7 conseils pour des leaders et des pasteurs de groupes jeunesses – partie 3

Simon nous partage trois articles pour donner des conseils aux pasteurs et leaders jeunesse. Tu peux retrouver le 1er ici et le 2ème ici. Place au 3ème et dernier article !

6) Veille sur les brebis que Dieu te confie, même si elles blessent parfois le berger

Notre humanité s’attend à recevoir de la gratitude pour le travail accompli. On se donne physiquement à organiser et planifier des soirées entièrement pour les jeunes, on se donne aussi intellectuellement à toujours chercher la meilleure manière de leur présenter le merveilleux Évangile de Dieu, sans oublier qu’on se donne émotionnellement en s’impliquant dans leurs vies et leurs besoins tout en s’attachant à eux et finalement on se donne spirituellement à combattre pour leurs choix de vie et leur éternité. L’ouvrier mérite son salaire, c’est dans notre nature, après s’être autant donné, on s’attend en retour à une gratitude et une reconnaissance qui seraient équivalentes à l’effort et l’investissement qui ont été donnés. Dans les faits, non seulement vous ne recevrez jamais une gratitude équivalente à ce que vous aurez donné, mais dans certains cas, c’est de l’ingratitude que certains jeunes ou même certains parents vous donneront en retour. Il y a des jeunes pour qui vous aurez tout donné et de répondre à cela, ils vous mépriseront comme si vous n’aviez rien fait pour eux. Il y a quelque chose de dur et de difficile à faire un ministère auprès des jeunes, mais il y a aussi quelque chose de très beau. Pourquoi cela ? Eh bien parce que le groupe des adolescents est un groupe assez unique dans l’église. Les jeunes enfants, sauf cas d’exception, sont assez faciles et suivent de manière débonnaire leurs parents et les activités des ministères pour enfants. Les jeunes adultes et les adultes quant à eux, décident volontairement de venir à des rencontres à l’église, ils viennent même bien souvent par leurs propres moyens. Alors que pour une grande quantité d’ados, ils n’ont pas décidé d’être là et ce sont leurs parents qui les ont conduits là. Le ministère des ados est un champ missionnaire continuel. Si le ministère était une guerre, celui pour ados serait le front. Le combat au front est difficile, mais ce sont aussi ceux qui sont en première loge de la victoire. Une église en santé qui désire assurer sa pérennité dépend d’un bon ministère pour ados, tout comme une guerre dépend des combats au front pour gagner. Le ministère pour ados n’est pas facile, mais c’est un vrai engagement missionnaire qui impacte concrètement la vie de l’église. Oui, il est vrai que des jeunes vont finir tôt ou tard par vous blesser, la clé n’est pas d’oublier, de refouler et de nier, mais de continuellement se rappeler Pour qui je travaille, Par qui et En qui je le fais. L’amour des jeunes tout comme la gratitude ne peuvent devenir l’essence qui vous motive. J’aime ma femme, mais il y a une limite à ce que mon amour pour elle soit ma seule motivation pour toujours faire ce qui est juste à son égard. À certains moments de la vie, c’est parce que je vis Pour un Dieu de grâce, que je travaille pour lui, Par sa force et En lui j’arrive à trouver la force de servir ma femme même lorsque je n’en ai plus envie, ou bien mon travail ou même mon ministère jeunesse.

7) Veille à ne pas infantiliser les jeunes

Parle sans tabou de ce qu’ils vivent. Présente la Parole, l’Évangile et la vraie vie sans filtre. Peut-être es-tu gêné de parler de certains sujets, mais internet et la cours d’école ne le seront pas, eux. Peut-être es-tu gêné de prendre des positions, mais les profs de science, de philo et d’éthique ne le seront pas, eux. Peut-être qu’à cause de l’intimidation de notre génération ta présentation de l’Évangile est molle et sans repentance, elle sera alors sans effet et ne permettra pas de réelles transformations. Peut-être que dans le noble but de la rendre plus attrayante, elle sera remplie de fausses promesses, alors pour conséquence elle ne produira que des conversions temporaires. Bref, présente continuellement un Vrai Évangile et pour la Vraie Vie.

En guise de conclusion

Tu es un jeune et tu as un leader, pas parfait, mais qui fait de son mieux pour prendre soin de toi et votre groupe : s’il te plaît, prie pour ton berger ! En Éphésiens 6.20, Paul, l’apôtre, le leader, le pasteur demande humblement à l’église qui se réunit dans la ville d’Éphèse de prier pour lui afin qu’il puisse partager la Bonne Nouvelle de la grâce en Jésus de la bonne manière. Je termine en vous faisant la même demande, priez et aidez vos leaders afin qu’ils puissent servir l’Évangile comme il se doit.

Digiqole ad

Simon Archambault

Simon Archambault M.Th. est pasteur des ados depuis 10 ans. Il est pasteur des ados de l’Église Le Portail à Laval au Canada depuis 5 ans. Il est également professeur d’herméneutique à l’institut de théologie pour la francophonie. Il est aussi membre du concile SOLA.

Tu devrais aussi aimer...

2 Commentaires

    Avatar
  • Super article ! Right on point.

  • Avatar
  • Les trois parties de cet article sont excellentes. Merci Simon pour ces bons conseils!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *