La relation entre le salut et les œuvres

Avant le temps de la Réforme, l’Église catholique enseignait que le salut était par la foi et les œuvres. Heureusement, la Réforme nous a ramenés vers une vérité centrale de la Bible : nous sommes sauvés par grâce seule et au moyen de la foi seulement.

Étant donné que nous allons tous mourir et que nous méritons tous d’être éternellement séparés de Dieu, « Comment sommes-nous sauvés ? » est une question que nous devrions tous nous poser.

Les œuvres ne contribuent pas à notre salut

Évidemment, ce n’est pas par les œuvres que nous sommes sauvés. Pourquoi ? Parce que, l’homme par sa nature pécheresse, ne peut faire ce qu’il plaît à Dieu (Romains 8.8). Par lui-même, l’homme n’est capable de rien et il échoue. Et c’est ce que l’on voit tout au long de l’Ancien Testament. Dieu combat pour Israël (son peuple), celui-ci remporte la victoire, mais à un moment donné se détourne de Dieu et tente de vaincre ses ennemis par ses propres moyens et à sa façon ce qui cause son échec. Le peuple revient alors vers Dieu qui combat pour lui, les israélites l’emportent à nouveau, puis ils se détournent de Dieu et ainsi de suite.

C’est ce que l’on voit dans le livre des Juges où il y a 4 étapes qui se répètent tout le temps.

  1. Israël s’éloigne de Dieu.
  2. Dieu punit Israël en permettant qu’il soit vaincu.
  3. Israël supplie Dieu de le délivrer.
  4. Il le fait en suscitant des juges.

Si Dieu nous avait laissés à nous-mêmes, nous ne pourrions même pas avoir un mince espoir d’être sauvé de l’enfer, parce qu’il exige de nous la perfection, mais nous sommes pécheurs, par notre propre nature nous ne pouvons donc pas avoir accès à la vie éternelle. Il n’y a rien en nous qui peut honorer Dieu comme il doit l’être. Même la foi ne vient donc pas de nous car elle est produite par Dieu dans nos cœurs (Éphésiens 2.8).

De plus, nous ne pouvons pas non plus perdre notre salut à cause de nos œuvres. Paul nous le démontre bien dans ce verset : « Êtes-vous tellement dépourvus de sens ? Après avoir commencé par l’Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair ? » (Galates 3.3). Si notre salut ne vient pas de nous c’est qu’il vient complètement de Dieu et que toute la gloire doit lui revenir.

Nos œuvres sont les fruits de notre salut

Si nos bonnes actions ne contribuent pas à notre salut, quel est le lien entre ces bonnes actions et notre salut ? En fait, étant donné que nous avons été sauvés, nous produisons des œuvres. Celles-ci sont donc les fruits de notre salut. Il est clair que le fait que nos œuvres ne contribuent pas à notre salut n’est pas un passe-droit pour pouvoir agir comme nous le voulons, car une foi sans les œuvres est une foi morte (Jacques 2.26). Certainement, une vraie foi vivante va produire des fruits. Ce que l’on fait montre ce que l’on croit. C’est là la différence entre la Bible et toutes les autres religions. Pour nous les bonnes actions sont les fruits de notre foi et de notre salut, c’est donc ce qui est produit par Dieu en nous. Tandis que dans les autres religions, nos bonnes actions sont le fondement du salut. On reconnaît des chrétiens à cause de leur comportement. Mais ils ne sont pas chrétiens à cause de ce qu’ils font pour les autres, ils le sont à cause de ce que Christ a fait pour eux.

Mykaël A.
Auteur : Mykaël A.

16 ans, passionné de théologie et étudiant.

Voir tous ses articles →