Le Leadership – 5 – Catégories Bibliques

Post de Nathan L. 25 ans, équipier à Jeunesse Pour Christ et auteur du livre « Devenir un Homme Selon Jésus »
Précédents articles dans la série : 1 – Introduction 2 – Une Discipline en Crise 3 – L’Exemple par Excellence 4 – Définition Séculière

Nous allons maintenant nous axer sur ce que dit la Bible au sujet du leadership. Quelles sont les analogies que les Écritures emploient pour nous permettre de mieux comprendre ce que cela veut dire d’être un leader ?

a. Bergers

On se dit souvent que l’image du Berger dans les Écritures est un symbole d’un leadership doux, humble et effacé. Je vous réfère à l’illustration de l’article sur la chanson de Sam Olivier, « Yahweh » que nous avons publié il y a quelques semaines sur la Rébellution. Les moutons sont mignons. Et leader chrétien doit être à l’image de Jésus, doux et humble. Mais si vous pensiez que c’était l’image du berger qui permettait d’appuyer cette position, détrompez-vous ! Le berger est un personnage particulièrement rugueux, qui combat des animaux sauvages, et qui, surtout, montre la direction à ses brebis. Le leader chrétien doit savoir montrer la direction.

Très important dans la notion du berger est que nous dirigeons sous l’autorité d’un « super-berger ». Il est le grand berger. Nous sommes sous sa direction pour diriger les autres. Il dit où nos devons aller, nous ne faisons qu’exécuter. Tout leadership est soumis au leadership de Jésus.

b. Serviteurs

C’est ici qu’entre la notion de la douceur et de l’humilité dans le leadership chrétien. Jésus a surpris tout le monde en entrant à Jérusalem. Tout le monde pensait qu’il venait pour mettre une latte aux Romains. Quelle ne fut pas leur surprise lorsqu’il entra sur le dos d’un ânon. Ce n’est pas glorieux, un âne (pensez « l’âne » dans Shrek). Il annonce à tout le monde qu’il n’est pas venu pour être servi mais pour servir. Il lave les pieds de ses disciples. Il explique que pour être premier, il faut être dernier…

D’un autre côté, être un serviteur n’est pas le comble de la bassesse. Au contraire diront certains. Celui qui se fait servir révèle par là même qu’il est faible. Le serviteur est celui qui sait faire et qui peut faire. Le servi est un assisté. Heureusement que Jésus est venu pour servir, parce que nous en avions rudement besoin, incapables que nous étions. En cela, le leadership serviteur demeure quelque chose de noble.

c. Esclaves

Non, là où nous atteignons le comble de la bassesse est lorsque nous comprenons que le leader chrétien est un esclave. Esclave du Christ. Plus rien ne lui appartient, à l’esclave. Il fait exactement ce que son maître lui ordonne. Paul le savait (Ro 1.1). Nous ferions mieux de le savoir. Nous n’avons rien compris au leadership si nous n’avons pas assimilé et intégré à notre vie la vérité que ce n’est plus moi qui vis. Ma vie même ne m’appartient pas. C’est Christ qui vit en moi, œuvre par moi. D’être un leader implique une soumission totale à Christ.

d. Articulations

Ces réflexions nous permettent de comprendre que, contrairement à ce que certains pensent, dans le corps du Christ, le leader n’est pas une tête. Il n’y a qu’une tête et son nom est Jésus-Christ. Il est la tête de son propre corps. Quel est donc la place des leaders ? Il semblerait que Paul soit en train de dire en Col 2.19 que certainement les apôtres et sans doute les autres leaders de l’Eglise sont les jointures, les articulations. Ils ne sont pas forcément visibles. Ils ne sont pas forcément sur le devant de la scène. Ils ne font pas tout. Au contraire, ils sont en connexion avec la tête, pour savoir la direction que Dieu veut et pour permettre aux membres du corps de remplir leur fonction de façon adéquate. Le leader selon la Bible n’est pas une tête. Il est une jointure. Une articulation. Sachez articuler le corps, laisser la place aux autres. Leur donner le pouvoir d’être qui ils sont créés pour être. Soyez des leaders ! Le monde en a besoin. L’Eglise en a besoin.

Ainsi, pour récapituler, le leader selon la Bible est celui qui donne la direction autour de lui. Il prend les devants. Il montre la voie. Mais il le fait en soumission à Christ et aux autres. Le leader est le serviteur. Il est esclave. Il est une articulation, qui permet aux autres de faire ce que Dieu les appelle à faire. Le leader n’est pas un faitout. C’est un facilitateur pour d’autres. Il prie. Il écoute Dieu. Il lui demande comment avancer, et dirige dans ce sens. Le leader chrétien ne se met pas en avant. Alors que tant de personnes autour de nous veulent être des leaders devant les hommes, se servant d’eux comme d’un piédestal pour se grandir, le leader selon la Bible doit s’abaisser devant Dieu pour servir de piédestal aux hommes, leur servant d’appui pour  s’approcher de Dieu.

Avatar
Auteur : Nathan L

26 ans, Rébellutionaire depuis une bonne dizaine d'années, marié à Beki, papa d'Emilie et de Caleb, responsable à l'Eglise CVV Paris et auteur du livre Devenir un Homme Selon Jésus.

Voir tous ses articles →