Acceptons d’être différents

6 Juin 2018 0 commentaire Grace M.

Parfois il m’est douloureux de me rendre compte que je ne ferai jamais partie des jeunes qui sont cool et branchés. Je ne porterai jamais les bons vêtements ou je ne fréquenterai jamais la bonne bande d’amis. Nous cherchons tous à avoir notre place, à être acceptés, mais nous finissons par ne pas être à la hauteur.

Mais ce n’est pas grave. Nous n’arriverons jamais à avoir notre place, jamais.

En tant que chrétien, ce monde n’est pas notre maison. Nous ne sommes pas de ce monde. Nous n’avons pas été créés pour nous conformer à ce monde.

L’ennemi nous a menti (en particulier en tant qu’ados) en nous disant qu’avoir sa place, s’intégrer dans un groupe est la chose la plus importante, et que nous ne serons jamais rien si nous ne sommes acceptés par personne. La plupart des ados et des adultes ont cru à ce mensonge.

Mais cela ne veut pas dire que nous devons nous aussi faire de même. Au lieu de cela, nous avons besoin de nous tourner vers la Parole de Dieu pour voir ce qu’il nous dit à ce sujet.

En Christ, nous sommes acceptés

Admettons-le. Nous faisons tous face à la pression de groupe et nous désirons tous nous sentir acceptés par quelqu’un. Que ce soit par nos parents, nos amis, quelqu’un du sexe opposé, ou nos professeurs.

Mais nous ne trouverons jamais satisfaction dans cela.

La seule personne vers qui nous devrions chercher pour trouver satisfaction, et la seule personne qui peut combler ce besoin, c’est Dieu. Et en tant qu’enfants de Dieu, nous avons déjà cette pleine satisfaction en ce que Christ a fait à la croix, « à la louange de la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son bien-aimé. » (Ephésiens 1.6)

Nous n’avons pas besoin de rechercher l’acceptation, que ce soit au travers de quelqu’un ou de quelque chose, car en Christ nous sommes déjà acceptés. Il nous a acceptés sans que nous ayons besoin de l’impressionner. Son acceptation est gratuite au travers de sa grâce. N’est-ce pas merveilleux ?

Haïs par le monde

En tant que disciples de Christ, nous ne sommes pas de ce monde, et nous sommes appelés à ne pas nous conformer à celui-ci et à ne pas suivre ses standards. Le monde est rempli du péché, et le diable l’utilise pour éloigner beaucoup de personnes loin de la vérité.

Cela veut dire que, si nous sommes imitateurs de Christ, par conséquent le monde ne va pas beaucoup nous apprécier. Il va même, peut-être, nous haïr.

« Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui ; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait. » (Jean 15.18-19)

Jésus l’a déclaré pleinement et simplement. Le monde va vous haïr. Il a vécu la même chose. Chaque jour est une constante bataille. Devoir constamment aller à contre-courant. Suivre Jésus, et résister à la chair. Prendre sa croix.

Mais soyez réconfortés par ces paroles.

« Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. » (Jean 16.33)

Nous avons Christ et sa parole pour persévérer quand les choses deviennent difficiles.

Nous devons être une lumière

Jésus nous a dit que nous sommes « la lumière du monde » (Matthieu 5.14). Cela signifie que nous devons être différents, ne pas nous conformer. Nous avons besoin d’être comme Jésus dans un monde sombre et en perdition.

Comment faire cela si nous nous sommes conformés à ce monde ?

Nous ne pouvons pas le faire. C’est simplement impossible. « Et le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. » (1 Jean 2.17)

Cela signifie que tout ce que le monde valorise – être accepté, être cool, l’argent, les vêtements – tout cela va disparaître.

Mais, ce qui est important c’est de faire briller notre lumière et faire les choses qui nous paraissent difficiles. Même les petites choses, comme tondre la pelouse d’un voisin âgé, ou même un simple sourire ou un texto à un ami qui souffre. Ces choses feront une différence pour l’éternité.

Article traduit avec autorisation, merci à Mary pour la traduction.

Auteur : Grace M.

Grace, 15 ans, vit aux Etats-Unis et écrit sur TheRebelution.com.