Plaidoyer pour la beauté (Partie 1/4)

2 Juil 2011 0 commentaire

Post de Nathan L., 24 ans, responsable à JPC, et auteur du livre Devenir un Homme selon Jésus.

Le physique est spirituel

Dieu a créé le monde. Et il l’a créé beau. Il l’a même créé très beau. Je veux dire, il suffit de se promener en ce moment. Moi-même, habitant en région parisienne, je peux voir percer au travers des murs et de la ferraille un Dieu qui me crie de toute sa force créative : « je suis beau, désirable et admirable au dessus de toute autre chose ! ». Et bizarrement, alors que l’on se dit que ces pensées sur Dieu sont de l’ordre du spirituel, Dieu est en train de me montrer sa gloire au travers du matériel, du physique.

Mon but ici, est de faire un plaidoyer pour la beauté, ou, dit en des termes « plus chrétiens », enseigner sur comment voir la gloire de Dieu dans la création.

Il faudra d’abord que l’on casse quelques mythes. Il n’y a pas de division entre le monde spirituel et le monde physique. Je répète : il n’y a pas de division entre le monde spirituel et le monde physique. Oui, il y a des réalités spirituelles et des réalités physiques. Mais il n’y a pas de division entre ces deux sphères (si on peut même aller aussi loin que de les appeler des sphères différentes). La Bible ne nous parle nulle part de ne pas nous soucier du physique pour vivre dans une réalité spirituelle. Paul nous dit de nous soucier du spirituel par opposition au charnel, mais dans sa pensée, le spirituel est ce qui vient du Christ et le charnel ce qui vient d’Adam. Paul parle de nous revêtir d’une nouvelle nature, mais jamais d’oublier ce qui se passe dans le physique.

Bien au contraire !

Cette façon de penser qui nous dit de sortir du physique pour être ultra-spi n’est pas du Christianisme, mais plutôt une forme de paganisme qui a commencé à faire rage vers la fin de la vie des apôtres, et ce jusqu’au IIIème siècle environ. Cette fausse spiritualité s’appelle le gnosticisme. Et Paul écrit sa première lettre aux Corinthiens parce qu’ils sont influencés par cette façon de penser. D’un côté, la communauté corinthienne se dit que, puisqu’il n’y a que le spirituel qui est important, nous pouvons faire ce que nous voulons dans le physique (homme couchant avec l’épouse de son père, procès à tort et à travers et autres aberrations : « tout m’est permis »). D’un autre côté, d’autres se disaient que, puisque le spirituel est important, le physique doit être complètement éradiqué (refus de coucher ensemble en tant que couple marié, résurrection non-physique etc…). Paul reprend ces deux extrêmes, montrant que le monde que Dieu a créé est un tout unifié.

Dans la pensée chrétienne, le corporel affecte le spirituel et le spirituel affecte le corporel. Lorsque je nourris le pauvre, lorsque je prêche, lorsque je jouis des joies du mariage avec mon épouse, je fais des choses corporelles. Pourtant vous percevez bien qu’il s’agit aussi de spirituel. Il n’y a pas de dissociation. Quand je prie, ça a un effet sur le physique. Idem lorsque je donne ma vie à Christ ou que je loue Dieu, à haute voix ou pas. Le physique est affecté par des choses « spirituelles ». Et inversement, en agissant de façon destructive pour les pays pauvres, en médisant ou en me masturbant, je fais quelque chose de physique. Mais spirituel aussi. En faisant un pacte avec le diable ou en faisant des actes occultes, je fais du spirituel, mais les résultats sont là dans le physique.

Mais au-delà de ces exemples dans lesquels on perçoit clairement que le physique et le matériel forment un tout unifié, cette réflexion nous permet de voir que tout ce que l’on fait, de la plus petite chose de notre quotidien à la décision la plus importante de notre existence, agit sur le monde spirituel autant que physique. Il n’y a pas d’actes spirituels et d’actes non-spirituels. Tout ce que l’on fait dans le physique agit sur le spirituel.

Le monde que Dieu a créé est profondément physique et profondément spirituel.

A suivre…

Dans la série Le physique est spirituel / Le physique parle du spirituel / 3 points de précaution / Voir le physique dans le spirituel

Du même auteur L’épouse de mon meilleur amiLe coeur de Dieu pour la justiceLa mort de la mortVous avez dit… « masculinité » ?Les dynamiques de la louange / Orthopraxie versus Orthodoxie

Avatar
Auteur : Nathan L

26 ans, Rébellutionaire depuis une bonne dizaine d'années, marié à Beki, papa d'Emilie et de Caleb, responsable à l'Eglise CVV Paris et auteur du livre Devenir un Homme Selon Jésus.

Voir tous ses articles →