Chrétien et téléchargements illégaux (1/3) – Prise de conscience

Série de Noémie G, 19 ans, étudiante en 2ème année de droit et disciple de Jésus-Christ.
Tu peux retrouver le 2ème article de la série ici (Obéir à la loi), et le 3ème ici (L’essentiel : Glorifier Dieu).

Qui n’a jamais suivi une série TV avec assiduité ? Tu dois certainement voir de quoi je parle… Tu sais, pour ensuite patienter jusqu’au samedi suivant, tout en imaginant la suite avec tes copines ou tes potes.

De nos jours, tout va beaucoup plus vite. Si tu veux connaître la suite de ta série qui passe tous les mardis soir, tu peux t’avancer un petit peu en téléchargeant ou en regardant en streaming le prochain épisode. Non mais sérieusement, si on est convaincu qu’Elena va faire son choix entre Damon ou Stephen dans l’épisode suivant, c’est normal d’aller voir ! Non ?!

Prise de conscience

Personnellement, c’est comme ça que je fonctionnais. Quand je téléchargeais un épisode ou un film, j’évitais de m’interroger sur la légalité de mon acte. Je me disais qu’au fond, tout le monde le faisait. Au pire, je recevrai un avertissement d’Hadopi… Mais, je n’étais pas à l’aise avec cette situation. En fait, j’ai toujours su que tout ce qui est « illégal » ne concerne pas le chrétien. En effet, être un chrétien c’est laisser Christ vivre en nous (Galates 2.20). C’est justement cette réalité qui m’a posé problème. J’ai alors décidé de faire mon enquête auprès des jeunes chrétiens de mon entourage, pour savoir si j’étais la seule à penser comme ça.

Étonnamment, lorsque j’en ai parlé, la réaction la plus fréquente était : « Oh non ne dis rien ! Après je vais me sentir obligé de ne plus regarder mes séries. » Comme si l’ignorance valait mieux que de faire face à une réalité déplaisante. D’autres ont considéré que c’était totalement justifié lorsqu’il s’agissait de « s’informer » en regardant des films ou documentaires pour les cours etc. Soit, ce point de vue semblait déjà plus légitime. Enfin, il y a ceux qui ont affirmé : « Pour être sûr de ne pas pécher je ne m’y intéresse pas. Il m’arrive de regarder la TV et des DVD de temps en temps », « Christ nous exhorte à respecter l’autorité du pays dans lequel nous vivons. Le téléchargement illégal est un vol et donc un péché. Je pense que nous avons tous conscience qu’il faut respecter les droits d’un auteur ». J’ai trouvé cette dernière opinion intéressante.

Je n’irai pas jusqu’à dire que regarder des séries et des films sur internet ou écouter de la musique est mal. D’ailleurs, dans 1 Corinthiens 6.12, l’apôtre Paul déclare : « Tout m’est permis, mais tout n’est pas utile, tout m’est permis, mais je ne me laisserai pas asservir par quoi que ce soit. » Ainsi ce qui est permis peut varier d’un chrétien à l’autre. Mais, reste à savoir si ce que tu fais est légal ou pas. Moi, pour me donner bonne conscience quand je téléchargeais illégalement des musiques chrétiennes, je me disais que de toute manière c’était pour louer Dieu par la suite… Attends ! Je sais qu’à présent beaucoup sont tentés d’arrêter de lire (si ce n’est pas déjà fait) et tu en fais peut être partie. Mais, sache que cette série d’articles n’a pas pour objet de te faire culpabiliser ou de te juger. Le but est de réfléchir à l’attitude à adopter en tant que disciple de Jésus.

C’est pourquoi, il convient de se pencher sur ce que nous enseigne la Parole de Dieu.

Autres articles de la série : 2) Obéir à la loi // 3) L’essentiel : Glorifier Dieu

Noémie G
Auteur : Noémie G

23 ans, disciple de Jésus, étudiante en droit, membre à Agape Campus Paris. Mais aussi : émerveillée par l'action de Dieu dans nos relations humaines !

Voir tous ses articles →