5 choses que notre génération devrait viser (1/2)

Article de Christopher Witmer, publié originalement sur la site de The Rebelution, en anglais.

« Ne soyez pas connus pour ce que vous refusez mais pour ce que vous défendez. »

Nous sommes, en tant que chrétiens, appelés à être engagés pour Christ sans compromis. Etre trop négatifs ou critiques peut cacher à quel point nous sommes attirés par le monde. Bien que l’esprit critique ait sa place, un groupe engagé devrait se focaliser avant tout sur ce qu’il vise.

Je crois qu’il y a au moins cinq points cruciaux vers lesquels notre génération devrait se mettre en marche – et elle le fait. Ce n’est bien sûr pas une liste exhaustive, mais plutôt quelques réflexions de départ.

 

1. Le culte

Le culte doit pénétrer toutes les sphères de notre vie. Bien sûr, je ne parle pas de chanter pendant un service traditionnel du dimanche. Je parle d’attitudes et de modes de vie : faire de chaque moment de chaque jour une « offrande » agréable à Dieu et rendre grâce sans cesse. C’est la raison pour laquelle nous vivons. Au fond, le culte n’est pas vraiment quelque chose que nous faisons, c’est quelque chose que nous sommes : notre vie entière devrait être un culte rendu à Dieu.

C’est devenu réel pour moi l’été dernier, pendant les deux semaines du « Camp biblique du soir » que mon église accueille tous les ans. A cette occasion, une trentaine de jeunes venus d’un autre état nous rend visite. Chacun d’eux, surtout les plus jeunes, est une bénédiction pour notre communauté locale, située au nord-est de Los Angeles.

A la fin de chaque journée, après avoir travaillé dur et vu Dieu agir, nous nous réunissions pour un temps de prières et de chants. Ce moment est très important parce que c’est notre façon de lui parler : « Dieu, tout ce que nous avons fait aujourd’hui était pour toi ! Sois honoré ! Que ton nom soit béni dans notre communauté ! Merci pour ce que tu as fait ! Tu es tellement surprenant ! »

Cela ne devrait pas être notre comportement pendant seulement deux semaines dans l’année. Cela devrait être notre façon de vivre tous les jours. « Jésus, je vis pour toi. Tu es ma raison d’être, ma vie. Tout ce que je fais, c’est pour ta gloire. Je t’aime. Merci de m’aimer autant ! »

 

2. Travailler dur

Presque tout dans la vie, y compris le culte, demande de travailler dur. Ce n’est pas le genre de chose qu’on veut naturellement faire, c’est pour cela que c’est dur ! Comme pour le culte, une bonne éthique du travail doit saturer notre vie. C’est décidément un domaine dans lequel j’ai besoin de grandir. Je ne cesse de procrastiner : tous les jours je dois lutter contre le « ça n’a pas l’air urgent ». Pourtant, avoir de la discipline, travailler dur, persévérer (peu importe comment tu appelles cela), fait réellement partie de la mission qui nous incombe : apporter le salut à la Terre. Depuis la chute, le chaos s’est répandu. Jésus est venu pour briser la malédiction et apporter le salut au monde entier. Cela signifie que même sortir du lit à l’heure fait partie de notre travail salvateur.

Comme le dit le vieux chant de Noël : « Empêchons les péchés et la peine de grandir, comme les épines méchantes. Il vient pour partager ses dons riches où que soit la malédiction ! » En d’autres termes, son salut va aussi loin que la malédiction. Lorsque nous essayons de travailler dur, nous avons besoin de rejeter la condamnation. C’est bien d’avoir de la discipline, mais souviens-toi que notre travail ne détermine pas l’amour de Dieu pour nous, ou le plaisir qu’il trouve en nous. Il nous a sauvés pour des œuvres bonnes. (Ephésiens 2.10) Certes, l’obéissance est une expression de notre amour pour lui (Jean 14.15), mais il nous a aimés bien avant que nous ne fassions quoi que ce soit pour le mériter (1 Jean 4.19, Ephésiens 1.4).

Si la foi est comme la grossesse, alors les œuvres sont comme la naissance : elles arriveront de toute façon, à moins qu’un accident tragique ne vienne stopper le processus.

La suite, ici !

Auteur : Christopher Witmer

Christopher vient des Etats-Unis, il a 20 ans ; sa passion est d'écrire pour Dieu.