Etre populaire n’est pas important

Pourquoi pensons-nous que la popularité nous rendra heureux ?

Je dirais que c’est parce que nous sentons comme un vide dans nos cœurs qui ne peut être comblé que par l’affirmation et l’approbation humaine. Mais le fait d’être un peu accepté par des personnes de confiance de notre entourage ne comblera pas ce vide. Non, nous voulons plus que ça. Nous voulons ce qui est cher, ce qui est grand, ce qui remplit, ce qui est constant et constamment approuvé. Nous voulons être aimé par tout le monde.

Nous pensons que le fait d’être populaire est ce qui nous rendra complet, vrai et beau.

Alors nous disons des choses, nous faisons des choses et nous postons des choses pour manipuler le système et amener les gens doucement et subtilement vers nous. On tague, on filtre, on retweete, on envoie des messages et des MP pour se faire accepter. Et on change de masque pour nous adapter à tel ou tel environnement et ce, que ce soit dans la réalité ou sur internet.

Un évêque anglican du XIXe siècle nous a laissé quelques mots qui ne nous caressent pas dans le sens du poil.

« Mieux vaut confesser Christ 1000 fois maintenant et être méprisé par les hommes, que d’être rejeté par Christ devant Dieu au jour du Jugement ».  – J.C. Ryle

La popularité est grandement surfaite.

Nous la poursuivons comme un trésor secret alors qu’il ne s’agit en réalité que de la dernière chose qui saura nous combler et nous satisfaire. Christ est le trésor le plus vrai. La popularité est comme un mirage dans un désert : il a l’air parfait mais quand on l’atteint, on réalise que l’on a tout sacrifié pour rien.

« Je n’ai pas honte / de ressembler à un fou quand je te donne ce que je ne peux (pas) garder /pour qu’en retour tu me saisisses par ta main. » – United Pursuit

La popularité ne nous sauvera pas. Elle ne nous sauvera pas de la condamnation. Celui qui est populaire n’hérite pas la terre. En revanche, c’est le cas pour celui qui est persécuté (Matthieu 5:10). C’est le cas pour le pauvre en esprit (Matthieu 5 :3). C’est le cas pour le miséricordieux, l’humble, ceux qui sont affligés, celui qui est pur, ceux qui procurent la paix, ceux qui recherchent la justice et ceux qui sont haïs/méprisés (Matthieu 5 :4-11). C’est le cas pour celui qui n’est pas populaire.

Mieux vaut être renié par ton entourage que d’être renié par Christ. Le coût en vaut la peine. Mais pas la popularité pour le prix de ton âme.

La prochaine fois que tu seras tenté de te donner des airs, de publier des choses, de changer, de te pencher, de reformuler, de te taire, d’édulcorer, de marcher sur la pointe des pieds, de mentir, d’exagérer, de te moquer, de manipuler pour obtenir la faveur, l’approbation ou la popularité, pense à Jésus et au jugement. Pense au chemin étroit et au paradis éternel. Pense à la croix et au tombeau vide. Pense à ton identité et souviens-toi que les gens ne te donneront pas la satisfaction et la plénitude que tu poursuis sans cesse ; mais que Jésus le fera.


Article traduit avec autorisation. Merci à Dahlia pour la traduction.

Auteur : Jaquelle Crowe

Jaquelle est l'ancienne éditrice en chef du mouvement The Rebelution (version américaine de la Réb'). Elle est l'auteure du livre Ça change tout, qu'elle a écrit quand elle avait 19 ans.