Attention à ce que tu portes (Partie 1/3)

parure

Série de Clément D., 23 ans, ingénieur et rébellutionnaire.

Cet article sur la parure extérieure et intérieure fait partie d’une série qui s’intitule « Attention à … ». Encore des mises en garde ? N’en avons-nous pas déjà assez avec les sermons à l’église ? Hélas, non. Au contraire, de tels thèmes sont rarement abordés, et la jeune génération n’étant pas enseignée à ce sujet a tendance à faire des compromis, souvent et malheureusement par ignorance. Les thèmes que j’aborderai dans ma série seront :

  1. Attention à ce que tu portes
  2. Attention à ce que tu regardes
  3. Attention à ce que tu écoutes

Commençons. Pour ce premier article, je me focaliserai davantage sur vous, les filles. Et je vous parlerai en tant que gars, avec mes expériences et ce que j’ai appris pendant ma courte vie avec Jésus sur terre.

Le texte de référence est 1 Pierre 3.1-7. Pierre y parle de femmes qui peuvent gagner leur mari par leur conduite et leur parure. Au premier abord, il semblerait que ce passage ne te concerne pas. Pourtant, en regardant de plus près, on peut en apprendre beaucoup.

 

La parure extérieure

La femme est appelée au verset 3 à ne pas avoir cette parure extérieure. Cela ne signifie pas que le shopping est mauvais, ni qu’aller chez le coiffeur est une mauvaise chose. Depuis la nuit des temps, les femmes aiment porter des bijoux et de beaux vêtements. Des femmes de Dieu sont citées dans la Bible, et elles prenaient soin d’elles (on peut penser notamment à la reine Esther).
Par contre il est fait allusion, selon moi, au fait de s’habiller de façon provocante. Or, sache que tu peux être attirante sans être provocante, en t’habillant d’une façon convenable.

J’insiste donc sur cette phrase : fais attention à ta manière de t’habiller. Pourquoi ? Et bien, quand tu t’habilles d’une façon provocante, inconsciemment, tu envoies des signaux disant aux hommes comment te traiter. Si tu savais comment les hommes non-chrétiens ou ceux qui se disent chrétiens (et qui ne le sont pas) parlent d’une fille qui s’habille d’une façon provocante… c’est terrible ! Et en ce qui concerne les hommes chrétiens, tu n’as pas idée de comment ils peuvent être mal à l’aise en ta présence…

Peut-être que tu te reconnais dans ces lignes. Souvent, quand une sœur en Christ ne s’habille pas d’une façon convenable, ce n’est pas volontaire, c’est plus par ignorance ou par manque de maturité.
Si tu te demandes : « Comment savoir si je suis correctement habillée ? », n’aie pas honte de demander conseil à ton mari, ton père (!), un frère ou à un homme de Dieu, qui pourra te dire son avis en toute honnêteté. Peut-être qu’il te demandera de rallonger un peu le bas ou même de changer de haut ! Sois modeste dans ton habillement, tes frères en Christ t’en seront reconnaissants et cela t’épargnera d’être une occasion de chute pour eux. Les hommes sont en effet tellement sensibles à l’apparence, dans une société qui en fait tellement l’éloge, qu’ils n’ont pas besoin, en plus de cela, d’être tentés au sein de l’église même…

 

La parure intérieure

Au verset 4, il est fait allusion à la parure intérieure. Au-delà de la modestie dans l’habillement, l’auteur t’invite à être plus préoccupée par ce qu’il y a dans ton cœur que dans le paraître. Les filles mettent généralement beaucoup d’énergie dans l’apparence.
Mais la femme selon le cœur de Dieu, c’est celle qui prend soin d’elle et qui prend soin de son âme : elle aime Dieu, prie, lit la Parole, fait preuve d’humilité, etc.

Si tu penses ne pas être capable d’être cette femme… lis les versets 5 et 6 !
Ton modèle, c’est Sara, une femme attachée à la fois à la pureté intérieure et à l’aspect extérieur, une femme de Dieu.
Et pourtant, elle en a fait des gaffes par manque de foi :

  • elle a incité Abraham à coucher avec sa servante pour avoir un enfant ;
  • elle a ri quand Dieu a annoncé qu’elle allait être enceinte, etc.

Elle n’était pas parfaite, mais Pierre la cite comme un modèle, car en fin de compte, elle est devenue une femme selon le cœur de Dieu. Tu peux donc suivre son exemple, et ce peu importe ton passé.

Et toi, es-tu prête à laisser Dieu agir dans ton cœur, pour devenir cette femme vertueuse, selon le cœur de Dieu ?
J’ignore tout de toi, d’où tu viens, ce que tu as fait,  mais la bonne nouvelle, c’est que par la grâce de Jésus, tout ton passé peut être pardonné et effacé. Dieu te donne la chance de tout recommencer, il peut te purifier, te transformer, effacer tes péchés, enlever ta honte et te relever ta tête.
Il fera alors de toi une femme vertueuse, selon le cœur de Dieu.

« La grâce est trompeuse, et la beauté est vaine.
La femme qui craint l’Éternel est celle qui sera louée. »
(Proverbes 31.30)

Dans la série Attention à ce que tu regardes / Attention à ce que tu écoutes

Avatar
Auteur : Clément Dv

25 ans, Rébellutionnaire, ingénieur dans l'environnement, meneur de louange à l'Eglise de Saint-Maur (AECM)

Voir tous ses articles →