Pourquoi lire Colossiens ? Pour avoir une bonne compréhension du salut (2/3)

4 Juin 2019 0 commentaire Élie K.

Comme je le disais dans l’article précédent, il y a au moins 3 bonnes raisons pour lesquelles nous devrions lire la lettre aux Colossiens :

  1. Elle nous encourage à être reconnaissant à Dieu (c’est ce que nous avons vu dans l’article précédent)
  2. Elle nous explique en quoi la tradition des hommes est insuffisante pour expliquer le salut en Christ (c’est ce que nous allons voir dans cet article)
  3. Enfin, elle nous invite à vivre une vie nouvelle remplie de défis (à venir dans un prochain article)

« Au lieu de laisser les philosophies populaires guider notre théologie laissons la Bible nous conduire à une saine doctrine. »

Pourquoi la tradition n’est pas un bon maître à penser

L’enseignement de la tradition est dangereux parce qu’il s’inspire de la pensée populaire. Malheureusement le cœur de l’homme est rebelle, du coup on peut dire que la philosophie humaine l’est aussi. En fait elle ne s’attache pas du tout à Jésus (Colossiens 2.8). La confusion qui régnait à Colosse est surement née d’une mauvaise compréhension de tradition juive1, mais aussi de la présence d’autres philosophies qui pouvaient encourager les chrétiens à se détourner de Christ… (Colossiens 2.16-23)

Aujourd’hui on va simplement parler du courant ascétique qui pouvait troubler les chrétiens de l’époque. Grosso modo les ascètes étaient des personnes qui pensaient qu’il fallait nécessairement se donner des règles de privation rigides pour progresser dans le domaine spirituel.  C’est un peu comme les Philippins, en Asie (à ne pas confondre avec Philippiens) qui chaque année se plantent des clous pendant quelques minutes pour célébrer Pâques. Pourtant ce n’est pas cohérent à la pensée biblique. En effet la rédemption n’est possible qu’en mettant notre foi dans le sacrifice de Jésus.

Et toi qu’est-qui t’influence dans la pratique de ta foi ? Quelle sont les philosophies qui peuvent t’éloigner de l’espérance glorieuse qui est en Christ (Colossiens 1.27) ?

Qu’est-ce qui doit influencer notre théologie ?

Remettons toutes nos réflexions en fonction de la mort et la résurrection de Christ.

  1. Nous étions ennemis de Dieu à cause de nos offenses (Colossiens 2.13)
  2. Dieu est au cœur de la solution (Colossiens 1.12)
  3. Jésus est l’unique moyen de réconciliation (Colossiens 1.20)

Si on comprend ce que Paul dit, on réalise que notre assurance repose dans la mort et la résurrection de Jésus-Christ. D’ailleurs le sacrifice de Jésus suffit à apaiser la colère de Dieu une fois pour toutes (Romains 6.10). Du coup pas besoin de discipline complexe pour être sauvé ou mériter l’amour de Dieu…

Cultiver l’amour de Dieu par l’amour de sa parole  

Apprenons à discerner ce qui plaît à Dieu en ayant une lecture régulière de sa parole.

« Pour connaître la pensée du Seigneur, nous devons employer des moyens conformes à la Parole de Dieu : la prière, la lecture de la Bible et les indications de son Esprit. Approchons-nous de Dieu de façon constante, répétée, lui demandant de nous enseigner par son Esprit au moyen de sa Parole. Je dis par son Esprit au moyen de sa Parole, parce que si nous supposons que Dieu nous conduit à faire ou telle chose parce que les faits sont ceci ou cela, bien que sa Parole s’y oppose à cette décision, nous nous séduisons nous-mêmes. » – George Müller 

  1. La loi mosaïque est bonne mais elle est l’ombre des choses à venir pleinement accomplies en Jésus-Christ. (Colossiens 2.17)
Auteur : Élie K.

Élie, 20 ans, est étudiant en économie en Belgique et responsable de groupe de jeunes à l'Église d'Auvelais.