14 bonnes raisons pour que tous les chrétiens évangélisent (3/4)

Suite de la série où Alexandre Manlow, organisateur de la conférence Hérauts, nous partage 14 bonnes raisons de partager l’Évangile avec nos amis ! Voir les raisons 1-5 ici, et les raisons 6-9 ici.

#10 – Une expression de notre adoration

Grâce aux versets 1 et 2 de Romains 12, les chrétiens sont assez familiers avec l’idée de se donner à Dieu en sacrifice vivant, en réponse au cadeau de la justification gratuite en Jésus (le « donc » du v. 1 indique la réponse appropriée du chrétien sur base des 11 premiers chapitres de la lettre aux Romains). Par contre, nous sommes moins habitués à l’idée d’offrir d’autres personnes en sacrifices spirituels à Dieu. Pourtant, il s’agit bien d’un concept biblique. Et cela ne peut évidemment se faire que par Jésus, grâce auquel nous pouvons être agréables à Dieu, et grâce à l’Esprit Saint qui applique l’œuvre de Jésus à la vie d’hommes et femmes rebelles (1 Pierre 2.5 ; Romains 15.16). Ainsi, la prochaine fois que vous allez encourager un frère ou une sœur dans la foi en Jésus, ou que vous allez partager l’Évangile avec un ami non croyant, considérez cela comme étant une activité profondément spirituelle et une expression de votre adoration envers Dieu qui aime recevoir la vie de ceux pour qui il a donné la vie de son propre Fils bien-aimé !

#11 – La vocation des chrétiens et une des raisons pour lesquelles ils sont sauvés

Souvent, les chrétiens se cassent la tête pour savoir ce à quoi Dieu les a appelés dans la vie : là où ils vont vivre, le type de métier qu’ils devraient exercer, la personne qu’ils devraient épouser, le type de régime qu’ils devraient adopter (carnivore, végétarien, végan, …), etc. Il convient de remarquer que la Bible ne parle (à ma connaissance) jamais d’« appel » dans ces domaines-là, et que, nous ayant donné des conseils sages, Dieu donne beaucoup de liberté aux chrétiens pour qu’ils prennent des décisions qui l’honorent dans ces domaines (voir par exemple 1 Corinthiens 7.39 pour ce qui est du mariage). En fait, au bout du compte, ce qui importe à Dieu c’est que nous l’honorions avec nos pensées, nos actes et nos paroles (Colossiens 3.17). Par contre, la vocation que nous avons tous, quelle que soit notre occupation, notre lieu de résidence ou notre état civil, c’est celle de messagers des hauts faits de Dieu, et donc du plus haut des hauts faits de Dieu, c’est-à-dire de l’Évangile (1 Pierre 2.9) ! Avez-vous remarqué dans ce verset que c’est non seulement la vocation de chaque chrétien mais aussi une des raisons pour lesquelles Dieu nous a sauvés ?! Ainsi, un chrétien qui n’évangélise pas serait comme un violoniste qui ne joue plus au violon ou comme un footballeur qui ne joue plus au foot… Cela n’aurait pas de sens ! Les chrétiens ont été sauvés, entre autres, pour parler du Christ avec ceux qui les entourent. N’est-ce pas d’ailleurs naturel qu’ils parlent de Christ ?! C’est dans leur nom, et c’est leur appel ! Si désormais leur vie est cachée en Christ et qu’il est lui-même leur vie (Colossiens 3.3-4), on ne pourra pas s’empêcher de parler de lui. Oui, nous n’avons peut-être pas tous les mêmes facilités, mais nous sommes tous censés apprendre ensemble des évangélistes et des pasteurs pour nous aider à mieux remplir notre vocation (Éphésiens 4.11-13).

#12 – Une tâche motivée par le choix de Dieu

Tandis que Paul faisait face à de l’opposition à Corinthe, le Seigneur l’a encouragé à persévérer dans son évangélisation car il y avait encore beaucoup de monde dans cette ville qu’il avait décidé de sauver et de compter parmi son peuple (Actes 18.1-11). Bien que nous ne puissions dire avec certitude qu’il y a encore des personnes que Dieu va sauver dans telle ou telle ville, nous savons que le retour de Jésus n’a pas encore eu lieu parce qu’il y a encore des êtres humains que Dieu a choisi de sauver avant la création du monde et qu’il doit encore appeler (Jean 10.14-16 ; Éphésiens 1.4-5 ; 2 Pierre 3.9). Contrairement à ce que plusieurs pensent, l’élection divine n’est pas une doctrine qui devrait nous empêcher d’évangéliser. Non, c’est une réalité qui nous rassure que Dieu va donner la vie à des pécheurs totalement dépravés et spirituellement morts (Éphésiens 2.1-8). C’est une vérité qui devrait nous soulager dans notre vocation d’évangéliste et qui devrait nous motiver dans notre mission, car c’est lui qui fera ce que seul lui peut faire (1 Thessaloniciens 1.4-5 ; Jean 3.3-8 ; Ézéchiel 36.23-27 ; 37.1-14 ; Jean 6.44).

Pour être motivé et équipé dans ta mission pour Jésus, viens à la conférence annuelle des GBU de Belgique, Hérauts, qui aura lieu le 9 février 2019 à Bruxelles ! Infos et inscriptions sur www.herauts.com.

Dernier article dans quelques jours !

Auteur : Alexandre Manlow

Alexandre Manlow, Secrétaire Général des GBU de Belgique et professeur de l'évangile de Marc à l'Institut Biblique Belge. Marié à Sara, qui est aussi employée par les GBU, ils ont une adorable petite fille nommée Natalina et un petit bout tout mignon qui s’appelle Cohen.