Lettre ouverte à tous les frères qui luttent avec leurs regards

Cher frère,

Je sais ce que tu ressens. D’une part, tu es tellement content de voir l’été arriver : tu vas pouvoir profiter du soleil, rester dehors jusqu’à pas d’heure pour bavarder avec tes amis, faire des feux de camps et tant d’autres choses qui réjouissent ton cœur. Mais d’un autre côté, tu redoutes cette période de l’année. Parce que tu sais que l’été est loin d’être tout rose…

Tu sais que, au niveau du combat pour la pureté, c’est une période difficile de l’année. Très difficile. Terriblement difficile. Tu dois lutter davantage pour garder tes regards purs, et pour que tes yeux ne se laissent pas entraîner par la convoitise. Alors que la température augmente, et que les vêtements se raccourcissent, ton combat pour la pureté s’intensifie… Voici quelques encouragements pour ce combat.

Sache que tu n’es pas seul à lutter

On pense trop souvent être le seul à lutter de cette manière avec nos regards. On pense être le seul à être attiré par cette publicité, ou à être tenté de porter nos yeux au mauvais endroit. C’est faux.

Cher frère, sache que je lutte aussi, quotidiennement, pour la pureté dans mes regards. Sache que les autres frères de ton Église luttent aussi. Cher frère, nous luttons tous.

Je sais ce que tu ressens, parce que je le vis moi-même. Satan veut nous faire croire que nous sommes seuls à avoir ce genre de lutte, pour nous faire douter de notre foi. Mais en réalité, nous sommes tous dans le même combat contre le péché et à la poursuite de la sainteté.

Alors trouve un frère de ton Eglise à qui tu pourras parler de ta lutte. Pourquoi ne pas lui partager cet article, pour l’encourager également ? Briser le silence est un pas vers la victoire. Vous pourriez ensuite prier l’un pour l’autre, ou vous envoyer un SMS quand vous êtes particulièrement tentés.

Continue à lutter, ça vaut le coup

Pourquoi ne pas céder, juste une fois ? Pourquoi ne pas laisser aller mes regards vers ce que mon cœur désire tant regarder ? N’est-ce pas mal, au final, de refouler mes désirs ? Voilà tant de questions qui peuvent surgir dans nos têtes, que l’ennemi se plaît à nous voir nous poser. Mais ça vaut le coup de lutter.

Il vaut le coup de lutter par amour pour Dieu. Dieu déteste le péché et il aime profondément la sainteté. Ayant été sauvés par sa grâce, rachetés d’un jugement éternel que nous méritions, nous voulons maintenant vivre pour lui. Nous voulons aimer ce qu’il aime, et détester ce qu’il déteste. Par amour pour lui, nous voulons nous débarrasser dans notre vie de tout ce qui pourrait le déshonorer.

Il vaut le coup de lutter par amour pour la pureté. Contrairement à ce que le monde veut nous dire, la pureté est belle. La pureté n’est pas quelque chose de ringard ou de dépassé, mais c’est quelque chose de profondément bon et désirable. Être un homme, ce n’est pas se laisser aller à toute sorte de convoitise envers les femmes, mais c’est plutôt voir la pureté comme une vertu que nous voulons poursuivre et rechercher.

Il vaut le coup de lutter par respect pour les femmes, crées à l’image de Dieu. Les pubs présentent les femmes comme des objets, qui servent à faire vendre des yaourts, des voitures ou des assurances. Bien trop souvent, les conversations entre gars parlent aussi des femmes comme de vulgaires objets. C’est inadmissible. Cela ne devrait pas être le cas. Nous devons faire changer cela, et le changement commence dans nos regards.

Un jour, nous ne lutterons plus

Quand le combat est intense et que la guerre fait rage, pense à l’éternité qui nous attend. Le combat cessera, la lutte prendra fin, le péché sera vaincu. Nous vivrons la sainteté parfaite dans la présence de notre sauveur, pour toujours. Combien j’ai hâte que ce jour arrive !

Tourne tes regards vers ce qui est bien plus glorieux

Pour lutter contre le péché, il ne faut pas se focaliser sur le péché en lui-même, mais le remplacer par ce qui est bien plus vrai, satisfaisant et glorieux. Alors, quand tu luttes avec tes regards, fixe-les sur Jésus.

Remplis tes pensées de la beauté de Jésus – sa personne et son œuvre – et il n’y aura plus de place dans ton cœur pour le péché. Regarde à la croix, où l’on voit à la fois la gravité du péché et la grandeur de la grâce de Dieu.

C’est à cette même croix qu’il nous faudra revenir, chute après chute, pour y puiser le pardon que nous ne méritons pas, mais que Dieu déverse sur nous avec générosité. Ce pardon abondant que Dieu nous donne, loin de nous encourager à pécher d’avantage, nous motive plutôt à poursuivre la sainteté dans tous les domaines de notre vie – y compris ce que nous faisons avec nos yeux.

Alors cher frère, sois courageux. Reste fidèle. Pour un « simple » regard, il vaut le coup de continuer à lutter. Jésus en est digne.

Benjamin Eggen

Benjamin Eggen

25 ans, français exilé à Bruxelles, passionné par l'Evangile, les bons livres et la mission. Auteur du livre Soif de plus ? et co-auteur de Une vie de défis. Vous pouvez suivre Benjamin sur sa chaîne Youtube et son compte Instagram.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

12 Commentaires

    Avatar
  • Super article ! je suis une fille et je tiens à préciser cependant que nous aussi les filles sommes concernées…

      Benjamin E
    • Merci pour la remarque ! En effet, le cœur humain est le même…

  • Avatar
  • « C’est inadmissible. Cela ne devrait pas être le cas. Nous devons faire changer cela, et le changement commence dans nos regards. »

    Bonne attitude ! Ne soyons pas résignés face aux dérives du monde. Nous ne sommes pas obligés de subir. Les portes de l’enfer de tiendront pas contre l’Eglise, alors mettons-nous à l’assaut, faisons de nos églises des remparts de pureté, agissons dans nos familles, en politique, auprès de nos proches pour changer les choses conformément à la volonté de Dieu. Mais surtout, comme tu le dis, commençons pas nos propres yeux.

      Benjamin E
    • Oui, amen cousin !

  • Avatar
  • Oui je suis tout à fait d’accord, rien à redire bien au contraire. Les paroles sont justes et inspirées. Merci frère Benjamin.

      Benjamin E
    • Merci Eric pour ton commentaire.

  • Avatar
  • C’est vrai que ce sujet concerne 100% des hommes. Et des femmes aussi..
    Mais j’ai l’impression qu’il y a plus à comprendre que la simple lutte pour détourner (physiquement) le regard.
    Je pense que le regard doit être détourné dans le cœur. Càd ne pas s’arrêter aux attributs physiques de la femme, mais voir la personne au-delà de ces attributs. Évidemment ne pas non plus négliger de détourner le regard rapidement. Car ça me paraît illusoire de s’empêcher se voir de jolies filles, même de voir ce qu’elles mettent tant de talent à mettre en avant, en évidence. « Oups, je l’ai vu », je ne peux pas tout de suite après faire comme si je ne l’avais pas vu, même en détournant immédiatement la tête (on ne contrôle pas ce que l’on voit) mais je peux décider comment je juge ce que je viens de voir. Premièrement si c’est beau, je rend gloire au Créateur. J’en fait autant pour un beau chat, un beau paysage ou un bel oiseau, pourquoi serait-ce différent ?
    Ensuite je me rappelle que cette beauté-là en particulier ne me concerne pas (à la différence de la beauté de ma propre ou futur femme), non c’est un autre homme qu’elle réjouit ou réjouira comme il se doit.
    Pour finir je regarde avec mon cœur. Qu’est-ce que ce que j’ai vu dit de cette personne, de son âme. Je peux trouver dommage qu’elle ne se protège pas mieux pour l’élu de son cœur. Je peux imaginer les difficultés dans sa vie qui l’ont pousser à mal s’habiller ainsi. En somme je me demande comment Jésus aurait regardé la femme adultère (probablement nue) que les pharisiens mettent sous ses yeux. Quand il lui a parlé, a-t-il détourné la tête ou bien l’a-t-il simplement regardé dans les yeux pour regarder à son cœur plutôt que le reste de son corps ?
    Personnellement j’ai lutté comme l’auteur de cet article l’explique durant des années, et ça n’a pas fonctionné… Si je te dis « ne pense pas à un éléphant rose », je peux être sûr que tu vient de l’imaginer! De même tant que je cherchais à m’interdire de penser à la jolie fille que je venais de voir, c’était peine perdue… Oui c’était un combat mais systématiquement perdu. On a le droit de trouver une femmes belle, mais ça doit évidemment rester une constatation, ne pas être recherché non plus (on ne peut pas s’empêcher de voir mais on peut éviter de chercher du regard…). Et comme tu le dis très bien dans l’article, il faut toujours ramener à Jésus.
    Seul ce changement de regard a l’intérieur (pas juste un changement de direction du regard) a fait la différence dans mon expérience de ce combat. Aujourd’hui je peux témoigner avec gratitude que ce combat est enfin victorieux.

  • Avatar
  • Vraiment excellent !

  • Avatar
  • toutes mes félicitation pour ces mots qui me vont droit au cœur!!! la vie est toute une école dans laquelle on ne se lasse jamais d’apprendre!! ton oeuvre est magnifique

  • Avatar
  • Je suis étudiant en PACES et nous bénéficions d »un tuteur pour nous permettre de passer cette année particulièrement intense.
    Mon tuteur est, en réalité, une tutrice. Il fait toujours assez chaud et sa tenue vestimentaire est très légère, voir même provoquante. Il est très dur de ne pas tourner le regard quand elle m’explique une notion.

    Je lutte physiquement contre la tentation pour rester pur, me répétant des versets, priant.
    C’est une épreuve. Epreuve qui demande beaucoup de persévérance. Mais, en effet, en regardant vers Christ, criant à lui à chaque tentation, je suis certain d’y arriver  » Au jour de ma détresse, c’est vers toi que je cris car tu m’exauceras »

    Merci encore pour cet article !

  • Avatar
  • Quelle belle lettre !
    Je ne suis pas concernée mais je peux vous dire qu’en ayant discuté avec de nombreux frères, je me suis rendue compte de l’impact que nous laissons, simplement part le vêtement. J’encourage mes sœurs qui lisent ce commentaire à se poser la question : comment puis-je, moi, changer ma manière de me vêtir pour aider mes frères en lutte ? De plus, expérience personnelle, je me sens tellement plus à l’aise en étant habillée de manière décente qu’en devant tirer en permanence sur le bas de mon vêtement pour ne pas avoir l’impression que mon derrière est visible !

    Que Dieu puissent nous guider dans le bon chemin, amen

  • Avatar
  • Avant d’être touché par Jésus, j’étais fortement impacté par la pornographie et la masturbation. Peu de temps après mon baptême, le Saint-Esprit m’a fait réaliser que mes chutes étaient amorcée en grande partie par le regard avide que je jetais sur les femmes.

    Il s’en est suivi une longue période de remise en cause et de prière. Puis sans m’en rendre compte, mon regard ne sautait sur les formes généreuses de certaines femmes comme autrefois. Aujourd’hui il m’arrive de voir des personnes qui me seraient agréables d’observer plus longuement, mais je détourne alors mes yeux et surtout j’évite de poser le second regard, celui qui va engendrer ma convoitise pour de bon.

    Malgré cela la pureté reste une lutte et à mon regret je dois bien avouer qu’il m’arrive aussi de me laisser aller.

    Lorsque ces rechutes surviennent, c’est à un moment ma foi a faiblit et que je me suis éloigné du Seigneur. Cela me rappelle alors l’importance d’être alimenté de sa présence en permanence, que ce n’est que par lui que je peux obtenir la victoire.

    En tout cas je remercie Jésus pour de changement aussi important dans ma vie et les conséquence positive que cela a eu dans ma vie sexuelle.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *