Pourquoi j’ai finalement décidé de ne pas quitter mon Église

Mon frère, ma sœur, je m’adresse à toi qui commence cette nouvelle année dans le découragement, et peut-être carrément même le désespoir. Et la principale raison de cette tristesse, c’est ton Église. Et tu songes sérieusement à changer d’Église.

Je m’adresse aussi à toi qui te sens en ce moment très bien dans ton Église. Pour te vacciner parce que cette épreuve t’arrivera probablement quand tu te rendras compte un jour que l’Église n’est pas parfaite ou que des frères et sœurs t’auront déçu.

Mon but n’est absolument pas de te culpabiliser si tu quittes ton Église. Moi-même, j’ai déserté mon Église quelques temps et à l’époque je pensais sérieusement la quitter pour toujours. L’idée de mon article, c’est pas forcément de te convaincre de rester dans ton Église. Mais plutôt de te faire réfléchir sur certains points en lien avec ma propre période de doute. Je suis conscient que mes conseils ne sont pas toujours pertinents mais à appliquer au cas par cas.  En espérant que ça t’aidera au moins un peu dans ton épreuve et que celle-ci ne pourrisse pas trop ton année. Je vais parler seulement des Églises « correctes » qui ont une bonne doctrine : foi en l’Évangile et en la Bible, pas d’Évangile de prospérité…

#1 – Je ne me sens pas bien dans mon Eglise

Souvent quand on dit ça, on veut dire qu’on ne se sent pas aimé, qu’on se sent exclu, qu’on se sent seul parce que pas grand monde ne nous parle ou nous voit la semaine. Je vais prendre le cas de la différence d’âge, mon cas personnel.

Quand j’étais plus jeune, pour combler ce besoin de communion, je cherchais beaucoup à connaître d’autres jeunes chrétiens de mon âge. Ça n’a rien de mauvais du tout en soi. Mais il y a un piège qui est de substituer ces amis « hors de l’Église » à ton Église locale. Ton Église locale, c’est comme ta famille : tu ne l’as pas choisie, il y a des gens de toute sorte. Mais tous ces gens qui n’ont souvent rien à voir les uns avec les autres sont unis par Jésus-Christ grâce à son pardon gratuit pour former un seul corps (1 Corinthiens 12).

Dieu ne t’invite donc pas à aimer juste des chrétiens qui ont le même emploi du temps, les mêmes séries, la même bouffe et les mêmes sports que toi mais à aimer tous les chrétiens même s’ils sont très différents de toi et qu’ils ont l’air ennuyants. C’est dur, contre-nature, parfois douloureux mais Dieu t’aidera avec son Esprit. Au final, Dieu t’invite à aimer les gens de ton Église locale d’une manière privilégiée. Car c’est avec eux que tu adores Dieu, que tu vis le plus la communion avec Dieu et que tu représentes Jésus dans la ville de ton Église.

Ce problème de « je ne me sens pas bien là » existe parce que nous les chrétiens, on ne sait plus vraiment qui on est, et en particulier ce qu’est l’Église locale. L’Église n’est pas un club où on s’amuse comme les autres. D’après Exode, ce qui unit le peuple de Dieu aussi bête que ça semble, c’est le salut : l’exode. Comme Israël, Dieu nous a délivrés d’un esclavage terrible, celui du péché et de Satan par le sacrifice de l’agneau pour qu’on l’adore au sommet d’une montagne sainte (Hébreux 12.22) dans la vraie liberté : l’obéissance à ses commandements.

Louons Dieu pour nos différences, Abandonnons les médisances. Que l’œuvre du diable soit mise en lumière, Que le Père fasse tomber les barrières.
Nous n’avons qu’un seul Père, Nous n’avons qu’un Sauveur Qui, pour nous, s’est offert Quand nous étions indignes et pécheurs.
Nous n’avons qu’un seul Roi, Nous n’avons qu’une seule foi. Au pied de la croix se brise ce qui nous divise, Nous sommes une seule Église. (Extraits de « Une seule Eglise » d’Antydot)

#2 – Changer d’Église n’est pas forcément la solution à ton problème

Lors de ma période d’épreuve, la solution c’était naturellement de ne plus venir à mon Église et d’aller dans une autre. En réalité, j’échappais juste au problème sans le résoudre réellement.

Mon problème était un problème de pardon, d’amertume et de blessure. Même si la Bible nous ordonne de pardonner dans nos têtes (Marc 11.25), le pardon est forcément lié d’une certaine manière à une mise au point avec l’offenseur (Luc 17.3-4). La vraie solution était donc une rencontre avec l’offenseur (pour son bien au fond) pour clarifier les choses, pour lui expliquer mon ressenti, lui offrir le pardon et passer à autre chose. Tout cela accompagné de supplications envers Dieu et de prières de bénédiction pour ce dernier, et cela dès le début.

Pour finir, imaginons si j’avais finalement bel et bien changé d’Église. Dans ce cas, imaginons qu’une autre personne me blesse. Est-ce que je vais encore changer d’Église ? Et encore pareil 10 fois ?

Ça montre que dans ce cas (une offense), le problème au fond, ce n’est pas « l’environnement » de l’Église mais le cœur mauvais de pécheurs : celui de l’offenseur mais aussi le tien ! Dieu te fait passer par ce genre d’épreuves pour vivre le pardon dans l’Église (Colossiens 3) et admirer encore plus la beauté de son pardon en Jésus.

Je t’encourage donc à prier Dieu avec ferveur et à demander à des frères et sœurs de confiance si quitter l’Église est la vraiment la solution à ton problème et pas juste une façon de le fuir temporairement.

#3 – Je ne grandis pas et je ne suis pas nourri spirituellement

C’est un point qui concerne surtout les gens plus matures spirituellement que les autres et qui ont plus de connaissances. Beaucoup de fois, je pensais ne plus rien apprendre de Dieu aux prédications, que les prédications étaient trop juste de la morale, qu’il y avait trop de hors-contexte, que les études bibliques étaient superficielles etc…

Mais au fur et à mesure, je me suis rendu compte que si j’étais « plus avancé » que les autres, peut-être que c’était pour que Dieu m’utilise pour encourager les autres. Au lieu de me plaindre parce que les gens me tiraient vers le bas, peut-être que Dieu voulait que je fasse des efforts pour tirer les autres vers le haut. Et finalement, j’ai eu l’occasion de le faire dans des études bibliques et juste en discutant avec des frères et sœurs sur la Bible.

Bien sûr, j’aurais bien aimé partager 10 fois plus de choses. Mais peut-être que Dieu veut m’apprendre la patience ? Patience aussi envers ses serviteurs qui sont imparfaits… Même si la connaissance est super importante, Dieu accepte son peuple ignorant (à part de l’Évangile quand même !) lorsqu’il se confie en sa grâce avec confiance et zèle (2 Chroniques 30.17-22).

De manière plus générale, je vois plein de défauts dans mon Église, mais est-ce que je prie régulièrement pour mon Église ? Peut-être que Dieu veut m’apprendre à persévérer davantage dans la prière ? Pour moi la réponse à la première question est non, et cela reflète un manque d’amour et de l’égoïsme. Ça m’a piqué, mais bien remis en question.

Du coup je t’encourage à te poser la question si tu ne sembles pas grandir: « Comment, dans cette Église où je ne grandis pas, je peux aider les autres à grandir ? ». De même, toutes les fois que tu trouves des défauts dans ton Église, prie pour ton Église régulièrement à ce sujet. Essaye de passer du mode consommateur en mode serviteur.

Courage, Dieu t’accompagne et il restera toujours fidèle. « Louez l’Éternel, car il est bon, Car sa miséricorde dure à toujours! » (Psaumes 136.1)

Tu devrais aussi aimer...

6 Commentaires

    Avatar
  • Magnifique, vraiment !

  • Avatar
  • Dans certains cas, notamment ceux d’abus spirituels et de coercition (qu’elle soit volontaire ou non, insidieuse ou flagrante), un départ me semble opportun.

    L’apostasie est un risque réel pour celui qui ira trop loin volontairement en pensant bien faire, ou involontairement car on le fera aller au delà de ses forces physiques, morales et spirituelles.
    Et malheureusement, plus je vieillis, et plus le nombre de personnes reniant leur foi en Christ grandi. Et l’église fut assurément un catalyseur dans leurs décisions.

      Benjamin E
    • Bonjour Inbo, merci pour ton commentaire. Bien évidemment, le but dans cet article n’est pas de dire qu’il ne faut jamais quitter son Eglise. Les cas que tu mentionnent, ou alors le fait d’être dans une Eglise qui enseigne explicitement un faux Evangile, seraient des raisons appropriées.

      En Christ,

      Benjamin

        Avatar
      • Oui c’est sûr.
        Le seul bémol viendrait du mot « explicitement » de ton message.

        Malheureusement, le « faux évangile » ou le « faux message du Christ » ce n’est des fois pas facile à discerner et à l’inverse, c’est des fois un argument trop facile à dégainer quand on perçoit un manque de « sainteté ».
        Mais c’est un tout autre sujet.

  • Avatar
  • Il y a bien des fois, ou on se sens pas nourri et ont met la responsabilité aux pasteur ou assemblées,
    Jésus nous dit dans Jean 4:34 Jésus leur dit : ma nourriture est de faire la volonté de Celui qui m’a envoyé, et d’accomplir son oeuvre !
    Alors commençons a nous tenir devant Dieu et lui demander :
    1/est ce que je fais ta volonté ? dans quel domaine je la fais peut etre pas ou peu ? et
    2/Montre moi Seigneur si c’est bien ton oeuvre que je fais ou les miennes ?
    Cela nourrira aussi
    Paix et bénédictions

  • Avatar
  • une fois mais pas deux … l’article est très juste je n’ai rien à dire mais une fois m’a suffit, les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs, j’ai malheureusement expérimentée qu’il ne faut pas minimiser l’ivraie .. comme j’ai regrettée de m’être associée à cette église la seule ou j’ai été d’ailleurs
    .c’est justement parce que j’ai fait du sentimentalisme
    que j’ai failli me brûler les ailes, je me suis dit d’attendre, comme on dit pas de jugement hâtif … l’amour espère tout…
    rester et essayer de changer les choses, très mauvaise idée car
    c’est l’Esprit Saint qui convainc ,c’est la grâce divine qui change et transforme les gens ,pas nous …
    Si les gens ne veulent pas ,rien ne changera
    je l’avais moi-même oubliée et c’est pour ça que j’ai fait le mauvais choix de rester un temps au lieu de partir tout de suite, quand les gens sont endurcis …il faut un brisement mais de nouveau seul le Seigneur est capable de cela ,c’est une perte de temps et c’est s’attirer l’outrage je l’ai vécu comme proverbes dit reprend un moqueur et il t’haïra
    quand l’église n’a pas la crainte de Dieu,elle est remplie d’individualisme,de l’esprit du monde ,
    du manque de respect pour la loi de Dieu . .. j’étais dans ce genre d’église … sans compter qu’être sans compromis et fidèle est vu comme du légalisme , quelqu’un qui aime la loi de Dieu sera mis au rang des mauvais , surréaliste…
    l’église (terrestre )est souvent l’ instrument du diable pour scandaliser les plus petits du royaume de Dieu …
    l’ivraie est trop présente dans les églises d’aujourd’hui , à moins d’avoir une grosse carapace ou de faire semblant ,perso moi
    je jette l’éponge ,quitter l’église ne signifie pas quitter le Seigneur… le culte véritable c’est jour et nuit Nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne certains tombent sur des vrais frères entiers dans la foi sans compromis ,des pasteurs qui prennent soin et d’autres tombent sur l’ivraie ,des chrétiens du dimanche et sur des pasteurs qui n’en sont pas …

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *