Le rap c’est mal ?

Peut-être que tu as déjà entendu que « le rap c’est diabolique », qu’il ne faut surtout pas en écouter et encore moins en faire !

Mais est-ce que TOUT est vraiment à bannir dans le rap ?

C’est vrai que l’image du rap est entachée.

On ne peut pas nier que, dans l’ensemble, les insultes, la violence, la drogue, le sexe et l’argent sont des choses qui reviennent assez régulièrement dans les paroles comme dans les clips de rap.

Sans compter la culture de l’ego-trip* et des clashs qui ne correspond pas, non plus, à des valeurs que l’on pourrait qualifier de « très chrétiennes ».

Pour toutes ces choses, on peut comprendre la crainte de certaines personnes par rapport à ce style musical. Elle est justifiée en un sens, puisque les rappeurs peuvent avoir une véritable influence sur ceux qui les écoutent.

A ce propos, il est vivement recommandé de faire du tri dans ses playlists. Ça n’est pas forcément édifiant d’écouter des artistes à l’ego surdimensionné qui font l’apologie d’une vie débridée dans chacun de leurs titres. Si tu veux aller plus loin sur ce point, tu peux te poser les 6 questions dont parle Matthieu Giralt dans cet article de Tout Pour Sa Gloire.

Mais est-ce qu’on peut vraiment résumer le rap à ça ?

Au fait, c’est quoi le rap ?

A la base, l’origine du mot « rap » viendrait de « Rythm And Poetry ». A priori, le rap c’est alors simplement du rythme et de la poésie. Pas besoin de faire de cérémonie satanique pour en faire donc…

D’ailleurs, techniquement, faire du rap, ce n’est ni plus ni moins que prononcer un texte qui rime, en rythme sur une musique.

Le rap c’est finalement un média, parmi tant d’autres, qui permet de véhiculer un message. On peut juger un message, mais on ne peut pas juger un média. Un média n’est pas mauvais en lui-même. C’est la façon dont on s’en sert, ou les motivations qui sont derrière, qui peuvent l’être.

Pour ce qui est de la culture – qui est discutable, comme on l’a vu – de nombreux exemples prouvent qu’il est tout à fait possible de s’en démarquer tout en continuant de faire du rap ! Si, si, je te promets ! Il parait même que…

Le rap ça peut glorifier Dieu !

En fait, beaucoup de rappeurs se sont emparés du rap comme d’une arme redoutable pour partager leur foi, louer Dieu et même édifier d’autres chrétiens.

Parmi eux, les artistes anglophones ne manquent pas. En plus de Lecrae ou encore Andy Mineo, qui sont relativement connus, on peut citer :

  • Le groupe Beautiful Eulogy que j’aime beaucoup personnellement, pour leurs paroles et leur style innovant (que tu peux découvrir ici par exemple).
  • Timothy Brindle dont l’album « est le résultat de ses études de Master of Divinity » (Laurent t’en parle plus dans cet article)

« Mais quid des rappeurs francophones ? » me direz-vous.

Eh bien, je vous encourage sans détour à vous délecter sans modération des douces rimes de Meak !

Enfin, comment pourrais-je terminer cet article sans un bon morceau pour appuyer mon propos ? (Je ne pourrais pas.)

Voici donc une lettre ouverte que Meak adresse à son oncle convaincu que « le rap c’est diabolique » – un morceau qui semble presque être fait sur-mesure pour cet article (ou bien serait-ce l’inverse ?) :

 

*Ego-trip : dans ce type de textes, le rappeur cherche à s’autoproclamer de la manière la plus flamboyante possible comme l’unique prodige du rap, son leader incontestable.

Digiqole ad
Tim R

Tim R

19 ans. Toulousain (chocolatiiines) qui étudie à l'ENAC après avoir fait une prépa scientifique. Grimpeur amateur, blagueur à plein temps et rappeur à ses heures perdues...

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

4 Commentaires

    Avatar
  • Bonjour,
    Je découvre votre site. Super article, simple et clair, et belle chanson de Meak. Je n’écoute pas beaucoup de rap, mais je sais depuis longtemps qu’il existe du rap de qualité et aux paroles profondes produit par des chrétiens. Il est épuisant d’avoir à se justifier d’exercer notre talent pour Dieu, quand les chrétiens considèrent que ce talent n’est pas « très catholique » comme on dit… Personnellement, c’est le fait que je fasse de la philosophie qui provoque le blâme de certains chrétiens. Et c’est souvent dû, comme le dit Meak dans sa chanson, à un jugement hâtif fondé sur l’ignorance…
    Bonne continuation

  • Avatar
  • Bjr Tim R
    Très bel article j’ai beaucoup apprécié
    Plus encore merci de m’avoir fait découvrir meak
    C’est vraiment très agréable de suivre un style musical qu’on aime (le rap) avec des paroles se rapportant à Dieu et de surcroît n’ayant rien à envier aux autres qui ne parlent que de « bêtises  »
    Stp pourrais tu me conseiller d’autres (francophones surtout). Merci d’avance

      Tim R
    • Salut Daniel ! Heureux que cet article t’ait plu !
      A mes yeux, peu de rappeurs francophones arrivent à égaler les textes de Meak, mais je peux quand même te citer des artistes tels que : Dévotion, KaBe ou Mij Ases.
      Le choix est bien plus large sur la scène anglophone et tu peux en avoir un aperçu en jetant un oeil aux commentaires de cet article : https://www.larebellution.com/2018/06/24/pourquoi-plus-ecouter-musiques/

  • Avatar
  • Cet article vaut pour l’ensemble de l’art musical, quel que soit les styles :
    rap, électro, folk, metal, punkcore, rnb, blues, country, grind, pop etc.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *