Vie de pureté : « Enfant brûlé, vas-tu jouer avec le feu ? » (2/2)

22 Oct 2015 0 commentaire Kevin D.

Pour lire la première partie, c’est par ici !

Je ne recherche pas assez le plaisir

Comme l’a dit David Platt dans son livre « Suis-moi », « Quand Jésus transforme nos désirs, nous prenons conscience que si nous avons des problèmes avec le péché, ce n’est pas parce que nous recherchons trop le plaisir. Mais plutôt parce que nous ne le recherchons pas assez. » Celles et ceux qui veulent en savoir plus sur cette vérité, prenez le temps de lire ce livre de John Piper, je vous assure qu’il bousculera votre vision théologique et votre vie pratique. La vérité que décrit ici D.Platt est fondamentale pour tout « enfant » qui a joué avec « le feu » et qui s’est « brûlé ». En effet, nous pouvons croire que le plaisir que nous prenons au travers de nos pensées ou de nos actes sont un moyen d’être heureux, mais la vérité est elle que lorsque nous pêchons, nous sommes en réalité en train de nous satisfaire de la médiocrité. Lorsque nous devons choisir entre pureté et impureté, nous devons nous rappeler que la pureté représente toujours l’excellence de l’amour de Dieu, la joie intense à vivre pour lui et pour les autres, la paix de ne pas attrister le Saint-Esprit. Si nous sommes en recherche de plaisir, ne tombons pas dans le piège du malin souhaitant nous faire croire que le péché procurera beaucoup de plaisir. Il est peut-être vrai que vous aurez une sensation de plaisir pendant un petit instant, mais toute personne connaissant la philosophie hédoniste sait qu’il nous faut examiner les conséquences de nos actes, afin que notre plaisir soit le plus profond possible. En Dieu, il est total et éternel. C’est pour cela que nous avons besoin de (re)trouver notre plaisir dans celui qui est la source de beaucoup de délices.

Ne retourne pas à ton vomi : confesse à un ami

 Certains me diront que c’est ici une image sale, mais elle est au moins percutante et biblique. Proverbes 26.11 exprime : « Comme un chien qui retourne à ce qu’il a vomi, ainsi est un insensé qui revient à sa folie. » Mes ami(e)s, je souhaite réellement nous encourager à considérer notre péché (en général), mais surtout notre péché d’impureté comme du vomi. Sincèrement, qui d’entre-nous serait capable de vomir, puis de manger ce qu’il a vomi ? Personne (ou presque…) n’est assez fou pour faire ce genre de choses. Ayons la même optique en ce qui concerne le péché sexuel.

Il est évident que certaines de ses pensées sont théoriques, c’est pourquoi je pense qu’il absolument essentiel d’en parler à un(e) ami(e). D’après l’expérience que j’ai pu avoir et entendre, aucun d’entre nous ne remportera la victoire en gardant secret ce péché. C’est un mensonge de Satan, voulant te faire croire que tu n’as pas besoin d’en parler. Cet article sur la tentation et celui-ci sur le porno te seront utiles car ils présentent les mensonges que nous propose l’ennemi. Le Proverbes 28.13 dit que « celui qui cache ses transgressions ne prospère point, mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde. » et Jacques 5.16-17 : « Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace. » . Personnellement, je vois un ami une fois par semaine le matin, et on discute de nos péchés, on s’encourage dans la prière, et on lit la Bible ensemble (ça s’appelle « Groupe de Croissance » ). Je t’encourage à ne pas vivre ce combat sans Christ, ni sans l’Eglise. Fais le test, et il te transformera, toujours plus à l’image de Christ.

Auteur : Kevin D.

Kevin, 17 ans, est toulousain, lycéen en terminale littéraire, créateur de BTF, et surtout disciple de Jésus-Christ.