Ce peuple non-atteint : les sourds (2/2)

Aurélia NGG, 26 ans, sauvée par grâce et bloggeuse à http://latetefroide.unblog.fr.

Si tu as loupé la première partie de l’article, c’est par ici !

Interprétation et traduction, évangélisation et édification

En tant que chrétienne et française (et linguiste un petit peu aussi), je me devais de faire quelque chose. Alors, je n’ai pas reçu de grande révélation divine (ni humaine d’ailleurs), les cieux ne sont pas déchirés sous mes yeux et je n’ai pas entendu de voix audible m’appelant par mon prénom et me donnant avec détail la feuille de route, mais j’ai ouvert les yeux. J’avais le cœur disposé, et Dieu y a déposé son amour pour moi, son amour pour les sourds. Alors, je me suis mise au travail, bien simplement. J’ai prié. Ohlala, qu’est-ce que j’ai prié ; j’ai réquisitionné ma sœur, mes amis ; – « vous ne savez pas signer (parler la LSF) – ok, vous savez prier ! ». Puis, j’ai continué à me former : cours de LSF en association, cours de LSF à la fac, le tout sous fond de cours de linguistique. J’ai été diplômée d’un master d’interprétation français – LSF et je continue en doctorat de linguistique sur la traduction de la Bible en LSF : ça, c’est le thème général – la traduction de la Bible, c’est l’histoire de toute une vie, pas d’une thèse de 3 ans. J’espère découvrir des clefs qui aideront sur le long terme vers un travail de qualité et exhaustif sur la traduction de la Bible en LSF. Sur le court terme et dans l’immédiat, il y a l’interprétation. Alors, même si je galère à interpréter les textes bibliques, je peux interpréter une prédication, des enseignements, des soirées pulse, des séminaires chrétiens à thématique (la famille, le leadership, la vie de disciples, etc.) et ce sont souvent des sujets auxquels les sourds chrétiens n’ont pas accès ; on ne se rend pas assez compte du nombre de ressources auxquelles nous, les entendants, avons accès. Mon désir, de façon générale, est que les sourds chrétiens puissent être affermis car enseignés ; cela passe par un accès à ce que Dieu nous dit au travers de la Bible dans un premier temps (traduction), puis au travers d’une prédication, d’un enseignement, de chants, etc. (interprétation). Deux versets me motivent : « Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ. » Romains 10.7 et « Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance » Osée 4.6.

La communauté sourde est opaque à l’Évangile, mais l’Église est opaque à la communauté sourde : peu de personnes bilingues français – LSF, peu d’interprètes, peu de traduction LSF de passages bibliques, etc. Or : « Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler ? Et comment en entendront-ils parler, s’il n’y a personne qui prêche ? » Romains 10.14. Il y a un grand besoin ; tant en ce qui concerne l’apport de la lumière à cette communauté plongée dans les ténèbres, qu’en ce qui concerne l’édification des sourds devenus chrétiens.

Dieu guérit, Dieu ne force pas

Et maintenant, le sujet qui fâche. Aussi sûr que Dieu guérit encore en 2014, Il ne force pas : « que veux-tu que je te fasse » Luc 18.41. Depuis le début de cet article, je parle des sourds de naissance, et non de personnes devenues sourdes tardivement, après l’acquisition de la parole orale. Ces sourds de naissance sont généralement fiers de qui ils sont, et notamment de leur langue, la LSF. Ils se revendiquent en tant que Sourds (S majuscule) et parlent d’identité sourde ; pays des sourds, identité sourde – oui, c’est un monde parallèle. Ils se sont construits visuellement, dans un monde de silence, et le bruit reste cet intrus intrusif et perturbant. Nombre de sourds se sont trouvés frustrés et blessés suite à une prière-forcée-axée-guérison lors d’un appel, alors que leur besoin était ailleurs. C’est difficile à comprendre pour nous et nos oreilles bien portantes, mais l’identité du Sourd ne se base pas sur sa déficience auditive mais sur sa capacité linguistique, dont il est fier.

Et toi dans tout ça ?

Oui, maintenant, c’est à toi de jouer. Tout le monde n’est pas appelé à devenir interprète, à apprendre la LSF, mais nous sommes tous appelés à aimer notre prochain (vaste programme) comme nous-mêmes (de mieux en mieux). Alors, ça peut commencer par une meilleure connaissance des personnes sourdes en générale, ce qui te donnera une approche des plus justes et t’éviteras nombre d’impairs. Ensuite, si tu veux aller plus loin et t’investir de façon conséquente auprès des Sourds dans l’église : prie, commence à te former et sois spectateur de ce que Dieu fera au travers de toi. Et puis, contacte-moi, je serai ravie de te mettre en contact avec notre (trop) petit (futur grand) réseau !

Quelques œuvres chrétiennes adaptées aux Sourds

Le réseau justement, laisse-moi te le présenter, en partie. Tout d’abord, il y a l’Église évangélique des sourds de Sarcelles (en lien avec Bordeaux, Rouen, et Maubeuge ; comme quoi, il y a peut-être moyen de voyager mine de rien), où le culte se fait directement en LSF, tous les dimanches à 11h30 : http://www.sourdsevangeliques.com/ (site en construction). Puis, il y a le groupe de musique Solideo, dont tous les concerts sont interprétés en LSF : chant-signe ; http://www.solideofrance.com/. Enfin, quelques ressources chrétiennes en LSF sont directement disponibles sur internet. Tu peux surfer sur le site d’Agapé France : http://connaitredieupersonnellement.com/version-sourds-et-malentendants/  et le site http://www.ouvretesyeux.com/ (thème 24 et 38). Cette liste est loin d’être exhaustive (heureusement !), mais les besoins restent grands malgré tout. Alors, je t’attends !

Auteur : Aurélia N. G. G.

Aurélia, 26 ans, est sauvée par grâce et bloggeuse. Elle travaille aussi avec les sourds avec beaucoup de joie.