Mathilda Wrede, rébellutionnaire du 19e siècle

Quand on jette un œil dans le passé, on remarque que de tous temps se sont levés des jeunes hommes et des jeunes femmes qui ont eu le désir de glorifier Dieu en lui consacrant leur vie.  Parmi ces jeunes hommes et ces jeunes femmes, nous avons déjà parlé de l’exemple d’Hudson Taylor, parti comme missionnaire en Chine à 19 ans. Aujourd’hui, je voudrais te parler de Mathilda Wrede. Elle n’est pas très connue, mais elle était une vraie rébellutionnaire et sa vie peut-être un grand encouragement pour nous.

Mathilda Wrede est née en 1864 dans une famille très aisée. C’était la fille d’un riche gouverneur de Finlande, ce qui fait que sa famille appartenait à la haute classe de la société.

Un soir, au lieu de se rendre dans un bal, elle s’est rendue dans une soirée d’évangélisation avec sa sœur. Là, l’Évangile touche son cœur. Dieu lui ouvre les yeux. Elle rencontre Christ. Ça change sa vie. Elle a maintenant une bonne nouvelle qui a transformé son cœur – et qu’elle veut apporter au monde. Elle a 19 ans.

Une vie au service des prisonniers de Finlande

À cette époque en Finlande, certains prisonniers étaient envoyés, attachés avec des fers, pour faire des travaux dans certaines maisons. Et il y avait régulièrement des prisonniers qui venaient faire des travaux ou des réparations chez le père de Mathilda Wrede. Quelques jours après sa conversion, un prisonnier vient réparer la serrure de la chambre de Mathilda. Elle se lance et décide de lui parler de Jésus. L’homme est touché et l’invite à venir parler de ça en prison, à tous les prisonniers. Malgré la très mauvaise condition des prisonniers en Finlande à cette époque, Mathilda Wrede accepte et promet de s’y rendre le dimanche suivant.

Hostile à cette idée, le père de Mathilda se laisse finalement convaincre face à l’insistance de sa fille.

Et voilà Mathilda, du haut de ses 19 ans, qui rentre pour la première fois dans une prison de Finlande, dans la prison de Vasa, pour partager l’Évangile. Elle va rencontrer ceux que la société rejette. Ceux dont les gens autour d’elle ont peur. Mais elle est convaincue que ces gens ont aussi besoin d’entendre parler de Jésus. Et après cette première visite en prison ce dimanche, il y en aura une autre. Puis une autre. Puis encore une autre… Elle va commencer à visiter régulièrement cette prison et beaucoup d’autres dans toute la Finlande, pour parler de l’Évangile.

Pendant 40 ans, elle va aller dans ces prisons, pour parler aux prisonniers de la Bonne Nouvelle de Jésus, malgré plusieurs problèmes physiques qui auraient pu la freiner. Beaucoup de ces prisonniers vont venir à Christ, et être à leur tour des témoins de l’Évangile.

Mathilda Wrede a beaucoup contribué à améliorer le sort des prisonniers en Europe, allant même jusqu’à représenter la Finlande au congrès international pénitentiaire de Saint-Pétersbourg. Seule femme présente au congrès, cela ne l’a pas empêchée de faire preuve de courage et de témoigner de la transformation possible de ces prisonniers, par Jésus-Christ seul, alors que tous prônaient l’inutilité d’une quelconque action envers ces gens.

Pour Mathilda Wrede, tout a commencé par un fardeau

Mathilda Wrede n’avait rien d’exceptionnel. Elle avait 19 ans quand elle est allée visiter une prison pour la première fois.

Pour elle, tout a commencé par un fardeau. Elle avait quelque chose sur le cœur, qu’il l’a poussée à l’action, à relever un défi jugé impossible par ceux de son entourage. Alors que la plupart des jeunes de son âge avaient pour seule occupation les salles de bal et d’autres divertissements, Mathilda trouvait sa joie à servir son Seigneur dans les cellules sombres de la Finlande. C’est l’amour de Dieu qu’elle avait expérimenté qui l’a amené à faire tout ça, à relever ces défis.

Voilà ce que peut faire, pour Dieu, quelqu’un qui ressent un appel particulier dans son cœur, qui a un fardeau. Pour Mathilda, tout a commencé par un fardeau.

Est-ce que tu as un fardeau sur le cœur ? Ça n’a pas besoin d’être très impressionnant à des yeux humains. Ça n’a pas besoin d’être ambitieux aux yeux du monde. Mais est-ce qu’il y a dans ton coeur un fardeau, qui pourrait te mener à l’action, à relever des défis ?

Si tu as ce fardeau, donne-y-toi tout entier, pour la gloire de Dieu ! Ça vaut le coup.

Alors, quel est ton fardeau ?

Benjamin E
Auteur : Benjamin E

24 ans, français vivant à Bruxelles, étudiant à l'Institut Biblique Belge. Coordinateur de la Réb', blogueur sur christestmavie.fr, amateur de bons livres, et co-auteur du livre Une vie de défis. Mais par-dessus tout : passionné par l'Évangile, sauvé par grâce, disciple de Jésus.

Voir tous ses articles →