Reconnaître un faux évangile

Nous serions naïfs de croire que tout ce qui ressemble au christianisme est du christianisme. Ce n’est pas parce qu’une personne se dit serviteur de Dieu que cela est vrai, même si elle opère des miracles (Marc 13.22). Ce n’est pas parce qu’un message parle de Jésus et mentionne des versets qu’il est conforme à la doctrine biblique – Satan aussi connaît des versets (Matthieu 4.1-11). Ce n’est pas parce qu’il y a de l’amour et de la paix qu’il ne faut pas remettre en question ; ne trouve t-on pas aussi ces vertus ailleurs ? Les sectes, les autres religions, et les athées peuvent faire preuve parfois de plus de charité et de bonté que les chrétiens eux-mêmes.

L’Évangile est christocentrique (centré sur Christ)

Toute doctrine qui attire davantage l’attention sur l’Homme que sur Christ de manière à faire de l’Homme le centre d’attention de Dieu, que de Dieu le centre d’intérêt de l’Homme, est la marque d’un faux évangile. Tout enseignement qui met au cœur de son message le besoin de l’Homme et dont le besoin n’est pas fondamentalement Dieu et la grâce donnée en Christ; ou encore tout enseignement dont le sujet principal est la gloire de l’Homme plutôt que celle de Dieu, n’est qu’idolâtrie, mensonge et marque d’un faux évangile.

La Bible entière est centrée sur Christ et son œuvre. Christ a vécu la vie parfaite qu’aucun de nous n’étions capables de vivre, il est mort afin d’expier nos péchés, il est ressuscité, puis l’Esprit-Saint nous a été envoyé afin de rendre témoignage de Christ et nous rappeler ses enseignements. Jean nous met sévèrement en garde quant à l’importance de demeurer dans cette vérité :

« Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu ; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. » – 2 Jean 1.9

Une vérité corrompue

La force des faux enseignants, c’est d’avoir de la crédibilité ! Ils donnent envie de les suivre et parfois rien ne laisse à penser qu’ils ne sont pas des hommes de Dieu. Ils maîtrisent les codes chrétiens, prient, connaissent la Bible, opèrent même des dons miraculeux. Par ailleurs, ils savent généralement bien parler et font preuve de charisme. Mais… ils prêchent un évangile qui n’est pas celui de Christ. Ils prêchent un évangile qui nie les grandes vérités bibliques (péché originel, Trinité, autorité des écritures…), ou encore qui met l’emphase sur autre chose (l’humanisme, le traditionalisme, le matérialisme, le moralisme, le légalisme, le mysticisme…) que sur Dieu et l’Évangile de Christ.

Sans les nommer, ces faux prophètes pullulent dans les églises et beaucoup de fidèles les suivent. C’est avec un sentiment d’amour sincère que j’émets cette mise en garde afin que personne ne fasse de vous sa proie par un discours creux et un raisonnement charnel ayant l’apparence de la piété véritable. Un évangile qui n’est pas l’Évangile de Christ décrit dans la Bible est un cadeau empoisonné qui ne sauve pas.

« Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l’enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d’eux. Car de tels hommes ne servent point Christ notre Seigneur, mais leur propre ventre; et, par des paroles douces et flatteuses, ils séduisent les cœurs des simples » – Romains 16.17-18

Auteur : Anthony R.

Âgé de 24 ans et résidant en Île-de-France, Anthony est un jeune chrétien récemment diplômé de l'ESC Montpellier. Il est actuellement entrepreneur et amateur de théologie.