L’astrologie décryptée (1/2) – Science ou superstition ?

« Quel est ton signe astrologique ? » On t’a sans doute déjà posé cette question… Que répondre quand on est chrétien, quel intérêt apporter à ce sujet si important pour certains de nos amis ? On va essayer de répondre à ces questions dans cette nouvelle série sur l’astrologie.

J’ai lu récemment le livre Le ciel décrypté, J’étais astrologue, de Sabine von der Wense et Martin Doering… Et j’en ai retiré plusieurs éléments que tu trouveras dans ces deux articles. On risque tous d’être confronté directement ou indirectement à l’astrologie, et c’est important de savoir ce que c’est et ce que la Bible en dit.

L’astrologie, superstition de nos contemporains

L’astrologie est née en Mésopotamie, il y a 5 millénaires. Les Babyloniens et les Assyriens adoraient le soleil et les planètes. Depuis, de nombreuses personnes à travers le monde font confiance aux étoiles… Le président François Mitterand était un grand amateur d’astrologie. Il a fait supprimer du code pénal l’article R-34 qui « sanctionnait les gens qui font métier de deviner et de pronostiquer » pour pouvoir pratiquer cette passion en toute légalité… Aujourd’hui, 15% des français affirment avoir déjà eu recours à la voyance et 40% des français accordent du crédit à l’astrologie. On comprend donc pourquoi celle-ci représente chaque année des milliards d’euros de dépenses pour les français…

L’astrologie est un art divinatoire basé sur l’observation des astres. Elle n’a aucun fondement scientifique, et c’est tout simplement une forme de superstition. Celle-ci repose sur une vision magique du monde, selon laquelle l’homme pourrait influer sur son avenir en pratiquant certains rites et en s’appuyant sur des puissances ou principes relevant du surnaturel. Nos contemporains sont beaucoup plus superstitieux que tu ne le crois. Sais-tu qu’un jeune français sur deux se dit superstitieux ? Sais-tu que dans la plupart des avions, il n’existe plus de place numéro 13 ?

L’astrologie, une science ?

Pourtant, les gens ont du mal à reconnaître leur crédulité et leur superstition, et assurent que l’astrologie est une science… Mais après avoir creusé le sujet, ces 5 absurdités m’assurent de la supercherie !

  1. Les astrologues apportent une grande importance au moment de la naissance (heure et minute). Pourquoi celui-ci serait-il déterminant ? Pourquoi les astres agiraient-ils plus à ce moment-là qu’au moment de la conception, ou au moment où le cœur commence à battre ?
  1. L’astrologie se base sur une vision géocentrique du système solaire, donc dénuée de tout fondement scientifique
  1. Les constellations sont non seulement le fruit de l’imagination humaine (assemblage arbitraire d’étoiles), mais en plus, illusoires ! La position des étoiles que nous voyons dans le ciel est une « photo » de la position réelles de celles-ci il y a des milliers d’années !
  1. Les signes du zodiaque ont une appellation différente selon les civilisations et l’Histoire. Par exemple, le signe du scorpion aujourd’hui était appelé le signe du lièvre pour les Chinois ! Et tu pourras dire à celui qui se vante d’être sous le signe du lion que pour les Égyptiens c’était le signe de l’âne !
  1. Quand on a nommé Vénus la déesse de l’amour (ce qu’elle représente encore aujourd’hui pour les astrologues), on ne savait pas que son atmosphère y était mortelle, avec des nuages d’acide sulfurique qui tourbillonnent à plus de 350 km/h !

Bref, tu comprends qu’il est absurde de conclure que les planètes et les constellations peuvent déterminer notre avenir et avoir un impact sur nous. L’étoile fixe qui est la plus brillante vu de la Terre, Sirius, aurait besoin de 20 000 ans pour réchauffer de 1°C seulement 4 millilitres d’eau !

Luther disait : « L’astrologie n’a nul principe, nulle démonstration ; elle ne juge qu’au hasard et d’après l’événement disant : ‘Cela est arrivé une fois, donc cela arrive toujours’ »

Dans l’article suivant, nous parlerons des horoscopes et de ce que la Bible dit de l’astrologie !

Avatar

Nicolas B

Nicolas B, la trentaine, est marié et papa de deux enfants. Installé en Normandie, il est impliqué dans différents projets, mais c'est surtout son travail dans la gestion financière de projets industriels internationaux qui l'occupe en ce moment. Il est ancien coordinateur de la Réb' et co-auteur de Une vie de défis

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

4 Commentaires

    Avatar
  • Rajoutons que les signes sont basés sur les constellations traversées par le soleil.
    Or, celles ci ne sont pas traversées précisément du 20 au 21 de chaque mois.
    Le soleil passe plus de 44 jours dans la constellation de la Vierge contre seulement à peine plus de 8 pour le Scorpion !
    À cause de cela et en plus d’un décalage calendaire ; aujourd’hui si l’on nait pendant le passage du soleil dans certaines des constellations, on ne sera même pas de ce signe.

    Enfin, dernier détail astronomique intéressant : le soleil traverse 13 constellation et non 12 sur une année.
    La pauvre constellation du Serpentaire n’aura pas eu les honneurs d’avoir son signe astrologique.
    Mais 13 signes/constellations ! Pour des superstitieux, c’est un peu le comble.

  • Avatar
  • Un article important, sur un phénomène qui mine de rien prend beaucoup de place dans notre société actuelle. Merci !
    Je suis personnellement étonné par la présence de l’astrologie dans les médias, radios, magazines de toutes sortes.

    Une remarque sur le paragraphe « Une science? » :
    Il existe une démarche utilisée dans le monde scientifique pour apprécier le caractère « scientifique » d’une théorie, basée sur les statistiques et la logique. Je ne pense pas que donner des arguments sur « pourquoi l’astrologie me semble bizarre à moi » est la bonne démarche pour juger cette pseudo-science. A ce jeu là, on trouve des arguments intéressants sur toute type de point de vue, et l’internaute n’a qu’à fréquenter les sites où les gens pensent la même chose que lui…

    Pour ce qui est de l’astrologie, il est admis que cette théorie n’est pas scientifique, notamment les points suivants : non-unicité des téhories (astrologie chinoise, occidentale) et des prévisions (2 astrologues vont prévoir 2 choses différentes, ce qui est impossible pour une théorie scientifique) ; les analyses statistiques ne la démarque pas d’une prévision aléatoire ; l’astrologie n’est pas compatible avec les autres théories scientifiques approuvées (tu en parles quand tu dis par exemple « l’astrologie se base sur le système géocentrique »).

    Voilà pour la remarque, on peut rajouter que la Bible la place dans la catégorie des pratiques « païennes » !

    Merci de l’article,

    Valentin

      Avatar
    • Edit : Et également, l’astrologie ne précise pas les hypothèses dans lesquelles s’applique sa théorie.

  • Avatar
  • « 1. Les astrologues apportent une grande importance au moment de la naissance (heure et minute). Pourquoi celui-ci serait-il déterminant ? Pourquoi les astres agiraient-ils plus à ce moment-là qu’au moment de la conception, ou au moment où le cœur commence à battre ? »
    Ce ne sont pas des arguments mais des questions sans réponses.

    « 2. L’astrologie se base sur une vision géocentrique du système solaire, donc dénuée de tout fondement scientifique. »
    Même si elle se basait sur une vision héliocentrique, elle ne reposerait pas sur des fondements scientifiques. Et c’est étonnant que tu t’en serves comme argument pour justifier la fameuse « absurdité » car je peux en dire de même sur l’entièreté de ta religion et la Bible que tu invites à lire tout le long de ta thèse.

    « 3. Les constellations sont non seulement le fruit de l’imagination humaine (assemblage arbitraire d’étoiles), mais en plus, illusoires ! La position des étoiles que nous voyons dans le ciel est une « photo » de la position réelles de celles-ci il y a des milliers d’années ! »

    Des centaines à des milliers d’années, soyons plus précis Nicolas. ;)

    « 4. Les signes du zodiaque ont une appellation différente selon les civilisations et l’Histoire. Par exemple, le signe du scorpion aujourd’hui était appelé le signe du lièvre pour les Chinois ! Et tu pourras dire à celui qui se vante d’être sous le signe du lion que pour les Égyptiens c’était le signe de l’âne ! »

    Le « signe de l’âne » n’existe pas chez les Égyptiens. Avant de d’écrire des conneries il faut se renseigner un minimum. La civilisation Mésopotamienne (comprenant Babylone) est à l’origine de l’astrologie, et ses interprétations ont varié de cultures en cultures, même si on peut retrouver des points communs entre des signes attribués dans la même période.

    « 5. Quand on a nommé Vénus la déesse de l’amour (ce qu’elle représente encore aujourd’hui pour les astrologues), on ne savait pas que son atmosphère y était mortelle, avec des nuages d’acide sulfurique qui tourbillonnent à plus de 350 km/h ! »

    Ce n’est pas un réel argument. Il faudrait déjà que tu saches pourquoi les romains et les grecs ont assimilé cette planète à la Déesse Vénus (Aphrodite chez les grecs) de l’amour (peut-être pour sa beauté tient, elle était surnommé « l’étoile d’or » chez les asiatiques). Ensuite dans d’autres civilisations, chez les aztèques par exemple, Vénus était associé à Tlahuizcalpantecuhtli, l’étoile du matin (une des formes de la divinité Quetzalcoatl « le serpent à plumes »). Donc ton argument est franchement à jeter.

    « Bref, tu comprends qu’il est absurde de conclure que les planètes et les constellations peuvent déterminer notre avenir et avoir un impact sur nous. L’étoile fixe qui est la plus brillante vu de la Terre, Sirius, aurait besoin de 20 000 ans pour réchauffer de 1°C seulement 4 millilitres d’eau ! »

    Ça relève du domaine de la foi. Comme ta religion. Car si je dois passer de fond en comble les grandes lignes du christianisme sur des critères scientifiques alors l’astrologie est aussi « absurde » que ton culte. En résumé tu te penses malin mais tu oublies que tes propres croyances ne reposent pas sur une base logique ou même scientifique.

    Cordialement,
    Un passant.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *