Comment vaincre la colère ?

4 Août 2018 0 commentaire Maxime G.

Vous arrive-t-il parfois d’être submergé par la colère envers une autre personne ? Puis vous vous mettez à agir d’une façon que vous regrettez ensuite quand l’émotion est passée ?

Il existe toutes sortes de techniques psychologiques et d’exercices de respiration qui peuvent aider à rester calme. Bien dormir aide à se maîtriser. Mais je pense que la Bible a plus à nous apprendre que ces conseils de bon sens.

Pensez-vous que votre colère est trop forte pour être apaisée, qu’il faut que « ça sorte » ? Je vous invite alors à reconsidérer l’Évangile. L’Évangile, c’est l’histoire d’une juste et infinie colère qui a été apaisée par une offrande de grâce, d’amour et de justice.

C’est plus que cela encore : cette colère était précisément dirigée contre vous. Si, par grâce,  Dieu a retenu son jugement à votre égard et Christ a pris sa colère, cela nous apprend des choses sur votre colère. Une colère infinie et juste a pu être arrêtée par la grâce. Comment votre petite colère, bien souvent injustifiée, serait-elle trop forte pour être apaisée ? Là encore, regardons la grâce de Dieu sur la croix, au moment où il déverse sa colère sur le Fils. Ce n’est pas comme si Dieu « se défoulait » sur une créature. C’est Dieu le Fils lui-même qui est sur la croix et c’est en sa Personne qu’il connait le jugement divin. Dieu lui-même a offert l’Agneau qui apaise la colère, il s’est offert lui-même en étant à la fois sacrifice et sacrificateur.

En contemplant l’infinie bonté de Dieu à votre égard et en la méditant souvent, vous trouverez la force, par le Saint-Esprit qui agit toujours par les vérités de l’Évangile, de vaincre votre colère. Peut-être même que vous aurez à vous repentir d’être en colère si injustement là où Dieu est plein de justice quand il laisse libre cours à sa colère contre le mal.

Sur le sujet de la colère, nous mentionnons aussi le tout nouveau et excellent livre « Chrétien en colère » de David Powlison, publié par BLF Editions et Evangile 21.

Auteur : Maxime G.

Maxime, 20 ans, étudiant en médecine et passionné par la théologie.