Redécouvrir la grâce (4/5) : l’appel efficace

10 Juil 2019 0 commentaire Maxime G.

Pour retrouver les 3 premiers articles de la série, c’est par ici : la corruption de l’homme, l’élection divine, l’efficacité de la croix.

Nous le savons, parmi ceux qui entendent l’Évangile, tous n’y répondent pas avec foi. C’est pour cette raison que l’on parle en théologie d’appel général pour désigner l’appel que lance l’Évangile à tous de se repentir et croire en Christ.

Mais la théologie parle aussi d’un appel efficace. Regardons un passage d’une lettre de Paul qui peut nous éclairer sur le sens de cette expression :

« Nous, nous prêchons Christ crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les païens, mais pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs, Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu. »  (1 Cor 1.23,24)

Paul nous parle ici de 3 catégories de personnes. Il y a les Juifs, qui voient dans la crucifixion un scandale. Les Grecs, qui pensent que la croix est une folie. Mais du sein même de ces deux groupes se constitue un troisième groupe : ceux qui sont appelés.

Que fait cet appel dont il est question ? Il transforme la personne pour qu’elle reconnaisse dans la croix la puissance et la sagesse de Dieu. Autrement dit, il existe un appel tel que ceux qui sont appelés par cet appel viennent à la foi. C’est pour cette raison qu’on le nomme appel efficace : il mène efficacement la personne au Christ.

Paul nous dit que tous ceux qui sont appelés de la sorte sont justifiés :

« Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés, et ceux qu’il a justifiés, il les aussi glorifiés. » – Romains 8.30

Le Christ lui-même nous avait parlé de cet appel :

« Tout ce que le Père me donne viendra à moi, et je ne jetterai point dehors celui qui vient à moi […] Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et je le ressusciterai le dernier jour. » – Jean 6.7, 44

Selon la Bible donc, il existe un appel opéré par le Père, par lequel nous sommes conduits à Christ, qui mène à la justification, la glorification, la résurrection au dernier jour et à reconnaître la croix pour sagesse et puissance de Dieu.

Si l’on se souvient de mes derniers articles, on comprend que cet appel est une nécessité. En effet, puisque nous sommes corrompus de telle sorte que nous ne viendrions pas à Christ de nous-mêmes, il faut que nous soyons attirés à Christ d’une manière puissante, efficace, convaincante pour nos cœurs et plus forte que notre péché.

Cette œuvre, c’est le Dieu trinitaire qui l’accomplit : le Père nous attire vers le Fils en ouvrant nos yeux par son Esprit. Gloire à Dieu pour son œuvre dans nos cœurs !

Auteur : Maxime G.

Maxime, 21 ans, étudie officiellement la médecine mais ne rate jamais l’occasion de consulter un livre de théologie, surtout s’il est vieux. Il vit à Lille avec son épouse Vanessa et administre le blog Par la foi.