Le cadeau de Noël qui a coûté le plus cher

Tu as déjà payé pour recevoir un cadeau de Noël ? On est d’accord pour dire que cela n’aurait pas de sens. Si l’on paie pour recevoir un cadeau, cela n’est plus un cadeau. Si l’on achète un cadeau de Noël, c’est pour l’offrir à quelqu’un d’autre que soi-même ! Le cadeau de Noël peut nous aider à comprendre une des vérités les plus importantes qui se trouvent au cœur de la foi chrétienne.

La grâce est la faveur imméritée de Dieu

Au cœur de la foi chrétienne, il y a la grâce. La grâce est la faveur imméritée de Dieu envers nous : c’est Dieu qui nous donne ce que nous ne méritons pas. C’est Dieu qui nous fait un cadeau que nous ne devrions pas recevoir normalement. Ce que nous devrions recevoir de Dieu, normalement, ce n’est pas un cadeau, mais une punition, un jugement. Nous avons tous vécu notre vie en rejetant Dieu, d’une manière ou d’une autre. Nous avons tous fait, dit ou pensé des choses qui offensent la sainteté de Dieu. Ainsi, nous méritons un jugement de la part de Dieu, car il est juste. Mais – quelle nouvelle incroyable – Dieu nous fait grâce. Il ne nous donne pas ce que nous méritons, le jugement, mais il nous donne plutôt ce que nous ne méritons pas : le pardon de nos péchés, la vie éternelle, une relation rétablie avec lui. Voilà le cadeau merveilleux que Dieu nous fait, lorsque nous plaçons notre confiance en Jésus.

La grâce de Dieu coûte

Cependant, nous avons besoin de réaliser que cette grâce est un peu comme un cadeau de Noël. Un cadeau de Noël, ça coûte. Mais le cadeau coûte à celui qui le donne, car il l’a acheté, et non pas à celui qui le reçoit. C’est la même chose avec la grâce de Dieu. La grâce de Dieu coûte. Mais elle coûte à Dieu, qui la donne, et pas à l’être humain qui la reçoit.

La grâce de Dieu coûte, parce que pour faire ce cadeau merveilleux, Dieu a dû donner son propre Fils, afin qu’il vienne vivre et mourir sur cette terre. Un des versets les plus connus de la Bible dit que « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique (…) » (Jean 3.16). Dieu, par amour, a donné.

Mais si cette grâce coûte à Dieu le Père, elle a aussi coûté terriblement à Dieu le Fils : Jésus. Comme nous le voyons dans Philippiens 2 :

« (…) lui [Jésus] qui est de condition divine, il n’a pas regardé son égalité avec Dieu comme un butin à préserver, mais il s’est dépouillé lui-même en prenant une condition de serviteur, en devenant semblable aux êtres humains. Reconnu comme un simple homme, il s’est humilié lui-même en faisant preuve d’obéissance jusqu’à la mort, même la mort sur la croix. » (Philippiens 2.6-8)

Jésus a accepté de se dépouiller lui-même en revêtant une nature humaine – en devenant être humain. Quel dépouillement pour le Dieu de l’univers, celui qui existe de toute éternité et grâce à qui cet univers subsiste (cf. Colossiens 1.17) de devenir un être humain ! Bien sûr, Jésus, en venant sur terre, est resté Dieu. Mais cela n’enlève rien au coût que cela a été ! Et bien plus que cela, non seulement Jésus a accepté de revêtir la nature humaine, mais aussi il a accepté d’aller jusqu’à la mort – même la mort sur la croix. Quel coût élevé pour Jésus de mourir sur la croix, de prendre sur lui le poids de notre péché, d’accepter de boire entièrement la coupe de la colère de Dieu que nous avons méritée !

La grâce de Dieu se reçoit gratuitement

Cette grâce, qui est au cœur de la foi chrétienne, coûte terriblement. Elle coûte parce qu’il a fallu que le Fils de Dieu meure, qu’il donne sa vie, par une mort infâme. Mais pour nous, qui plaçons notre foi en Jésus, ce cadeau est gratuit. On le reçoit les mains vides, le cœur rempli de reconnaissance.

Cela n’aurait aucun sens d’essayer de faire des choses pour se croire digne de recevoir ce cadeau. Comparées à la grandeur de notre offense envers Dieu, nos « bonnes œuvres » reviendraient à essayer de payer une dette de plusieurs milliards d’euros avec des pièces de 1 centime. Il ne faut donc pas faire, mais croire. Croire en Jésus, qui a payé le prix de ce cadeau, afin que nous le recevions gratuitement.

Est-ce que tu as connu la grâce de Dieu en Jésus ?

Benjamin E
Auteur : Benjamin E

24 ans, français vivant à Bruxelles, étudiant à l'Institut Biblique Belge. Coordinateur de la Réb', blogueur sur christestmavie.fr, amateur de bons livres, et co-auteur du livre Une vie de défis. Mais par-dessus tout : passionné par l'Évangile, sauvé par grâce, disciple de Jésus.

Voir tous ses articles →