Du célibat au mariage : top chrono (histoire vécue)

Crédits photo : oraney.blogspot.com
Crédits photo : oraney.blogspot.com

Post d’Anne-Lise V., 24 ans, travaille auprès des enfants dans une école de langue française, auteur des articles suivants : Mon année à l’institut biblique / Ne te tais pas ! / Mettre en pratique son don / Célibataire, une honte ?

Il y a trois ans, j’ai eu à cœur d’écrire un article sur le célibat pour encourager les jeunes à tenir ferme et à faire confiance à Dieu, car cette période est souvent longue et pas évidente. Si vous m’aviez dit qu’à peine un ou deux mois plus tard j’allais rencontrer mon futur mari, je vous aurais répondu : « Mais bien sûr ! » Je reviens donc pour vous parler des merveilles que Dieu a faites dans ma vie en ce qui concerne ce domaine. J’ai rencontré Néhémie huit mois après ma sortie de l’institut biblique. Durant ces huit mois, je me sentais poussée à prier pour mon futur mari. C’était nouveau pour moi, parce qu’à la base je croyais que Dieu me voulait célibataire ; et en même temps, au plus profond de mon cœur, je désirais me marier, mais j’avais peur à cause du divorce de mes parents.

J’ai toutefois demandé à Dieu de conduire nos routes et de faire selon sa volonté, car lui seul sait réellement ce dont nous avons besoin. Ma période de célibat n’a pas toujours été facile parce que, même si j’étais bien toute seule, je savais au plus profond de moi-même que j’avais besoin d’un homme de Dieu pour me soutenir dans la vie quotidienne. Je me suis donc appuyée sur le verset qui dit : « Fais de l’Éternel tes délices, et il te donnera ce que ton cœur désire. » (Psaume 37.4). En attendant de peut-être le rencontrer, j’ai décidé de me consacrer à fond pour Dieu, donc d’en faire mes délices – et il me donnerait ce que mon cœur désire ; tout cela me semblait logique !

Tout a commencé le jour où le responsable des GBU de Lyon nous a parlé du congrès qui se déroulerait le week-end suivant et qui rassemblerait plusieurs jeunes des différents GBU de France. Nous étions à peu près 300. Mais c’est pourtant pendant ce week-end que j’ai rencontré Néhémie. Après le week-end nous avons décidé de garder contact pour apprendre à nous connaître davantage. Au bout de deux ans et demi, nous nous sommes mariés et somme vraiment très heureux. Je ne regrette pas d’avoir fait confiance à Dieu et de l’avoir laissé agir. En y repensant, c’est fou de voir comment il avait tout préparé d’avance.

Néhémie et moi avons dès le début confié notre histoire au Seigneur afin qu’il agisse comme il le souhaite – et il l’a fait. Nous avons connu des moments difficiles, mais il a toujours été à nos côtés pour nous accompagner et nous faire grandir aux travers des difficultés. Pendant ma période de célibat, j’étais partagée entre le désir de me marier et la peur de revivre l’échec du mariage de mes parents. Finalement, quand j’ai compris que non seulement le divorce n’était pas héréditaire, mais aussi qu’un mariage se travaille à DEUX, j’ai enfin pu placer toute ma confiance en Dieu et je ne le regrette pas.

Peut-être as-tu peur du mariage comme moi auparavant ? Ou alors de rester célibataire toute ta vie ? Le conseil que je peux te donner est de faire confiance à Dieu et de t’appuyer sur ces promesses ; il connaît toutes choses et, surtout, ce dont tu as besoin.

« Fais de l’Éternel tes délices, et il te donnera ce que ton cœur désire. » Psaume 37.4

Auteur : Anne-Lise Vuille

Anne-Lise est originaire de Lyon, a 22 ans, et elle a étudié un ans à l'IBG.