Vous avez dit « Groupe de Croissance » ?

Post invité Saotra R. (bio.)

Tu sais bien qu’il est vital pour ta santé spirituelle de te nourrir de la parole de Dieu mais tu as vraiment du mal à être régulier ? Tu luttes comme chacun avec des péchés qui te font honte et tu te sens isolé et découragé dans cette bataille ? Tu es conscient qu’il est nécessaire de prier régulièrement pour que tes amis connaissent Jésus, mais tu as des difficultés à persévérer ? Bonne nouvelle : Dieu nous a donné des frères et des sœurs afin que nous puissions nous encourager, nous exhorter, nous soutenir et nous réjouir ensemble.

J’ai commencé un groupe de croissance avec quelqu’un qui avait de sérieuses difficultés à lire la Parole, mais était désireux d’y remédier. Quelques semaines plus tard, il était vraiment passionné par la lecture de la Bible. Dans le même temps, le binôme d’un de mes amis était délivré de dépendances qui l’empêchaient d’avancer. Le GDC, c’est donc se mettre au défi à 2 ou 3 gars/filles (pas de groupe mixte) et de lire 25 à 30 chapitres de la Bible par semaine. C’est aussi un lieu où on peut parler honnêtement de notre côté le plus sombre : les péchés avec lesquels on a à lutter. On vit ainsi la grâce de Dieu ensemble, on prie les uns pour les autres, on se rend compte que chacun a des faiblesses et qu’il est beaucoup mieux d’y faire face ensemble. C’est enfin un concept qui permet de ne jamais oublier notre mission principale sur cette terre : « faire des disciples ». Pour cela, tout commence par la prière : on choisit de prier jour après jour, et chaque fois que l’on se voit, pour 1 ou 2 personnes de notre entourage… et Dieu agit ! Puisque nous sommes heureux de le voir agir et que d’autres désirent aussi se lancer dans l’aventure, nous multiplions alors les GDC, car le groupe ne doit jamais excéder plus de 3 personnes. Enthousiasmant, n’est-ce pas?

Pourtant, en parlant d’honnêteté, soyons honnêtes : tous les GDC ne connaissent pas les mêmes résultats. Certains sont restés à l’état de projet, d’autres durent 1 mois, d’autres encore sont devenus des groupes de discussion (GDD :-)) qui ont ensuite disparu. La raison principale ? Le GDC est assez exigeant. Il est donc nécessaire d’avoir une bonne dose de motivation, une réelle soif pour se lancer et persévérer, bref être un vrai Rébellutionnaire !

Pour aller plus loin et commencer ton GDC, voici 2 petits articles très utiles :

  1. Principes de base des GDC
  2. Questions pratiques sur les GDC

Saotra Rajaobelina

Saotra est évangéliste et responsable de la mission Un cœur pour le monde qui veut annoncer l’Évangile aux étudiants internationaux.

Tu devrais aussi aimer...

3 Commentaires

    Avatar
  • super :) Quel outil ces groupes de croissances! :)
    Merci Seigneur pour ta Parole! :)

  • Avatar
  • Effectivement, c’est un très bon concept !
    J’aimerais parler de moi rapidement. A la vraie, avant même de me faire baptiser je lisais assez régulièrement la Bible pendant ma classe de première, parce que ça m’intéressait beaucoup, j’avais pris goût à lire la Parole.
    Néanmoins avec un peu de temps, vous connaissez le premier zèle que vous avez à votre conversion, il s’estompe petit à petit… et bien parce que dans mon église en décembre dernier on a connu ce concept de groupe de croissance, on a commencé pleins de petits groupes, dont moi avec un frère de l’église, et cela me réjouit de pouvoir lire un nombre important de chapitres dans la semaine ! Cela me permettra à long terme de garder ce rythme, car j’oublie pas que tout ce que je fais c’est pour Dieu donc avoir un bon rythme de lecture biblique, il n’y a pas mieux !
    Apres bien sur, le problème est de tomber dans de la lecture passive, c’est un souci. Par lecture active, l’opposé, ce à quoi nous devons tendre, j’entends : « Heureux ceux qui écoutent la parole et la mettent en pratique » ; « Celui qui demeure uni à moi, et à qui je suis uni, porte beaucoup de fruits, car vous ne pouvez rien faire sans moi […] Ce que je vous commande, donc, c’est de vous aimer les uns les autres » (Jean 15.5-15) : Jésus.
    A priori l’objectif du groupe de croissance, c’est d’abord de connaître mieux notre Dieu, puis de rester attaché à lui, il faut que ses paroles demeurent en nous, c’est une nécessité ; sinon la méditation biblique est clairement inutile d’un point de vue spirituel. Et c’est donc la nouvelle dimension à laquelle j’essaie de faire face, c’est-à-dire que de non seulement découvrir des nouvelles facettes de Dieu, mais creuser un peu plus dans le changement de mon être, je demande l’aide de Dieu pour que l’Esprit me remplisse.
    Je me rends compte que parfois même on découvre Dieu dans du déjà lu ; si vous ne savez que lire, je vous conseille donc de (re)lire le Psaume 23 et apprenez-le par coeur, vous apprendrez bien de nouvelles choses héhé :) Parce que justement, si l’un des disciples avoue ne pas avoir lu totalement les 25-30 chapitres fixés, on ne redéfinit pas de passage mais on prend le même et on recommence ! Et grâce à ça on se penche davantage sur des passages, et on comprend mieux des détails qui sont intéressants, et on grandit dans la connaissance de Dieu !

    Bref, groupe de croissance, le concept est excellent, à partager sans modération dans l’Eglise du Christ.

  • […] Voici un article de Saotra, que nous avons publié en 2010, qui reprend ce concept de manière plus académique, avec des ressources détaillées, pour que toi aussi, tu puisses mettre en place TON groupe de croissance ! […]

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *