Le personnage du mois : Barnabas, ou celui qui encourage

Barnabas
Barnabas

Nous avons déjà vu, dans notre rubrique sur les personnages « obscurs » de la Bible, les figures emblématiques que sont Asaph et Epaphras. Au tour maintenant de Barnabas !

Nom, Prénom, Nationalité…

Barnabas apparaît pour la première fois en Actes 4.36, où on nous dit qu’il est Lévite, originaire de Chypre. Cela veut dire qu’il était Juif d’origine, et pas n’importe lequel : les Lévites (membres de la tribu de Lévi) étaient les membres du peuple d’Israël qui officiaient au Temple, pour apporter les sacrifices devant Dieu. C’était un peu la classe d’être Lévite. Le fait qu’il venait de Chypre nous montre qu’il n’habitait pas à Jérusalem (Allo, quoi !). Il faisait peut-être partie des personnes qui se sont converties lors du jour de la Pentecôte ; une de ces personnes venues de loin pour être à Jérusalem lors de cette fête. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : sa vie a été bouleversée par une rencontre avec Jésus. À la base, il s’appelait Joseph. Mais son caractère incroyable lui a valu un surnom extraordinaire : Barnabas (en français : « celui qui l’habitude d’encourager »).

Encourager les responsables par les ressources

On pourrait se dire qu’encourager, c’est dire des choses positives à des gens. Et c’est vrai. Mais Barnabas va plus loin que ça. Il encourage par ses actes. La première chose qu’on le voit faire, c’est vendre un champ, et aller en donner tout le produit aux apôtres, pour financer la mission de l’Église. En tant que responsable dans mon Église, je sais que voir des chrétiens avec un tel dévouement pour Dieu me donnerait un encouragement pour me dire que nous avons des éléments super solides dans l’Église. En plus de cela, je serais encouragé par le fait que ces ressources peuvent être mises à bon profit.

Comment est-ce que tu peux encourager tes responsables par les ressources que tu mets à disposition de ton Église (argent, temps, dons, etc…) ?

Encourager ses pairs par l’exemple et la maturité

En Actes 11, une nouvelle Église naît à Antioche. Les apôtres veulent s’assurer que l’Église est bien ancrée. Ils envoient donc une personne de confiance pour assurer les fondements : Barnabas. Ce que Barnabas fait pour encourager l’Église à Antioche, c’est qu’il les enseigne et les aide à diriger l’Église, « les encourageant tous à rester attachés au Seigneur« . Il n’est pas au-dessus des autres responsables de l’Église : on voit en Actes 13 qu’une liste de responsables est donnée, et Barnabas en fait partie. Mais il est nommé en premier, ce qui veut dire qu’il devait avoir une maturité plus grande. Les responsables de l’Église d’Antioche sont ses pairs, mais il les encourage en leur montrant l’exemple, et en faisant preuve d’une grande maturité, de laquelle ils peuvent s’inspirer.

Comment est-ce que toi, à ton niveau, tu peux montrer l’exemple à ton groupe d’amis ? As-tu une maturité assez grande pour ça ? Si tu veux les encourager, il faudra que tu développes cet aspect-là !

Encourager les plus jeunes en croyant en eux

Finalement, Barnabas encourage les autres en prenant des plus jeunes que lui, et en leur faisant confiance. Il est le seul à faire confiance à Paul lorsqu’il vient de se convertir, et il le prend même avec lui à Antioche. On voit, dans la liste de Actes 13.1, que Paul (alors appelé Saul) fait partie des responsables, mais qu’il est listé en dernier. Donc Barnabas lui accorde des responsabilités, mais il le fait avancer doucement. Le processus marche, parce qu’en Actes 13, on voit qu’au début du chapitre on parle de « Barnabas et Saul », mais qu’arrivée la fin du chapitre, Paul a pris de l’assurance sous le leadership de Barnabas, et on parle maintenant de « Paul et Barnabas ». Quel encouragement Barnabas a dû être pour Paul ! Il l’a tellement encouragé que l’élève est devenu le maître ! Barnabas aimait tellement encourager les plus jeunes que lui qu’à la fin d’Actes 15, il veut emmener avec eux un petit jeune nommé Jean-Marc. Paul n’est pas d’accord, mais Barnabas a tellement ça à cœur qu’il laisse Paul aller de son côté pour pouvoir former Jean-Marc. Au final, Barnabas a eu raison : ce Jean-Marc (aussi connu sous le nom de Marc) a bien fini : il est celui à qui l’on doit l’évangile de Marc ! Paul d’ailleurs finit par l’avouer : du fond de sa prison, en toute fin de vie, il voit le fruit porté par Barnabas, et dit à Timothée en 2 Tim. 4.11 de prendre Marc avec lui, car il lui est très utile.

Quand on est un encourageur, on va forcément porter du fruit dans la vie de personnes moins avancées que nous… Qui as-tu dans ta vie qui est plus jeune que toi, ou moins avancé que toi dans la foi, en qui tu peux investir, pour les encourager, et voir naître dans l’Église les futurs Paul et Marc ?

Rébellutionnaire, sois comme Barnabas !!

Auteur : Nathan L

26 ans, Rébellutionaire depuis une bonne dizaine d'années, marié à Beki, papa d'Emilie et de Caleb, responsable à l'Eglise CVV Paris et auteur du livre Devenir un Homme Selon Jésus.

Voir tous ses articles →