Attention à ce que tu regardes (Partie 2/3)

Série de Clément D., 23 ans, ingénieur et rebellutionnaire.

Aujourd’hui, j’attire ton attention sur le thème « Attention à ce que tu regardes » : ce que tu regardes à la télé (séries, émissions), sur le net (vidéos, photos) ou sur support papier (livres, magazines).

 

1. L’impureté

Lors d’une très bonne prédication de David Pothier de l’Église Nouvelle Vie (Montréal), ce pasteur annonce qu’il va diffuser un passage de l’équivalent de Loft Story au Québec. Stupeur et silence dans l’assemblée. Après 30 sec. de silence, il demande à l’équipe technique de rallumer la lumière en disant qu’il n’y a pas d’extrait. S’adressant alors à l’auditoire, il dit :

Comment peux-tu regarder ces choses ? Voici les valeurs véhiculées dans cette émission : convoitise, sensualité, jeu de sexualité, méchanceté, tromperie, c’est complètement à l’opposé de ce que Dieu veut pour nous ! Si cet extrait n’est pas montrable à l’Église, cela signifie qu’il n’est probablement pas montrable dans ton salon, chez toi. En effet, l’Église, c’est toi, et tous tes frères et sœurs, comme le dit Paul : « Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? » (1 Corinthiens 3.16)

Peut-être fais-tu partie de ceux qui regardent des émissions ou des séries véhiculant ce même genre de principes et que tu demandes à Dieu d’agir dans ta vie, de répondre à tes prières, de te faire entendre sa voix, mais tu restes sans réponse… Pourquoi ? Parce que ces choses t’empêchent d’entendre la voix de Dieu, elles te font considérer comme bien ce que Dieu considère comme mal et vice versa. Or Dieu ne tolère aucun mal, il l’a même en horreur. Et nous devrions aussi l’avoir en horreur (Psaume 97.10, Romains 12.9). Même si tu ne fais pas ces choses, celles-ci te font pécher dans ta pensée.

Paul l’avait bien compris et nous exhorte à ne pas laisser la tentation ne serait-ce que s’immiscer dans notre cœur : « Que la débauche, ni aucune impureté, ni la cupidité, ne soient pas même nommées parmi vous, ainsi qu’il convient à des saints. » (Ephésiens 5.3)

Alors tu me répondras : « Mais ce n’est que du divertissement, ça n’a pas d’effet sur moi, ce n’est pas ça qui va me faire changer mes valeurs (chrétiennes). »

Tu connais le jeu du Jacques a dit. Si à un moment donné, je touche ma bouche tout en disant « touche tes oreilles », 50% des personnes en face de moi toucheront la bouche.

Et oui, nous reproduisons inconsciemment ce que nous voyons… C’est donc entièrement faux de dire : « Je regarde ça et il n’y aura pas d’effet sur moi ».

Toute cette réflexion est encore plus valable pour la pornographie, les films et romans érotiques, certains magazines, etc.

 

2. L’horreur

Venons-en aux films d’horreur. Peu importe le degré de gore, d’épouvante, de sang, de torture, de dégoût, d’émotion forte liée à ce type de films, encore une fois, je te rappelle que tu es le temple du Saint-Esprit et que tu es en train de le souiller ! Qu’est-ce qui édifie dans ces films ? Si tu veux voir de l’horreur, il te suffit d’aller voir le JT de 20h et tu te rendras compte que le monde va déjà assez mal… Alors, pas besoin d’en rajouter une couche ! La seule chose que cela peut t’apporter : de l’adrénaline, de la peur et sûrement des cauchemars… rien d’édifiant, n’est-ce pas ?

 

3. Mais au final, que regarder ?

Tu as dû te poser cette question tout au long de cet article. Et voici la réponse : tu peux tout regarder, mais tout n’est pas utile et tout n’édifie pas (1 Corinthiens 6.12, 1 Corinthiens 10.23).

Je ne pourrai pas t’en empêcher, mais je pense personnellement qu’il ne faut pas faire de compromis avec Dieu. Si tu as des doutes sur ce que tu regardes, je t’invite à demander l’avis de ton responsable de groupe de jeunes, de ton pasteur, d’un frère ou d’une sœur plus mature que toi dans la foi.

Maintenant, si tu te sens concerné(e) et que tu es en colère, tu as deux choix :

  • Soit ne pas être d’accord : prendre ta colère contre moi, et continuer à regarder ce qui te plaira.
  • Soit être d’accord : prendre la colère, ce dégoût que tu as, pour te repentir et dire : « Seigneur, comment ai-je pu regarder ces choses et y prendre plaisir ? Je veux renoncer à ça, je veux me repentir de ces choses là ».

Pour finir, je t’exhorte par-dessus tout à craindre ton Dieu, à aimer ton Dieu, à rechercher ce qui est pur. N’oublie pas ! Ce que tu regardes influence ta pensée, ta façon d’agir et de réagir sur ce qui t’entoure.

« Par-dessus tout, veille soigneusement sur ton cœur,
car il est à la source de tout ce qui fait ta vie. »
(Proverbes 4.23)

Dans la série Attention à ce que tu portes / Attention à ce que tu écoutes

Avatar
Auteur : Clément Dv

25 ans, Rébellutionnaire, ingénieur dans l'environnement, meneur de louange à l'Eglise de Saint-Maur (AECM)

Voir tous ses articles →