Je te remercie pour ton commentaire, mais malheureusement je regrette encore une fois, comme les autres, que celui-ci n’apporte aucun élément biblique en faveur du film. Ce n’est pas ce que l’on croit qui est important, ni ce que l’on voudrait croire à propos de Dieu, mais plutôt ce que la Bible nous enseigne à propos de Dieu. La vérité absolue à propos de Dieu se trouve dans sa parole, la Bible. Et sur ce point, je crois avoir montré dans mon article que le film « La cabane » enseigne des choses qui sont totalement opposées à la révélation de Dieu que nous avons dans l’Ecriture.

            Ce n’est pas parce que ce film a pu faire du bien, ou peut me faire du bien, qu’il est nécessairement bon. Ce n’est pas ce que je ressens qui définit si quelque chose est vrai ou faux. Ce qui est le critère de vérité dans ce monde, ce par quoi nous devons évaluer toutes choses, c’est la parole de Dieu…

            En Christ,

            Benjamin

  • Avatar
  • Merci Benjamin pour tes réflexions fondées et équilibrées qui m’interpellent fortement! N’étant, de prime abord, pas du même avis, je m’en remets au St-Esprit Lui demandant de m’éclaircir ma pensée. J’ai besoin de prendre du recul sur ce film qui suscite beaucoup d’interrogations entre frères et sœurs…
    Pour ma part, ce qui m’a énormément touchée dans le film, c’est lorsque Papa montre ses mains percées à Mack preuve que Jésus et Lui (avec le St Esprit évidemment) ne sont qu’un et que Dieu a énormément souffert de la crucifixion de son Fils. Cette séquence m’a saisie au plus profond de mon être et je trouve que pour les chrétiens qui fonctionnent grâce à leur mémoire visuelle, ce film peut être un bon support pour « imager » la trinité tout en se rappelant que c’est un parti pris de l’auteur de représentée la trinité distinctement par 3 personnes. Cela ne m’a pas troublé puisqu’il est dit clairement dans le film qu’il s’agit d’une représentation « fantastique » (je ne trouve plus le terme exact…) je dirai même symbolique.
    Mon but n’est pas d’alimenter les débats et de rejeter tes propos.
    Sois bénis mon frère.

      Benjamin E
    • Salut Anaïs,

      Merci pour ton commentaire et tes réflexions. Effectivement, que Dieu nous éclaire et nous aide à avoir du discernement en toutes choses. Pas évident, mais nécessaire !

      En Christ,

      Benjamin

  • Avatar
  • Il me semble que ce genre de films sont ce qu’on appelle des allégories . le message y est allusif , ne cherche pas à calquer trait pour trait la réalité mais se veut critique pour que le lecteur puisse retirer de lui même la substance. il faut aussi considérer le public visé par son réalisateur (lui même chrétien ou non chrétien ?) etc..
    je chercherais à le voir pour me faire un avis. Merci pour le votre

      Benjamin E
    • Bonjour Sandrine,

      Merci pour ton commentaire. Je suis conscient que c’est un film, pas une confession de foi ou un article. Mais, même si c’est allégorique et imagé, il y a un message qui est communiqué. Il y a des choses qui sont transmises à propos de qui est Dieu et la manière dont il agit. La question est donc de s’interroger : ces choses sont-elles bibliques ou non ?

      Concernant l’auteur et son but, il faut prendre conscience qu’il a rejeté la foi chrétienne et qu’il a écrit un livre pour remettre en cause ce qu’enseigne la Bible (voir cet article [EN] : https://www.thegospelcoalition.org/article/book-review-lies-we-believe-god-william-paul-young ou celui que je mentionne dans l’article tout à la fin, en note de bas de page).

      Que le Seigneur te bénisse !

      En Christ,

      Benjamin

  • Avatar
  • Benjamin ,
    C’est avec un grand plaisir que j’ai lu ta critique constructive sur la Cabane .
    Vu ton jeune âge je te félicite pour ton discernement biblique et ta pertinence .
    Je ne jamais recommendé ce livre parce que je l’ai trouvé blasphématoire!
    Daniel Dubray ( 70 ans )
    Aumônier

      Benjamin E
    • Bonjour Daniel,

      Merci pour ton commentaire, et gloire à Dieu si cet article a pu t’être utile.

      En Christ,

      Benjamin

  • Avatar
  • Après avoir lu l’article de Benjamin je suis aller creusé un peu plus loin car comme beaucoup de chrétiens, on m’avais conseillé ce livre et je l’ai moi même fais à mon tour ! En cherchant sur internet j’ai trouvé 2 choses qui m’ont interpellé!! Tout d’abord l’auteur n’a aucune vie d’église (et il est plutôt en colère avec cette institution, a raison vu les problèmes qu’il a rencontrer !) et puis tout ce qui est dit dans cet article https://soyonsvigilants.org/2017/03/27/la-cabane-la-verite-sur-son-auteur-wm-paul-young/
    (Je suis pas tout à fait d’accord avec la première partie de l’article ou en tout cas je le trouve un peu trop appuyé sur des fait bidon mais la deuxième partie n’en reste pas moins révélatrice de la pensée de l’auteur) mais pour résumer en gros l’auteur cherche simplement à proposer une nouvelle doctrine fondé non pas sur la Bible mais sur ce qu’il croit lui. Donc effectivement, « la Cabane » est bibliquement incorrecte pas à cause de maladresse de l’auteur mais simplement parce que l’auteur ne reconnaît pas la bible et qu’il propose une autre doctrine basé sur ce qu’il a compris de Dieu (qui est complètement décalé de ce qui nous est enseigné dans la Bible).
    Comme quoi, il est important de toujours mettre nos lectures chrétienne à la lumière de la bible pour s’assurer de leur véracité théologique après tout nous humain ne sommes pas Dieu et l’erreur est humaine non divine ! (Bible écrite par Dieu = vrai, livre écrit par homme = pas tjrs vrai)

      Avatar
    • Oh mon Dieu, je viens de jeter un oeil au lien de l’article et je suis terriblement choquée de voir que ces informations ne sont pas diffusées (si elles sont véritablement vraies)…
      Pcq ça rend la démarche encore plus grave : l’objectif INTENTIONNEL de l’auteur (et dc l’origine du film) est de donner une vision de Dieu qui soit anti-biblique. Quand on pense au nombre de personne qui le regarde dans l’idée de se fr une idée de Dieu, c’est vraiment dangereux…
      Et du coup, le pire dans tout ça, c’est que des chrétiens qui pensent s’appuyer sur la Parole essaie de légitimer bibliquement cette intrigue, alors mm que l’auteur souligne que la Bible n’en est pas le fondement.
      Merci bcp pr ton commentaire Caro !

        Benjamin E
      • Bonjour Caro et Charlotte,

        Merci pour vos commentaires. C’est un élément qui est effectivement à réaliser : le but de l’auteur n’est pas d’encourager la foi chrétienne – malheureusement – mais plutôt de la détruire. Son dernier livre (Lies we believe about God) ne laisse pas de doute là-dessus. Si ça vous intéresse, voici un autre article sur le sujet (en anglais) : https://www.thegospelcoalition.org/article/book-review-lies-we-believe-god-william-paul-young.

        Que le Seigneur nous donne la sagesse dont nous avons besoin.

        En Christ,

        Benjamin

  • Avatar
  • Bonjour et merci pour votre point de vue. Je ne le partage pas car, à mon humble avis, on ne peut pas comparer ce qui n’est pas comparable. Ce film est UNE FICTION et vous en faites le procès. Ce n’est pas un documentaire sur Dieu ! Le constat à faire est que vous vous basez sur votre connaissance de la parole de Dieu (qui est très bonne !) mais pas sur les codes du cinéma, de l’art etc. Pour ma part, je ne peux pas limiter Dieu, je sais que pour toucher les Hommes, Il peut utiliser tous les moyens possibles et imaginables, y compris ce film. J’ai discuté avec des amis non croyants sur ce film et ils ont compris des choses qu’ils ne savaient pas, Dieu s’est approché d’eux par ce biais alors qu’ils n’auraient jamais ouvert une Bible. Pour nous, croyants qui connaissons la Bible, evidemment qu’il faut en prendre et en laisser, mais encore une fois c’est normal puisque c’est tiré d’un roman. Bref… Tout le monde devrait le voir et faire sa propre opinion. Benjamin, vous dites être amateur de bons livres, c’est cela qui m’a le plus surpris car j’aurais pensé que votre vision soit plus subjective et vous être totalement objectif dans votre plaidoirie. Merci tout de même et Soyez béni !

      Benjamin E
    • Bonjour Sophie,

      Merci pour ton commentaire et ton avis exprimé de manière constructive.

      Je suis conscient que ce film est une fiction et, comme dit dans un commentaire plus haut, pas une confession de foi ni un article qui s’exprime explicitement sur Dieu. C’est allégorique et imagé. Mais ça n’empêche pas qu’un film transmet un message. Et on est en droit d’analyser ce message, s’il nous semble contraire à ce que la Bible enseigne. A mon avis, c’est le cas du film La Cabane.

      De plus, il faut prendre en considération le fait que l’auteur vient de publier un livre où il dénonce comme mensonges des vérités essentielles de la foi chrétienne et de la Bible (le besoin d’être sauvé, la croix comme venant de Dieu, la souveraineté de Dieu, etc.).

      Enfin, je ne remet pas en cause le fait que plusieurs ont été encouragés par ce film. Mais ce n’est pas parce que quelque chose m’encourage et me fait du bien que c’est forcément bon…

      L’article présente un avis très tranché – j’en suis conscient. Peut-être que je ne suis pas suffisamment conscient des règles de l’art du cinéma. Mais les « vérités » transmises dans ce film à propos de Dieu, la Bible et la croix me semblent suffisamment graves pour devoir prendre position de cette manière, par fidélité envers la Parole de Dieu…

      Quoi qu’il en soit, merci pour ton commentaire constructif. Que le Seigneur t’encourage !

      En Christ,

      Benjamin

        Avatar
      • Bonjour Benjamin, et merci d’avoir pris le temps de répondre !

        Fraternellement,
        Sophie

    • Avatar
    • Amen! Tout est dit

  • Avatar
  • Bonjour,
    Je suis tout à fait d’accord avec Sophie.
    Un film, par définition, n’a pas pour but de reproduire exactement la vérité.
    Personnellement j’aime me concentrer sur le meilleur qu’il y a à tirer du film :
    – On connaît très bien le Dieu (très) saint que nous ne pouvions approcher à cause de nos péchés. On a trop tendance à se condamner soi-même en oubliant trop souvent que Dieu a déjà tout accompli pour que nous apprenions enfin à le connaître comme un père.
    – C’est un très bon moyen d’évangélisation.
    – Pour une fois un film aborde « simplement » la trinité, qui devient plus abordable à des non-chrétiens.
    Alors oui, le Dieu du film n’est pas celui de la Bible. Aucun film ne pourra représenter le Dieu de la Bible. Nous même qui l’avons lue n’avons pas encore tout saisi de ce Dieu si merveilleux. Pourtant ce film a le mérite de nous questionner sur ce que nous savons de lui. Il nous invite à passer encore plus de temps avec lui pour le découvrir plus, apprendre à le connaitre…
    Ce film est un moyen, il ne prétend pas être une référence.
    Benjamin, ce que tu dit dans l’article est vrai. Mais je ne pense pas que la critique que tu fais de celui-ci ait autant de bénéfices pratiques dans ma vie que ce film.

      Benjamin E
    • Salut Marion,

      Merci pour ton commentaire et ton avis sur le film ! Je suis encouragé par ton commentaire et celui de Sophie qui, même si on a des points de vue différents, sont constructifs.

      C’est vrai que le film représente bien la proximité de Dieu avec nous. C’est un des aspects positifs du film que je retire. Dieu n’est pas un Dieu lointain, qui se cache, qui est insensible à ce que nous vivons. C’est un Dieu proche, immanent.

      Cependant, 3 choses me semblent à prendre en compte (je résume un peu le commentaire écrit à Sophie) :

      1) Un film, même s’il est allégorique, transmet un message et présente des vérités. C’est ça qu’il nous faut analyser. Ce film me semble transmettre un message qui est à l’opposé de celui de la Bible sur plusieurs points, comme exprimé dans l’article.
      2) L’auteur remet en cause les vérités essentielles de la foi chrétienne dans un livre (voir : https://www.thegospelcoalition.org/article/book-review-lies-we-believe-god-william-paul-young). Son film est forcément influencé par ce qu’il croit… Il faut être conscients que ce n’est pas un auteur chrétien.
      3) Le seul argument mis en avant en faveur de ce film est qu’il est encourageant et qu’il fait du bien. Mais pourtant, ce n’est pas suffisant pour dire que quelque chose est bon/biblique.

      Le but n’est pas de critiquer par plaisir, c’est jamais évident mais ça nous semblait nécessaire de prendre position sur ce sujet…

      Merci en tout cas pour ta réaction, et que le Seigneur t’encourage !

      En Christ,

      Benjamin

  • Avatar
  • Bonjour à toutes et à tous,
    Je viens de terminer de regarder le film et je suis je l’avoue interpellé !
    En tant que croyant je l’ai regardé avec mes connaissances et mon vécu et me suis positionné en enfant de Dieu. Je n’ai pas chercher forcément à retrouver les erreurs Bibliques et ai simplement essayé d’en retirer ce qui pouvait me parler aujourd’hui dans ma vie !
    Maintenant je rencontre fréquemment des personnes qui parlent de faire du bien aux autres, d’aimer, de donner, partager… Les intentions sont bonnes et pourtant si on creuse les fondements ne sont pas Biblique, parfois même et de plus en plus dangereux amenant au final les personnes très loin de Dieu et son oeuvre.
    Je comprends Benjamin dans sa démarche et elle est honorable et nécessaire aujourd’hui. Pour ceux qui lisent la Bible, il est annoncé des temps où on verra même des signes et des prodiges et pourtant ils ne viendront pas de Dieu ! Ceci se passe actuellement et on le voit même dans certaines églises où les pasteurs vont jusqu’à faire des pactes pour avoir plus de puissance. Alors je crois qu’il faut dénoncer les erreurs lorsque celles-ci nous sont révélées, mais aussi rebondir grâce à des films comme celui-ci pour amener les personnes de notre entourage qui sont ignorantes vers celui qui nous a éclairé, par notre témoignage à la lumière de la parole de Dieu et sont Esprit…
    Nous ne jugeons pas, nous ne condamnons pas mais nous examinons toutes choses au regard de la parole de Dieu.

  • Avatar
  • Bonjour,
    Excellente analyse fondée sur la seule Vérité.
    Dans ces derniers temps, Dieu lève des sentinelles pour ramener le peuple de Dieu dans le chemin de la Vérité. Que nous ayons des oreilles pour entendre !
    Ne vous lassez pas de dénoncer les mensonges de l’ennemi !

  • Avatar
  • mes bons amis il vous faut garder à l’esprit que dieu est amour inconditionnel …il ne juge personne ! voyez ce film avec un regard d’amour et tout ira pour le mieux .

  • Avatar
  • Bonjour Frere Benjamin et cher tous.

    L’article est très intéressant et on ressent un véritable sincérité dans la démarche et les propos très respectueux de surplus.
    Je suis pasteur en Afrique de l’Ouest et j’ai regardé le film le week-end dernier car il était programmé par la jeunesse de l’église le lendemain. Après l’avoir visionné j’ai décidé d’assister lendemain moi même à la projection afin de pouvoir animer l’après film car effectivement plusieurs points profonds et peut être perturbateurs y sont abordés.
    Mais surtout le visionnaire du film m’a boulversé …dans le bons sens du terme .
    À la fin du film j’ai encore plus le désir de m’approcher de Dieu et d’aimer les personnes autour de moi. Je pense qu’il est dangereux de penser que nous pouvons contenir et comprendre Dieu dans son entièreté. La parole de Dieu n’est pas une simple information elle nécessite la révélation et en l’occurrence l’assistance du Saint-Esprit, l’Esprit de Vérité. Comme le dit le Seigneur les écritures ont pour but de nous conduire à Lui.
    Est ce que tout est parfait ou totalement scripturaire dans le film ? Bien sûr que non ! Mais toutefois il a le mérite de créer un pont … un pont entre Dieu et les hommes qui bien souvent est rompu et brisé à cause de nos prises de position théologique qui nous empêche d’atteindre ceux là même que Dieu aime tant pour sauver. L’amour est ce pont ! Car Dieu a tant…aimé. L’amour n’exclut pas la vérité. Mais la Vérité est amour ! Il est évident que le film ne réponds pas à toute la vérité biblique…mais quel film le ferait ou littérature chrétienne en dehors de la bible le ferait ?
    Le point principal du film consiste à voir Dieu en tant qu’un Père d’amour et apprendre à valoriser le sens des relations et du pardon.
    Alors pour certains points évoqués :
    Dieu n’a pas à être représenté ? Nous le savons ! Toutefois lorsque Jésus parle des Paraboles tel que l’enfant prodigue par exemple ne fait il pas une « sorte » de représentation du Père au travers du papa humain ? Ou lorsque Il parle du Vigneron ? .
    La question de la trinité ou de tri-unitaire. Dieu est un mais le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont bien distincts pour autant. On voit bien les trois se manifester au même moment lors du baptême de notre Seigneur : le Fils dans l’eau, la voix du Père au ciel et le Saint-Esprit sous forme de colombe sur Jesus. Dieu ne revêt pas une casquette de Père ensuite de Dils et ensuite de Saint-Esprit. C’est pour cela que dans la Genèse, Il est écrit : FAISONS l’homme à notre image et à notre ressemblance. Je ne dit pas avoir toutes les réponses et explications mais je pense qu’il est important que nous soyons assez humbles devant le Seigneur.
    À la fin du film, les 300 jeunes pour lanmajorites chrétiens ont été touchés après le film.
    Plusieurs ont pardonné à leur pères terrestres mais surtout en sont arrivés à reconnaître qu’ils avaient de l’amertume auprès de leur Père céleste pourdiverses blessures et en sont ressortis libérés. Et le plus beau c’est que quelques un de leurs amis au nombre de 6 ont donné leur vies à Jesus-Christ.
    Donc en ce qui me concerne, je ne donne pas un crédit absolu au film ni au livre tout comme je ne le ferais pour aucune œuvre et littérature chrétienne car seule la bible mérite cela. Mais comme dit la Bible j’examine et je prends ce qui est bon pour la gloire de Dieu. Je crois que ce film parmi tant d’autres
    Est un bel outil pour communiquer sur Dieu et partager le message de la bible. En tant que né de nouveau depuis plus de 20 ans et pasteur depuis près de 7ans, ce film m’a énormément touché et m’a permis de recalibrer à nouveau ma relation avec Dieu. Il m’a donné envie de repartir creuser dans les écritures à nouveau. Car oui aucun film ni livre ne se doit de se substituer à la Bible. Je dois m’avouer jour après jours très humblement que je ne Le connais pas. Comme Paul je cours pour le saisir et le connaître.
    Et enfin quant aux intentions et convictions de l’auteur, soient elles bonnes ou mauvaises, j’arrive à percevoir Sa splendeur en plein milieu des cendres .

    Demeurez abondamment béni et j’aime beaucoup l’amour et le respect que l’on ressent au travers des différents échanges. Le plus important c’est que nous ayons tous Jesus-Christ pour fondement de nos vies.

    Avec amour.

    Ted

      Avatar
    • merci ted je suis du meme avis que toi pour moi jesus et le centre de ma vie cretienne sa parole est la lumiere de ma route au quotidien et rien ni personne ne pourra changer ça j ai vecu une guerison en regardant çe film je fais confiance au st esprit qui nous guide c est lui qui nous revele jesus ce film reste une fiction annonçons la verite sans etre sectaire mais prudent et vigilant et que jesus soit notre seul fondement fraternellement françoise

  • Avatar
  • Amen Pasteur Ted,
    édifiant. je n’ai pas encore lu le livre, ni regarder ce film. Cependant, je m’applique à faire une chose dans tous ce que je vois, dans ce que j’écoute: retenir ce qui est bon pour la gloire de Dieu. »comme dit la Bible j’examine et je prends ce qui est bon pour la gloire de Dieu. »
    « Benji » ou « Benjo » (permet l’appellation Benjamin), on parle de qui la ?: Dieu Souverain ? notre Père? INSONDABLE dans ces voies? Qui a connu Sa pensée pour l’instruire?
    En regardant les histoires du pasteur Jean Louis Gaillard, en occurrence  » quand Dieu ordonne même le diable obéit », on comprends qu’IL a l’art d’utiliser ce qu’IL veut Comme IL veut , quand IL veut pour accomplir Sa Volonté. Quelque soient les motivations, l’arrière plan de l’auteur; je crois que cela reste un outil entre les mains du Seigneur qui Dans Sa Sagesse Insondable, et Sa Sainteté Infaillible, sait comment traiter avec chaque être humain à Lui.
    Faisons notre part (rechercher la sanctification, examiner, retenir ce qui est bon…),
    Laissons à Dieu Sa part: IL SAIT MIEUX QUE NOUS TOUTE CHOSE (BON ou MAUVAIS, IL a la meilleure définition de ces deux termes….Bien au delà de nos connaissances).
    Benjamin, merci, et que LE SEIGNEUR TE BÉNISSE ABONDAMMENT.
    Reprends, exhorte, corrige,….mais….SAGESSE aussi.
    Demeurons abondamment bénis dans la communion avec Le Seigneur Jésus Christ

  • Avatar
  • Je vous remercis pour l’enseignement a propos du films une dans la cabane je l ais suivit hier et j ai beaucoup aprécier ce films mais je ne pas fais attentions a certain détail que vous avez eu a commenté telle que l’oeuvre de la croix. Pour moi tout évengile qui n’est pas fondé sur l’oeuvre de la croix n’est pas l’évangile de christ mais pourtent je me suis fait berné par la fiction de ce films pour un pasteur que je suis c’est une honte et sa me rappel que nous devent toujours être vigilent.

  • Avatar
  • Bonjour,

    Personnellement, même si je sais que ce n’est pas la parfaite définition de la Bible, ce film m’a rassurée et profondément touchée, il m’a permis de ne plus constamment craindre Dieu mais d’apprendre à l’aimer aussi. Je l’aimais mais j’étais toujours cette croyante peureuse.

    Bonne journée

  • Avatar
  • En 2h13 on ne peut aborder toute l’évangile et l’ayant vécu (comme tant d’autre) je pense que Dieu a une manière particulière de nous atteindre, perso avant d’atteindre la rédemption Dieu m’a d’abord montré son Amour…
    Dès le début on peut pas tout recevoir, c’est une marche progressive et dans ce film n’est présenté que le début de sa conversion et non une conversion total sans oublier que c’est en rêve que les choses lui sont apparus avec toutes ces representations physiques.

  • Avatar
  • Tres beau article,j ai beaucoup apprécié.C est tres important de faire la différence entre le Seul et Vrai Dieu avec celui que le cinéma veut faire croire.

  • Avatar
  • Bonjour à tous,
    Attention quand même de ne pas tomber dans une certaine confiance en soi trop démesurée quant au critique de ce film. Certes il y a quelques exagérations comme il y a quelques détail de trop dans ce film. Bon il faut admettre que là est la énième confirmation que l’Homme présente toujours des faiblesses dans ses action par rapport à Dieu le Parfait. Par contre, si vous lisez par exemple dans Genèse 18,1-15 sur la fameuse visite de Dieu à Abraham au chêne de Mambré, Dieu ne s’est-il pas manifesté en tant que trois « hommes » distincts ? Certains y ont vu une allusion voilée à la Trinité et dans le récit même, remarquons que l’auteur du récit joue sur la confusion: tantôt il est question de trois visiteurs, tantôt d’un seul.
    Pour en conclure, l’explication du concept de la Trinité, essentiellement admis comme l’un des mystères divines, est loin d’être maîtrisée par l’Homme. Néanmoins, je ne trouve pas très aberrant d’avoir essayer de faire comprendre la Trinité de Dieu en des actes humais visibles et palpables.
    Merci.

  • Avatar
  • Ce film est une fiction …mais avec un très beau message malgré les drames qui nous touche si tu ne pardonne pas tu brise ta vie et celle de ta famille .

  • Avatar
  • Benjamin, tu as raison de relever les manquements de ce film, ils sont bien réels.
    Mais je pense qu’aucune oeuvre humaine, quelque qu’elle soit, ne saurait restituer la personne de Dieu. Sa personne dépasse notre intelligence humaine.
    En revanche, à travers un film nous pouvons partager quelques attributs de Dieu avec ceux de notre génération. Et dans ce film, j’ai été touchée par la façon dont le pardon a été traité. L’infini amour de Dieu pour le pécheur et son désir de nouer une relation avec lui. J’ai aussi mieux compris pourquoi il ne faut pas juger son prochain, car la scène avec la sagesse m’a éclairée.
    Que le Seigneur te bénisse, ainsi que tous ces frères et soeurs qui enrichissent cet échange si cordiale.

  • Avatar
  • Woah merci de pour pour cet article !!
    Direct après avoir vu le film je sentais que qqch n’allait pas avec la théologie derrière, même si le film est beau en soi et très touchant, on se rend compte en creusant que l’auteur a fait de GRAVES fautes de théologie… c’est regrettable…

    J’ai ensuite lu l’article (anglais) sur le film et ça m’a beaucoup aidé !!

    Vous ferez vraiment, l’esprit vous guide et cela a un bel impact !! Merci pour ça, soyez bénis en Christ !

    Je suis heureux de pouvoir chanter avec vous (et pas Young) : « Amazing grace » :))

    Jonathan

  • Avatar
  • Étant chrétienne et cinéphile j ai aimé ce film l interprétation des acteurs tout en en relevant les imperfections.

  • Avatar
  • J’ai bien aimé le film, du moins cette façon de présenter un Dieu amour et proche de nous, mais au delà, il y’avait quelque chose qui me dérangeait. En faisant quelques recherches , je suis également tombé sur cet article, que je partage.

    L’auteur y fait une analyse en reprenant quelques fois les dialogues du livre/film. Pour ma part, il y’a effectivement une conception de Dieu dans ce film qui s’éloigne ou s’oppose à Dieu selon la parole.

    https://phileosophiablog.wordpress.com/2017/06/26/la-cabane-ou-lart-perdu-du-discernement-evangelique/

  • Avatar
  • Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs,
    détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.…
    2 Ti 4: 3-4

    => les hommes ne supporteront pas la saine doctrine
    => ils se tourneront vers les fables

    Je pense que tout est résumé dans ce passage de 2 Thimothée

  • Avatar
  • Je n’ai qu’un mot… Merci.
    Plusieurs m’ont parlé de ce film touchant et émouvant. Mais quand je l’ai enfin vu j’ai ressenti un grand malaise…. Malaise qui m’a poursuivi plusieurs jours après la vie de ce film.

    Déjà représenter Dieu sous les traits d’une femme ! Perso cela m’a choquée. En réalité, malgré la jolie histoire et le message derrière (pardon/amour…), Malgré quelques trouvailles intéressantes, et une image plaisante à regarder… Ce film n’a rien de chrétien pour moi.

    Il me faire penser aux comtes de Noël dégoulinants de bienveillance, d’amour et de guimauve ou tout le monde est beau et gentil, même les méchants qui finalement ne le font pas tant que ça (ou qui sont excusés de l’être). Tout est bien qui fini bien, dans le meilleur des mondes et on ira tous au paradis. Les oiseaux chantent, fermez le rideau !!

    Dieu sous les traits d’une femme qui fait tout mais ne juge jamais. Jésus sous les traits du meilleur copain avec qui on s’amuse bien. .. Le saint Esprit sous les traits d’une jeune femme émotive qui fait vibrer noir petit cœur… La sagesse de Dieu sous les traits d’une femme (encore !! On est bien dans l’air du temps…) Sage mais autoritaire et qui donnz ses leçons de morale… À aucun moment la Majesté de Dieu, Sa Gloire, sa sainteté n’est évoquée. Rien que Christ représenté comme un gamin hipster qui passe son temps à « surfer » et profiter de la vie est insultant.

    Mais le plus choquant est comme vous le dite, que personne ne soit choqué…

  • Avatar
  • Un film est un film et un documentaire est un documentaire. Le réalisateur a t’il voulu réaliser un film pour représenter sa croyance profonde comme s’il détenait la vérité ? Je consulte plein de sites et j’en laisse beaucoup aussi de côté. Personne ne détient la vérité même ceux qui se prétendent en s’approcher . Il y a certes des vérités. C’est à nous mêmes de nous responsabiliser et il faut se dire c’est un film, un point c’est tout. Quand je regarde un documentaire sur une biographie d’un personnage. Après le documentaire , je ne me dis pas que tout ce que j’ai entendu des témoignages sont à prendre à 100 pour cent de vérité. Et quand je regarde un film , c’est pareil , je me dis que ça peut être romancé.

      Benjamin E
    • Bonjour Gérard,

      Merci pour ton commentaire. Oui, je n’ai pas de problème avec le fait que ça soit un film, et je comprends bien qu’un film ne peut pas refléter parfaitement la réalité. Le problème concernant ce film en particulier est que, non seulement il ne reflète pas la réalité, mais aussi il la déforme (comme je le montre dans les 8 points de l’article). C’est là le souci…

      En Christ,

      Benjamin

  • Avatar
  • Bonjour Benjamin…. je suis tout a fait en accord avec ce que tu a apporté….. ce film, ne décrit pas avec exactitude les Ecrits Biblique et la profondeur de la Parole avec vérité……. Je l’ai tout de même écouté par curiosité et pris comme un film romancé, qui a montré au gens que le Seigneur peut tout de même nous parler comme on peut le comprendre…..Pour l’acteur qui est en dépression et se sent coupable de la mort de sa fille, ça lui prenait cette expérience pour le sortir de sa torpeur et de sa dépression et pour lui permettre de continuer sa vie dans la joie et la foi……ceci est mon humble opinion…

  • Avatar
  • Bonjour,

    Je ne suis pas du tout d’accord avec cette étude, pour moi c’est un raisonnement plutôt légaliste.
    Avec un raisonnement pareil, vous pouvez critiquer tout ce qui se fait sous le soleil.
    Même si ce que vous voulez démontrer n’est pas forcément faux en soi, vous l’appliquez à quelques chose qui n’a pas pour but de remplacer la bible, c’est seulement un panneau indicateur.

    Dans ce cas on pourrait dire que tel ou tel chant de louange ne parle pas de l’amour, ou encore un autre de l’esprit de persévérance car la bible en parle, ou encore un autre ne parle pas de pardon, …. donc c’est grave … .
    Il faut arrêter d’être légaliste.

    En général je ne prends jamais le temps de dire ma pensée en ligne mais la …..

    Oui c’est vrai, seule la Parole est vrai.

    Un film ne se résume pas seulement en images et en parole. comme dit dans certains commentaires, un film ne peut pas reprendre toute la bible. l’art c’est l’art pourtant même l’art est imparfait et c’est ce qui fait sa beauté.

    Dieu utilise aussi des gens qui ne crois pas en lui pour se faire connaître. Les hommes ne sont pas parfaits alors comment un film qui regroupe plusieurs centaines de personnes le serait ?.

    Ceux qui sont pas contre nous sont pour nous …

    Pour moi ce film est exceptionnel. C’est une pépite que j’évite de regarder trop souvent pour garder l’envie de le revoir. Je vous invite à le revoir et à le conseiller car c’est une invitation a regarder ce que dit Dieu dans un monde ou la violence revient puissance 50. Donc accrochez vous et stop au légalisme.

    Je le conseil donc,

    Amitié en Christ,

    Emmanuel

      Benjamin E
    • Bonjour Emmanuel,

      Merci pour ton commentaire. Tu dis que ce film ne remplace pas la Bible mais est simplement un panneau indicateur. Sur le principe, je n’ai aucun problème avec cela, gloire à Dieu si un film, un chant, ou quoi que ce soit d’autre, nous amène à plonger les regards dans la Bible et avoir une vision plus juste de qui Dieu est. Le problème, justement, est que ce film (comme je le montre dans l’article) présente une vision erronée de Dieu. Il est en contradiction avec la Bible elle-même. C’est donc effectivement un panneau indicateur, mais qui est loin de pointer vers la Bible – il pointe plutôt dans une toute autre direction ! Je ne pense pas que ça soit du légalisme de dire ça, mais simplement faire passer ce que l’on regarde au crible de la parole.

      Que le Seigneur nous donne de la sagesse pour discerner ce qui est juste, à la lumière de sa parole.

      En Christ,

      Benjamin

        Avatar
      • Bonjour,

        Il y certes beaucoup de choses à redire mais pour moi ce film peut mener à Dieu comme n’importe quelle dénomination d’église qui pour certaines sont à coté de la plaque. Dieu est bien plus grand et plus infini que notre vision des choses de ce monde.

        Ce film est de loin bien meilleur que beaucoup d’autres qui abordent le sujet et au regard de tout ce qui se fait dans le monde apportent du positif dans la marée montante des news et des films de violences/occultes qui circulent.

        Oui la bible nous dit d’examiner tout mais elle dit aussi que ce qui n’est pas contre lui est pour lui.
        Pour moi il est clairement parlé du Dieu de la bible et pas d’un autre Dieu sinon on peut dire que le Dieu des églises baptiste n’est pas le même que le notre car ils n’ont pas l’Esprit saint et ainsi de suite pour toutes les dénominations …. Dieu est plus grand que ça et est au delà de notre raisonnement, il va utiliser chaque chose, détails qui nous entourent pour nous parler afin de nous amener à Christ.

        Pouvez vous prétendre que Dieu ne peut pas toucher un homme par l’intermédiaire de ce film ? non alors votre article n’a pas lieu d’être, c’est certes une critique, mais qui, je trouve est mal placé au regard de ce que vous en faites, car finalement les lecteurs vont dire, non je ne le regarderai pas ou encore ce n’est pas le vrai Dieu je vais chercher ailleurs alors qu’ils y étaient presque … C’est à double tranchant.

        Amicalement,

        Emmanuel

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *