Quel est le but de tes études ?

12 Août 2016 0 commentaire Jessica M.

Pour beaucoup d’entre nous, une fois le lycée fini se pose la question de la poursuite des études. Ferai-je médecine, journaliste, commercial, avocat ? Un choix doit être fait et souvent ce choix est effectué selon nos envies, nos ambitions et celles de nos familles. Mais, est-ce que nous laissons une place à Dieu dans tout ça ?

C’est la question que j’ai été amenée à me poser lors de ma quatrième année d’études en fac de droit. Eh oui, il vaut mieux tard que jamais.

J’avais changé de fac pour mon master et mes premières notes n’étant pas terribles, j’ai commencé à avoir peur de l’échec. Je visais comme futur métier celui de magistrat. Il faut nécessairement avoir un Bac+4 pour passer le concours de la magistrature. Je devais donc avoir mon année. Mais je me voyais redoubler. Et étant plutôt bonne élève jusque-là, je me disais que ça serait terrible d’annoncer un redoublement à mon entourage, et plus particulièrement à ma famille qui espérait ma réussite.

Mais Dieu était là.

Pendant cette période d’angoisse, l’Évangile de Jean que je lisais pendant mon culte personnel et le livre « Suis-moi » de David Platt m’ont impactée. Ils m’ont rappelé que le but de ma vie est de suivre mon maître et de rechercher la gloire de Dieu plutôt que celle des hommes.

J’ai compris que je ne devais pas m’inquiéter autant et juste m’appliquer à chercher d’abord le royaume de Dieu (Matthieu 6.33) et à pratiquer les œuvres bonnes que Dieu a préparées d’avance pour moi (Éphésiens 2.10). Peu importait alors de savoir le métier que je ferai mais plutôt comment je servirai Dieu par ce moyen.

Ces réflexions m’ont amenée à relativiser l’importance de mes études et à oublier l’ambition de ma famille pour moi ou ma propre ambition personnelle. Le rappel que ma carrière professionnelle n’est pas ce qui a de plus important dans ma vie m’a libérée de la peur de l’échec.

En définitive, j’ai réussi ma première année de Master et j’ai continué en Master 2. Mais avant de me lancer dans la vie active ou dans la préparation de concours, j’ai décidé de me poser et de prendre un temps pour réfléchir et prier. J’ai ainsi décidé de prendre une année sabbatique et de la consacrer à Dieu à travers un ministère d’évangélisation à Amsterdam.

Tout le monde n’a pas forcément besoin de prendre une année sabbatique avant de déterminer un choix d’études ou de carrière, mais je t’invite à prendre un temps de prière pour considérer ou reconsidérer tes choix. Je crois que Dieu nous laisse une certaine liberté dans ces choix mais on doit savoir rester à son écoute et être prêt à aller là où il nous dirige. Car pour nous chrétiens, le plus important n’est pas de gagner beaucoup d’argent ou d’avoir un métier prestigieux mais de faire la volonté de notre Seigneur. Avoir un cœur prêt à écouter Dieu et à changer nos plans quand il nous le demande, telle doit être notre ambition.

Et toi rébellutionnaire, quel est le but de tes études ?

Auteur : Jessica M.