Situation amoureuse : c’est compliqué – comment éviter de se retrouver dedans ? – 2

Série de Christela T., 29 ans, évangéliste passionnée

Nous avons vu hier quatre attitudes qui peuvent te permettre d’éviter de chuter et de te retrouver dans une situation amoureuse compliquée. En voici une cinquième.

5. Prends les mesures nécessaires dès le début

Dès que tu vois que tu ressens ne serait-ce qu’un semblant d’attirance pour un mec, plonge-toi dans la réflexion et la prière. Ensuite, prie, évalue, réfléchis à la lumière de la Bible pour savoir si une relation avec la personne en question peut mener à un mariage selon ce que Dieu veut. Pour t’aider dans ta réflexion, je te conseille vivement, en plus de la Bible, le livre de Joshua Harris J’ai tourné le dos au flirt.
Pose-toi cette question : épouser cet homme rendrait-il gloire à Dieu ?

Est-ce qu’il cherchera à respecter et honorer Dieu plus que tout et à t’aimer et se sacrifier pour toi comme Dieu le demande dans la Bible ?

Est-ce que, si Dieu vous donne des enfants, vous pourrez les enseigner dans la Parole pour qu’ils croient un jour en Jésus-Christ et qu’ils soient sauvés ?

Est-ce que, avec lui, tu peux :

  • Prier ?
  • Lire la Bible ?
  • Participer aux activités de l’Église ?
  • Le soutenir et être soutenu dans votre ministère ?
  • Annoncer l’Évangile à vos amis, voisins, collègues ?

Si la réponse est OUI, prie pour que Dieu t’éclaire vis-à-vis de ce qu’il a prévu pour vous deux, et laisse le garçon venir à toi avec l’intention de construire une relation dans le but de vous marier. J’insiste sur ce point. « Construire une relation dans le but de vous marier » et non « sortir ensemble (et puis après on verra) ».

Notre Dieu est un Dieu qui s’engage, qui conclut des alliances qu’il ne prend jamais à la légère, dont il se souvient et qu’il honore. Ayons Dieu pour modèle. Toi, cultive ce désir de conclure une alliance avec un enfant de Dieu et non d’ « être avec quelqu’un » (ce désir est souvent motivé par l’envie égoïste d’avoir quelqu’un qui prend soin de toi). L’alliance du mariage et les richesses qui y sont attachées vont bien au-delà de ça. Même si cela demande de la patience, laisse à ce garçon le soin de te signifier clairement son désir d’établir une alliance avec toi. Une alliance dont il n’aura pas honte et qu’il voudra honorer.

Je suggère que c’est au garçon de faire le premier pas parce que nous, les filles, avons tendance à être touchées par des sourires, des regards, et à nous faire des films rapidement ; à nous imaginer des sentiments et à être prêtes à nous engager rapidement. Mais ce n’est pas forcément le cas des garçons, qui luttent avec beaucoup de choses. Pour certains, décider fermement de construire une relation dans le but du mariage avec une femme en particulier est difficile.

En attendant que Monsieur fasse le pas, ne te mets pas avec lui dans une situation ambigüe ou compliquée. Montre-lui de l’intérêt, raisonnablement (il faut quand même qu’il sente que tu le voies d’un œil particulier), mais reste en mode « célibataire », et fais confiance à Dieu de tout ton cœur.

Si la réponse aux questions précédentes est NON, prends les mesures nécessaires pour ne pas être tentée. Et sois ferme dans ta détermination.

« Dieu est fidèle, et il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. » (1 Corinthiens 10.13)

Pour saisir les moyens de sortir de la tentation que Dieu a prévus, voici deux pistes :

Limite vos contacts

Ne cherche pas à le voir. Sois catégorique et ne le rencontre pas si vous n’êtes que tous les deux (peu importe l’excuse, et même pour te rendre un DVD, ça n’empêche pas du tout que tu viennes avec une copine =D). C’est généralement quand on se retrouve juste tous les deux que les cœurs (ou les bras) s’ouvrent et que l’on chute. Évite aussi de passer du temps au téléphone avec lui ! De même, des réponses très courtes et très espacées aux textos peuvent lui signifier que tu souhaites mettre de la distance avec lui.

Parles-en

Discute avec des chrétiennes sages et de confiance, avec ton pasteur, avec un responsable de groupe de jeunes. Ne garde pas ce fardeau pour toi. Ta famille en Christ t’aime sans doute plus que tu ne l’imagines et elle est là pour t’écouter, te conseiller et prier pour toi. Un suivi régulier avec ton pasteur ou un responsable de groupe de jeunes, à qui tu confesseras tes chutes et qui te demandera comment la situation avance, te sera bénéfique. Ce responsable n’est pas là pour te blâmer, mais pour guider la brebis de Dieu que tu es à retrouver le chemin que Dieu a tracé pour toi.

Si tu gardes tout ça pour toi, tu te mets dans une situation de grande vulnérabilité.

Auteur : Christela T.

Christela, 29 ans est une évangéliste passionnée.