La grâce aux multiples facettes

20 Août 2019 1 commentaire

Tu as sûrement déjà entendu dire : « On est au bénéfice de la grâce ». Mais au fait qu’est-ce que ça veut vraiment dire ? Et quelle est l’étendue de cette grâce ?

En fait, c’est encore plus fort que ça : on est au bénéfice de la grâce de Dieu… qui s’applique de façon double !

#1 – Une grâce objective : l’offrande de Jésus Christ crucifié (le salut accompli)

Objectivement, Jésus est venu mourir à la croix à notre place. Alors que nos péchés nous séparaient du Dieu saint et nous plaçaient sous sa colère : Jésus s’est substitué à nous. En théologie, on parle de substitution pénale, pour décrire cet échange juridique par lequel Jésus a porté nos péchés. À travers cet échange glorieux, Jésus porte à la croix tout le poids de nos péchés, et il nous donne en échange sa justice.

En effet, la justice de Christ nous est imputée (= donnée), comme un voile blanc qui nous revêt. Cela fait que Dieu voit le chrétien comme saint et pardonné. Lorsque Dieu regarde un chrétien, il voit en fait la justice de son Fils qui lui a été donné.

« Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises œuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche. » (Colossiens 1.21)

Nous recevons ainsi tous « les mérites » du Christ, qui viennent de sa vie parfaite accomplie sur la terre. En Christ, nous sommes donc des croyants « complets » :

« Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité. » (Colossiens 2.10)

Là est la première grâce de Dieu, par laquelle il réalise l’acte objectif de mourir pour ses élus, permettant à l’homme de pouvoir être réconcilié avec son créateur.

#2 – Une grâce subjective : il nous l’applique (le salut appliqué)

Cependant, l’étendue de sa grâce ne s’arrête pas là. En effet, il donne à ses enfants le don de la foi, par lequel il applique dans la vie du croyant les bénéfices de l’œuvre accomplie par le Christ.

« Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. » (Éphésiens 2.8)

Toi qui est chrétien, tu étais spirituellement mort, et il t’a ramené à la vie (Éphésiens 2.1). Il a vaincu la résistance de ton péché qui t’empêchait de venir à lui, et il t’a donné le désir de croire en sa Parole. Tout cela vient de lui. L’Évangile est à 100% tourné vers la grâce du début à la fin (voir la série de de Maxime à ce sujet ici).

#3 – Soyons reconnaissants

Prends du temps pour méditer sur l’étendue de ton salut, et pense à remercier Dieu pour cette « double grâce » incroyable.

« C’est de lui, par lui, et pour lui que sont toutes choses. À lui la gloire dans tous les siècles ! Amen ! » (Romains 11.36)

Colin C.
Auteur : Colin C.

Colin, 19 ans, Étudiant à Sciences-Po Lyon et à la faculté de théologie Jean Calvin. Amateur de sport, de musique... et de tout ce qui se rapporte de près ou de loin à la question de Dieu !

Voir tous ses articles →