Ma lettre pour toi qui as soif de plus

Cher ami(e),

Tu vas bien ? J’imagine que tu te poses plein de questions en ce moment. Du coup, j’ai pris l’initiative de t’écrire. Et puis, même si on ne se connaît pas, tu as l’air d’être intrigué par ma lettre. Un peu comme si tu lisais un article, derrière un écran.

Alors voilà, j’me lance… Est-ce que tu as peur de la mort ?

Ne fais cette tête ! Je ne suis pas prof de philo, mais j’avoue que ça m’intéresse de connaître ta réponse. Tu ne t’es jamais demandé si ça valait vraiment le coup de vivre ? Si obtenir tout ce que ton cœur désire t’apporterait vraiment le bonheur ? D’ailleurs, sais-tu ce que tu veux vraiment ?

Pardon, je pose trop de questions. Si tu préfères ne pas y penser sache que je te comprends. Le mieux est sans doute de profiter de l’instant présent en chérissant ce que tu as déjà, tout en gardant tes objectifs en vue. Le reste, on verra plus tard.

…Demain ? Après-demain ? Dans quelques années voire jamais ? Si seulement on avait le pouvoir de connaître l’avenir ! On pourrait mieux se préparer et faire les bons choix. En plus, on pourrait avertir tout le monde contre les catastrophes naturelles.

Ou alors, si on devenait multimillionnaire, tout notre argent aiderait les pauvres du monde entier.

Attends, j’ai encore mieux : et si on développait une intelligence hors-norme, on parviendrait peut-être même à vaincre la mort ! On apporterait la paix. Plus de souffrance, ni de pollution et de réchauffement climatique. Plus de problème.

Pourtant, tout cela sonne faux. Au fond de mon cœur, je sais que ça ne serait jamais assez. Tu vois ce que je veux dire ? Pour ma part, connaître le futur me ferait passer pour une folle. En essayant d’avertir tout le monde contre les catastrophes naturelles, personne ne me croirait. Noé en sait quelque chose avec son arche…

Et puis, partager tout mon argent avec les pauvres et vaincre la mort… Soyons honnêtes, beaucoup de personnes pensent qu’une vie trop parfaite serait ennuyante.

 

Le vrai problème n’est pas le monde dans lequel nous vivons. Le vrai problème est dans nos cœurs. Nous sommes des êtres humains compliqués et imparfaits. N’est-ce pas ?

Quelqu’un d’extraordinaire a dit un jour « Que sert-il à un homme de gagner le monde entier, s’il perd son âme ? ».

Je crois qu’en disant cela, il n’avait pas à cœur de nous parler de dogmes ou de règles impossibles à respecter. Il a juste énoncé un fait. Obtenir tout ce que nous désirons, poursuivre le « mythe du plaisir immédiat » sans nous préoccuper de ce qui se passe après la mort ne sert à rien.

Tout être humain a soif de plus. Toujours plus. Encore plus. Parce qu’effectivement, il existe plus.

C’est pour cette raison que j’ai décidé de t’écrire. Pas pour te convertir ou t’influencer. Juste pour te partager un message : l’être humain compliqué peut obtenir un bonheur éternel. Ce n’est pas une histoire toute rose et utopique. C’est une histoire douloureuse mais salvatrice.

Pour être pleinement satisfait, il fallait que celui qui a dit « Que sert-il à un homme de gagner le monde entier, s’il perd son âme ? », donne sa vie pour nous. Il possédait tout mais il a tout donné pour des êtres qui ne le méritaient pas.

Son objectif n’est pas de nous donner tout ce que notre cœur désire. Il souhaite nous donner tout ce dont nous avons besoin. Comme on l’a évoqué plus haut, nos imperfections nous éloignent du bonheur, il y a toujours un « mais ». Ce « mais » s’appelle « péché ». C’est faire quelque chose qui déplaît à Celui qui nous a créés. Il fallait qu’une personne parfaite meurt pour nous réconcilier avec notre Créateur.

 « Que sert-il à un homme de gagner le monde entier, s’il perd son âme ? ».

Dieu lui-même a prononcé ces paroles, pour nous sauver. Et tu sais quoi ? En Jésus-Christ, il a vaincu la mort.

J’espère que tu n’as pas arrêté de lire, ma lettre est bientôt terminée ! Tu n’as donc plus à avoir peur. Même si ça ne sera pas facile, il nous promet d’être avec nous éternellement. Tu seras toujours toi mais tes rêves et objectifs auront changé de perspective. Tu ne feras pas tout pour trouver le bonheur ou garder celui que tu risques de perdre à tout moment.

Tu n’auras pas peur parce que tu ne pourras pas perdre ce cadeau que Dieu t’a donné. Cette grâce imméritée et gratuite te poussera à faire ce qui lui plaît. Aimer les autres, aimer Dieu, aimer ce qu’il nous enseigne dans la Bible. Je ne vais pas te mentir, en acceptant de croire en Jésus, certains te trouveront bizarre. Mais ça vaudra vraiment le coup.

Merci de m’avoir lue !

Une personne qui avait une bonne nouvelle à te partager.

Auteur : Noémie G

22 ans, membre d'Agape Campus, étudiante en droit et disciple de Jésus !

Voir tous ses articles →