Le défi du mois #4 : donne un évangile à un ami !

En avril, on te lançait le défi de vivre 24h sans ton smartphone. Tous les éditeurs de la Réb’ ont relevé le défi (sauf Laurent, qui n’a pas de smartphone !), et ça nous a fait beaucoup de bien ! Si tu as aussi relevé le défi, dis-le nous ! Tu peux nous partager ton expérience ici en commentaire, en vidéo sur Snapchat, par mail à contact@larebellution.com, ou par n’importe quel autre moyen (les pigeons voyageurs seront peut-être à éviter).

Bref, c’est le moment de lancer le défi du mois de mai :

Pour ce mois, la Réb’ te lance le défi de donner un évangile à un ami. C’est un défi à la fois simple, compliqué, et bénéfique.

Un défi simple

Donner quelque chose à un ami n’est pas compliqué. C’est un défi qui ne te prendra pas longtemps et qui n’exigera pas de toi une discipline régulière sur plusieurs jours (comme c’était le cas du défi du mois de mars par exemple).

Un évangile, c’est simplement un récit de la vie de Jésus. Tu peux choisir celui que tu préfères : Matthieu, Marc, Luc, ou Jean. Si tu n’en as pas, tu peux demander à tes parents, ton pasteur, ou des amis dans l’Église : ils en auront sûrement un à te donner ! Tu peux aussi te rendre dans la Maison de la Bible la plus proche de chez toi. Si tu n’en trouves vraiment pas après avoir remué ciel et terre, envoie-nous un mail, on verra ce qu’on peut faire.

Un défi compliqué

Tout en étant simple, le défi est compliqué. Ça demande un effort de notre part : celui d’oser. Oser sortir de notre « zone de confort ». Oser proposer un évangile à un ami, en sachant qu’il peut refuser. Comme je le partageais dans un article de la Réb’ :

« Le fait de partager l’Évangile, peu importe le contexte et les personnes qu’on a en face, est toujours un combat dans une certaine mesure. Ça implique pour nous de « sortir de notre zone de confort ». Faire le premier pas. Ouvrir la bouche. Prendre position. Dire quelque chose qui, bien que vrai, n’est pas forcément facile à entendre. Accepter d’être moqué. Bref, il y a des obstacles. Partager l’Évangile demande un effort de notre part. Ça nous coûte. Parler de Jésus, c’est difficile. » (Lire la suite de l’article)

Ce sera donc un défi qui va nous coûter. Mais le but du défi est justement d’être quelque chose de difficile à faire !

Un défi bénéfique

Ce sera d’abord un défi bénéfique pour toi : ça suscitera peut-être une discussion avec ton ami(e), et une bonne conversation autour de l’Évangile (prions dans ce sens !). Si c’est le cas, tu seras encouragé, reboosté, et motivé ! Si ton ami refuse, ou réagit d’une manière différente de ce que tu t’attendais, ça sera aussi bénéfique, parce que tu auras appris de cette expérience.

Mais ça sera aussi un défi bénéfique pour ton ami ! Il pourra être mis en contact avec le récit de la vie de Jésus. Il n’y a rien de plus passionnant, parce qu’il n’y a rien de plus important dans la vie ! Jésus est celui qui peut sauver quiconque croit en lui. Jésus est le seul qui peut régler le problème du péché dans notre cœur, du mal qui habite en nous. Jésus est le seul chemin, la seule vérité et le seul qui peut donner la vie (Jean 14.6). En lisant la vie de Jésus, prie que ton ami(e) puisse reconnaître son besoin profond de Jésus, et croire en lui pour avoir la vie. Ce défi aura alors un impact éternel !

Alors, prêt à relever le défi ? Partage-le avec d’autres jeunes de ton GDJ, et lancez-vous :-)

Avant de te lancer, on t’encourage à jeter un coup d’œil à notre rubrique spéciale sur le site de la Réb’ pour t’encourager à partager l’Évangile à tes amis : www.larebellution.com/dis-le (articles, vidéos et ressources gratuits).

Benjamin E
Auteur : Benjamin E

23 ans, parisien vivant à Bruxelles, étudiant à l'Institut Biblique Belge. Amateur de bons livres, apprenti blogueur et Webdesigner freelance. Mais surtout : passionné par l'Évangile, sauvé par grâce, disciple de Jésus.

Voir tous ses articles →