4 moyens de se prémunir contre les grossièretés

Chrétien et grossièretés font mauvais mélange. En effet, à plusieurs reprises la Bible nous encourage, plutôt que de rechercher la vulgarité, à poursuivre la sainteté et à chercher à vivre une vie pure. Cela concerne aussi nos paroles, voici deux versets pour exemple :

« Mais maintenant, renoncez à tout cela, à la colère, à la fureur, à la méchanceté, à la calomnie, aux grossièretés qui pourraient sortir de votre bouche. » (Colossiens 3.8)

« Qu’on n’entende pas de paroles grossières, de propos stupides ou équivoques – c’est inconvenant – mais plutôt des paroles de reconnaissance. » (Éphésiens 5.4)

À la lumière de ces passages nous pouvons clairement affirmer que le langage grossier ne doit pas être celui du chrétien. Mais dans un monde rempli de vulgarités, de choses obscènes, où nos yeux et nos oreilles sont assaillies chaque jour, comment s’en prémunir ? Comment éviter toutes paroles grossières ? Bien plus, comment garder les pensées pures ? Timothée B, 19 ans, étudiant, relève 4 moyens pratiques pour s’en prémunir, les voici :

Numéro #1 : Veiller sur nos fréquentations

Certaines fréquentations peuvent mal nous influencer. Rester avec des personnes qui ont un langage vulgaire nous incitera à faire de même ou à prendre ces choses à la légère. À force d’entendre des gros mots et autres paroles vulgaires, nous risquons de nous y habituer et de nous laisser entraîner à en dire de la même manière. Faisons attention à nos fréquentations ! Il est écrit : « Celui qui marche en compagnie des sages devient sage et celui qui fréquente des hommes stupides se retrouvera en mauvaise posture. » (Proverbe 13.20). Et Paul donna ce conseil à Timothée : « Fuis les passions de la jeunesse et recherche la justice, la foi, l’amour, la paix avec ceux qui font appel au Seigneur d’un cœur pur. » (2 Timothée 2.22).

Numéro #2 : Faire attention à ce que l’on regarde et ce que l’on écoute

Il est vrai que nous ne pourrons pas forcément échapper à l’écoute de quelques vulgarités, car nous vivons dans un monde qui en est rempli. Mais nous pouvons volontairement refuser d’écouter certaines musiques particulièrement grossières ou d’aller voir certains films (cf. Matthieu 5.29-30).
Pour plus d’infos sur le sujet, voir « Attention à ce que tu regardes », et « Attention à ce que tu écoutes »

Numéro #3 : Dans la colère, réfléchir avant de parler

Une parole qui nous énerve, quelqu’un qui conduit mal devant soi, se cogner en se faisant mal… Et hop, c’est sorti ! Ça peut aller si vite. Le conseil à retenir est donc : au moment où il t’arrive quelque chose qui te met en colère, bloque tes lèvres et retiens-toi d’ouvrir la bouche.

« Ainsi donc, mes frères et sœurs bien-aimés, que chacun soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère, car la colère de l’homme n’accomplit pas la justice de Dieu. » (Jaques 1.19-20)

« Le cœur du juste médite avant de répondre, tandis que la bouche des méchants déverse des méchancetés. » (Proverbe 15.28)

Pour plus de réflexions sur la colère, voir cet article du blog ToutPourSaGloire.com

Numéro #4 : Se nourrir de bonnes choses

Prenons une image : il y a un verre, rempli d’eau sale (le genre d’eau que tu ne voudrais pas boire !). Dans ce verre, on y verse de l’eau propre, pure. Ce qui va se passer, c’est que l’eau débordera du verre en faisant sortir de plus en plus de saletés, et petit à petit l’eau contenue dans le verre deviendra de plus en plus propre.

C’est la même chose avec nous ! Si l’on remplit nos pensées de bonnes choses, alors il y aura moins de place pour le reste. On dit souvent que le cerveau est comme une éponge, emmagasinant les informations qu’on lui donne. Mais si on presse cette éponge, qu’est-ce qui en sortira ? De l’eau pure ou de l’eau sale ? Ne pas dire de choses vulgaires est important, mais ne pas en penser l’est tout autant.

Et pour cela remplir nos pensées de la Parole de Dieu est essentiel. Ce que nous devons donc faire, c’est passer du temps avec Dieu, dans sa Parole, s’en nourrir et s’en imprégner (cf Psaume 119).

« Comme des enfants nouveau-nés, désirez le lait pur de la parole. Ainsi, grâce à lui vous grandirez [pour le salut]. » (1 Pierre 2.1-3)

« Heureux l’homme qui ne suit pas le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs et ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel et la médite jour et nuit ! »  (Psaumes 1.1-2)

Rébelutionnaire, je ne vaux pas mieux que toi et je ne me place pas au-dessus de toi en écrivant ces quelques lignes. Je veux simplement qu’avec ces conseils, tu puisses avoir un moyen de te prémunir contre les paroles grossières, pour les éviter, afin que les non chrétiens « remarquent votre belle manière d’agir et rendent gloire à Dieu le jour où il interviendra » (1 Pierre 2.11). Comme nous dit Jésus, que « votre lumière brille devant les hommes afin qu’ils voient votre belle manière d’agir et qu’ainsi ils célèbrent la gloire de votre Père céleste » (Matthieu 5.16).

Soyons des lumières pour ce monde de ténèbres, n’ayons pas peur d’être différents !

Timothée
Auteur : Timothée

22 ans, rébellutionnaire, sauvé par grâce. Etudiant.

Voir tous ses articles →