La bénédiction selon le monde Vs la bénédiction selon Dieu

Je suis certaine que tu as l’habitude d’entendre ou de dire « que Dieu te bénisse ! ». Pourtant, quand on voit tous les malheurs autour de nous, on peut se demander si c’est vraiment ce qu’il souhaite. Après tout, bénir signifie accorder des bénédictions, non ? C’est ce qui est censé nous apporter le bonheur.

Les critères d’une vie réussie ?

Selon un sondage de décembre 20161, pour les français, les critères pour avoir une vie réussie sont :

  1. Avoir une famille heureuse
  2. Du temps libre pour pouvoir profiter de la vie
  3. De vrais amis
  4. Vivre en conformité avec ses convictions ou avec sa foi
  5. Avoir de l’argent
  6. Être amoureux
  7. Faire une belle carrière professionnelle.

Toutes ces choses ne sont pas mauvaises en soi. Notons, d’ailleurs, que l’argent n’est cité qu’en cinquième position dans ce sondage !

Dire que Dieu nous aime signifie pour la plus part des gens recevoir de lui toutes ces choses. Néanmoins, ce n’est pas l’essentiel dans la Bible. Matthieu 6.33 nous dit : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données en plus. »

La vraie faveur de Dieu

La plus belle faveur de Dieu a été de se sacrifier lui-même pour des pécheurs. Et tu sais quoi ? Il ne s’arrête pas là ! Lorsqu’il devient Seigneur et Sauveur de nos vies, il demeure en nous par son Esprit saint.

Ce n’est plus ce que nous possédons mais ce qu’il est en nous qui compte vraiment. Nous devenons de nouvelles créatures (2 Corinthiens 5.17). Dans Galates 5 aux versets 22 et 23, Paul énonce le fruit qui doit en découler.

« Mais le fruit [l’œuvre] de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité [= bienveillance], la fidélité, la douceur, la tempérance. » – Galates 5.22-23

Les critères d’une vie réussie revisitée par l’œuvre de l’Esprit

Maintenant, ça te dit qu’on reprenne ensemble les critères énoncés dans le sondage ?

  1. Avoir une famille heureuse
    Si suivre Christ conduit ta famille à te rejeter, pourras-tu dire que Dieu ne veut pas te bénir ? Non, puisqu’il te donnera de l’amour pour ceux qui t’en veulent et la paix que le monde ne connaît pas.
  2. Avoir du temps libre pour pouvoir profiter de la vie
    Et si profiter de la vie ne signifiait pas juste se reposer et partir en vacances ? En consacrant ton temps pour servir ton prochain, penses-tu que Dieu ne voudra pas te bénir ? À son service, tu ressentiras une joie infinie !
  3. Avoir de vrais amis
    Si un jour ceux que tu appelles « amis » t’abandonnent, cela signifiera-t-il que Dieu ne veut pas te bénir ? Non, il utilisera cette épreuve pour te rappeler l’Ami fidèle qu’il est pour toi.
  4. Vivre en conformité avec ses convictions ou avec sa foi
    On l’entend souvent : suivre Christ ce n’est pas juste appliquer des règles pour « vivre en conformité avec sa foi ». C’est aimer Dieu, ses commandements et se laisser modeler à son image (Jean 14.21).
  5. Avoir de l’argent
    Si suivre Christ te conduit à vendre tout ce que tu possèdes pour ne vivre que du strict minimum, et pour manifester de la bonté aux pauvres, penses-tu que Dieu ne voudra pas te bénir ?
  6. Être amoureux
    Être disciple de Jésus c’est avoir la patience d’attendre le mariage pour avoir des relations intimes avec ton amoureux(se), et peut-être d’attendre de trouver quelqu’un ou tout simplement d’accepter le don du célibat. Pourquoi ? Parce que plaire à Dieu sera ton plus grand désir.
  7. Faire une belle carrière professionnelle
    Et si tu n’as pas fait de longues études ou que Dieu te demande de quitter ton super job pour aller servir dans un pays non-atteint par l’Évangile, penses-tu qu’il ne voudra pas te bénir ? Il t’aidera certainement à faire preuve de douceur et de tempérance à l’égard de ceux qui voudront te décourager.

Sans cette base, sans l’œuvre de l’Esprit en nous, nos désirs humains peuvent devenir des idoles et avoir de lourdes conséquences (Galates 5.19-21). En parlant de l’idole, Timothy Keller affirme « qu’on ne peut pas l’arracher, on peut seulement la remplacer. Elle doit être supplantée par celui qui, quoique riche, est devenu pauvre pour que nous devenions réellement riches ».

Alors, prêts à recevoir les bénédictions de Dieu ?

  1. Source : http://www.ifop.com/media/poll/3597-1-study_file.pdf
Noémie G
Auteur : Noémie G

23 ans, disciple de Jésus, étudiante en droit, membre à Agape Campus Paris. Mais aussi : émerveillée par l'action de Dieu dans nos relations humaines !

Voir tous ses articles →