La cruauté de l’homme et la puissance de Dieu dans « Porté disparu en Corée du Nord »

Si vous avez lu et aimé Ils étaient frères de sang, vous apprécieriez sûrement ce livre. Du même auteur, il dépeint un décor similaire, mais plus moderne de la Corée du Nord.

Mais alors, en quoi est-il intéressant de lire ce livre ?

Cette fois, Jan Vermeer décide de nous mener sur les pas de Jae, un jeune homme issu de famille chrétienne. Lorsque la faim se fait sentir et que le danger retentit, pas évident de se confronter à sa foi ! Le vol et le mensonge sont malheureusement de mise… Et que faire lorsque l’on a un père qui nous rabâche sans cesse les oreilles en disant que la protection des frères chrétiens est plus importante encore que celle de sa propre famille ?

Jae est montré comme un réel humain, et c’est sûrement pour cela qu’il est si facile de s’y identifier. Dirigeant le réseau des chrétiens en Corée, de grandes responsabilités pèsent sur ses épaules, et il doit donc comme nous tous être confronter à des décisions. Celles-ci sont loin d’être évidentes. Et tout cela en étant pourchassé par l’intrépide inspecteur Park.

L’inspecteur Park est prêt à tout pour décimer la « pourriture » que sont les chrétiens. Il lui suffit d’en attraper un, de lui inventer mille promesses d’espoir de s’échapper, pour que d’autres noms lui soient livrés ! Une vraie chasse à l’homme à laquelle il se donne corps et âme.

Lorsque la situation est aussi difficile à tenir, loin de sa famille qu’il aime tant, il ne reste plus rien d’autre à faire pour Jae que de faire confiance en son Dieu et de lui laisser tout le contrôle. Même lorsqu’il s’agit de reprendre des vies autrefois données…

J’ai beaucoup apprécié cette fiction inspirée de faits réels qui montre autant le défaut et la cruauté de l’homme que la puissance et la gloire du Seigneur. Si les choses ne tournent pas forcément comme nous l’aurions voulu, Dieu reste au contrôle et écoute toutes nos prières, si petites et personnelles soient elles.

La personnalité de Jae, en tant que chrétien qui tente de grandir malgré tout sur le bon chemin, nous rappelle également que Dieu ne nous rejettera jamais pour tel ou tel péché, tant il nous aime. Nous péchons tous quotidiennement et nous devons demander pardon régulièrement. Le Seigneur n’arrête pas pour autant de briller sur nos vies et d’accomplir des miracles.

De bonnes pistes de réflexions sont à tirer de ce livre et à appliquer sur nos propres vies, nous qui ne courons pourtant pas un danger à chaque instant. Observer autant de miracles dans des situations si difficiles a quelque chose de fortifiant et nous pousse à nous réjouir !

Mes chers amis, n’oublions pas nos frères de l’Est qui souffrent et qui cherchent la délivrance. Prions pour que le Seigneur puisse se faire entendre parmi ce peuple perdu !

Tu peux te procurer Porté disparu en Corée du Nord en ligne, ou dans la Maison de la Bible la plus proche de chez toi.

Auteur : Gwenaëlle D.

Gwenaëlle, jeune écrivaine de 17 ans,  à la plume dédiée au Seigneur.