Plaidoyer pour la beauté (Partie 4/4)

5 Août 2011 1 commentaire

Post de Nathan L., 24 ans, responsable à JPC, et auteur du livre Devenir un Homme selon Jésus.

Voir le physique dans le spirituel

Alors comment faire, maintenant que l’on a établi le fait que Dieu nous parle de façon subjective mais bonne au travers de la nature ? Comment est-ce que, dans ma vie, je peux appréhender la révélation divine dans sa nature ?

a. Être intentionnel

Ca commence toujours par cela. Demandez à Dieu de vous permettre de vouloir le voir. Et puis faites-le. Pliez votre volonté à la sienne, et prenez la décision qu’à partir de maintenant vous ne direz pas seulement « wow ! » devant l’artisanat de ses mains, mais plutôt « wow ! Dieu est grand ! ».

En fait allez plus loin que cela. Dès que vous êtes pris d’émerveillement, pensez à ce qui est révélé et démontré du caractère de Dieu dans sa révélation au travers de la nature. En fait, allez même plus loin que cela. Faites-le avant même que l’émerveillement ne vienne. Décidez que vous allez devenir des étudiants de la nature de Dieu au travers de sa création. C’est bien pour ça qu’il l’a créée, et c’est pour cela qu’il vous a créé. Vous êtes fait pour louer Dieu, et vous le louerez bien en le connaissant proprement, et vous le connaîtrez proprement en vous servant de toutes les ressources mises à votre disposition par Dieu lui-même.

b. Se nourrir de la Parole

Ca paraît paradoxal de se nourrir d’informatif pour agrandir sa perception du poétique, mais la lecture de l’Ecriture est utile dans notre quête de connaissance de Dieu dans la nature pour trois raisons :

– Comme je l’ai dit précédemment, la Bible elle-même use de poétisme pour parler de Dieu, et de le lire dans l’Ecriture, de voir David l’exercer dans sa vie ainsi que d’autres poètes tels qu’Esaïe, Jérémie ou même Dieu lui-même (Job 38-39) nous permettra de mieux les imiter.

– Une meilleure connaissance propositionnelle de Dieu est peut-être le meilleur moyen de développer une connaissance poétique de Dieu. Plus ma vie sait que Dieu est grand, plus je saurai le discerner dans la création. Plus je suis conscient de l’étendue des merveilles de Dieu révélées dans sa Parole, plus je saurai ce que je cherche dans ma contemplation de la nature.

– L’Ecriture agit positivement sur nos affects envers Dieu. Et plus j’aime Dieu au travers de l’action merveilleuse de sa Parole, plus mes pensées serons tournées vers Dieu, sa splendeur, sa révélation lorsque je me promène, lorsque je parle avec des amis, lorsque je travaille. Et le poétique viendra s’insérer dans une vie saturée de la Parole de Dieu.

c. Le partager avec d’autres

C’est au contact d’autres personnes assoiffées de Dieu et ayant une conscience poétique du monde que j’ai pu développer une telle acuité dans ma perception de Dieu dans la création. Ca a commencé tout jeune avec un ami d’enfance, assis dans un parc à nous émerveiller du fait que chacun des brins d’herbes devant nous est absolument unique, à nous extasier de la beauté de Dieu révélée dans des feuilles de vigne (mes feuilles préférées…). J’ai ensuite eu l’occasion de côtoyer des personnes d’autres confessions et traditions chrétiennes, qui me parlent de combien la sainte cène a un sens profond pour eux, dans le poétisme de ces symboles. J’avais énormément à apprendre d’eux sur cette dimension-là de ma piété, et moi, de mon côté, j’ai pu les enseigner sur une compréhension biblique du péché par exemple, parce que ma tradition d’église est plus forte sur le propositionnel, et la leur plus forte sur le poétique.

Trouvez des personnes attachées à développer une vision poétique du monde, attachées à voir notre créateur dans sa création, vouées à avoir une vision plus profonde des rapports entre le monde physique et le monde spirituel, pour la gloire de Dieu dans ce monde.

Défi final

La beauté de la nature et la connaissance de son imperfection due à la chute devraient nous stimuler et nous motiver à transformer notre environnement. Dieu parle autant au travers de la nature que dans les relations entre humains, et notre rôle en tant qu’héritiers du Royaume est de prendre soin des biens de notre Père. Il nous confie la tâche, avec l’aide de son Esprit Saint, de participer au renouvellement de toute chose. Et la Rébellution c’est aussi ça : de devenir les mains et les pieds de Dieu sur la Terre, pour qu’elle soit recréée à son image et que le monde voie qu’il est Roi, mais qu’il voie aussi au travers de nos actes que Jésus est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père, alors que nous-mêmes sommes transformés de plus en plus à son image.

Dans la série Le physique est spirituelLe physique parle du spirituel / 3 points de précaution / Voir le physique dans le spirituel

Du même auteur L’épouse de mon meilleur amiLe coeur de Dieu pour la justiceLa mort de la mortVous avez dit… « masculinité » ?Les dynamiques de la louangeOrthopraxie versus Orthodoxie

Avatar
Auteur : Nathan L

26 ans, Rébellutionaire depuis une bonne dizaine d'années, marié à Beki, papa d'Emilie et de Caleb, responsable à l'Eglise CVV Paris et auteur du livre Devenir un Homme Selon Jésus.

Voir tous ses articles →