Mieux choisir son Église

Après avoir vu avec un peu d’ironie comment mal choisir son Église, voici quelques conseils plus sérieux !

Une Église n’est pas un restaurant où tu vas quand tu es bien nourri, et quand le chef cuisinier change et que la nourriture est moins bonne, tu t’en vas pour aller consommer ailleurs ! Nous avons trop souvent un comportement de « zappeurs » dans notre manière de consommer, et quelquefois, de vivre la vie chrétienne. J’espère que tu ne te comportes pas comme ça dans ton assemblée… Une Église fonctionne justement sur l’engagement profond durable de ses membres ! Voici 7 critères non exhaustifs pour t’aider à la choisir.

1. Choisis une Église qui parle de Jésus

Toutes les Églises parlent de Jésus, vas-tu me dire ! Et ben pas forcément… Voici un exercice facile à faire : compte combien de fois dans la prédication, tu entends le mot « Jésus » et/ou « Christ ». Tu seras peut-être surpris des résultats… C’est sur lui qu’est basée toute théologie qui se veut biblique !

2. Choisis une Église qui correspond à tes convictions

Et j’espère d’ailleurs que tes convictions sont bibliques… Pour cela, renseigne-toi sur la confession de foi de cette Église (souvent sur le site web), ou si elle appartient ou est membre d’une union d’Églises (ou du CNEF), regarde ce que cette union professe.

3. Choisis une Église qui correspond à ta manière d’exprimer la foi

Il faut reconnaître que les hommes sont différents, et que si nous mettions tous les chrétiens parisiens dans une même méga-église, certaines sensibilités seraient choquées ! À cause de problématiques sociales et culturelles, nous avons différentes manières de prier, de chanter des cantiques à Dieu, de faire les annonces, etc. Bien que ce ne soit pas une règle stricte, prends-le en compte si ça peut t’éviter de critiquer continuellement le groupe de musique… La taille et le nombre de membres peut aussi avoir son importance.

4. Choisis une Église qui te permet de t’impliquer

Je t’encourage vraiment à ne pas être un simple consommateur dans ton Église. Parles-en avec tes responsables. Si tu leur dis : « J’aimerais servir, qu’est-ce que je peux faire », vont-ils te demander de te taire et de t’asseoir ? Cela arrive, parfois… Mais dans ce cas, sois soumis, fidèle dans les petites choses, et prie, en attendant d’être appelé à servir autrement ! Choisis une Église dans laquelle il y a des choses à construire. Où dans laquelle tu pourras apporter ta pierre, aussi petite soit-elle, pour l’édifice commun.

Quand je dis « impliquer », je ne veux pas dire que si personne ne te laisse mener la louange lors de ton deuxième culte, c’est que tu dois partir ! Tes dons doivent s’exprimer d’abord par rapport aux besoins de l’Église ! Je me souviens d’un ami très doué, qui, en arrivant dans son Église, s’est fixé 6 mois sans engagement visible avant de s’impliquer dans quoi que ce soit, juste pour pouvoir connaître et aimer l’Église.

5. Choisis une Église qui est située près de chez toi

C’est vraiment important. Si c’est possible, vis la joie d’avoir une Église locale, dans laquelle tu peux aller au culte rapidement, et inviter les gens après le culte. Les Églises du Nouveau Testament étaient dans la grande majorité des Églises « locales », et même si les villes ont changé, tu verras qu’il y a beaucoup d’avantages à être dans une telle Église.

6. Choisis une Église qui n’est pas en pleine division

Tu ne trouveras pas d’Église parfaite qui n’a pas de problème. Mais si quand tu visites l’Église, tu te rends compte qu’elle est divisée en 2 ou 3 groupes qui s’opposent mutuellement à coups de Bible, il est peut-être sage d’attendre la fin de l’orage… Surtout si tu n’as pas l’âme d’un médiateur, attends au moins qu’elle ait explosé avant d’intégrer un des groupes et d’essayer de recoller les morceaux…

7. Choisis une Église qui tend vers les 9 signes d’une Église en bonne santé

À savoir : prédication, théologie biblique, conversion, évangélisation, adhésion de membres, discipline, discipulat, leadership. Ces 9 signes mériteraient un article à eux seuls !

Si tu te rends compte que ton Église est à côté de la plaque sur certains de ces aspects, je ne t’encourage pas forcément à changer. Mon article s’adresse premièrement à ceux qui cherchent une Église. Si tu es dedans depuis quelques temps, les choses sont plus complexes…

Je ne prétends pas être exhaustif. Le premier point me paraît vraiment primordial, prends les autres comme des conseils que je t’encourage à suivre. Note bien que l’Église parfaite n’existe pas, et que même les Églises primitives avaient tout un tas de problèmes : tu peux lire Actes ou Corinthiens à ce sujet…

Des conseils à ajouter ?

Avatar

Nicolas B

Nicolas B, la trentaine, est marié et papa de deux enfants. Installé en Normandie, il est impliqué dans différents projets, mais c'est surtout son travail dans la gestion financière de projets industriels internationaux qui l'occupe en ce moment. Il est ancien coordinateur de la Réb' et co-auteur de Une vie de défis

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

12 Commentaires

    Avatar
  • Si je peux me permettre, ya deux trucs qui m’irritent un peu…

    Premièrement, « compte combien de fois dans la prédication, tu entends le mot « Jésus » et/ou « Christ ». »
    Dans mon église, on prononce parfois peu le nom de Christ dans la prédication, mais on Le loue dans les louanges et on L’appelle. Si c’est juste par compter le nombre de fois où l’on entend Christ pendant la prédication qui est le principal conseil pour choisir une église, c’est grave… Et pendant les louanges? et les versets bibliques? c’est vrai que parler de la femme et entendre 5 fois Christ dans la prédication de 2h, c’est déterminant!
    Bon, c’est un peu de la provocation, hein ;) Et un brin exagéré..

    2e point: « Choisis une Église qui est située près de chez toi »
    Ehm… Pas forcément! J’ai une amie qui habitait à Lyon et son église est à St Etienne. Elle y allait et participait, servait dans cette église! Heureusement pour elle, elle s’est quand même rapprochée.
    Mais tu sais, la proximité d’une église n’est pas l’essentiel! Mon église est au moins à 3/4h de chez moi et aucune autre église (plus proche j’entends) ne me convenait. Cependant, je suis tout de même d’accord avec toi que la proximité aide beaucoup ;)

    Et l’Eglise, c’est nous, ensemble des chrétiens, pas le bâtiment ;)

    Merci! :)

      Avatar
    • Bonjour Katia !
      Alors, l’Église, c’est aussi une assemblée de chrétiens. On dit une « Église locale ». Et comme je ne parle pas du bâtiment, ça tombe bien ! =)

      Pour le comptage, tu as raison, j’aurais du inclure les chants et toute participation (prières, lectures, etc.) lors du culte. Ceci dit, la prédication est un aspect primordial du culte, et l’enseignement doit refléter ce que l’Église croit. Et le « comptage » peut être très représentatif. Evidemment, ce n’est pas une règle, le livre d’Esther n’a aucune mention de Dieu ! Faut-il pour autant le rejeter ? Non ! Mais si, des prédications, n’émane pas la personne de Jésus-Christ (même pour une prédication sur « la femme »), qui est le centre, le fondement et l’aboutissement de notre foi, il y a un problème. Qu’est-ce qui différencie alors la prédication de ce que pourrait dire un imam ? Un rabbin ?

      La proximité de l’église n’est pas essentiel, mais c’est vraiment important. Avec mes parents, je suis allé pendant 15 ans dans une Église qui se réunissait dans une église à 45 minutes en voiture, et j’ai bien compris les limites, je t’assure. Aujourd’hui, mon assemblée est à 3 minutes à pied et je vois toute la différence ! Comme je le montre dans l’article, il me semble bien plus sage, simple, et, quelque part, biblique, de s’investir dans une église locale, que dans une église qui nous « convient », comme tu dis, mais qui est loin de chez soi. Après, chacun place la barre comme il veut par rapport à l’éloignement géographique et les autres critères qu’il prend en compte dans son choix, mais… Réfléchis-y ! En missiologie, on réfléchit à implanter une Église dans un quartier/ville, avec pour objectif d’atteindre ce quartier/ville ! Et c’est quand même plus facile si les membres n’y viennent pas uniquement le dimanche matin, de 10h à 12h…

        Avatar
      • Salut Nico!

        Pour le premier point, tu as tout à fait répondu! Et je suis tout à fait d’accord avec toi sur le point que Jésus reste le centre de notre vie! Amen!

        Pour le second, j’ai envie de te dire que je me simplifierai bien la tâche en allant dans l’église catholique à côté de chez moi, ou dans l’église qui est à un quart d’heure de chez moi… Mais je suis du genre à aimer le mouvement, les cris de joie, la danse et la musique pour Dieu, et c’est bien plus biblique (cf David) que l’église locale à 5 min à pieds (d’ailleurs c’est où les versets qui démontrent ça?). Je fais partie de ces gens qui ont grandis dans une église où on parle de délivrance, de pardon, de guérison, du parler en langue, etc., où l’église (le bâtiment) devient carrément un rassemblement pour les guerriers de Dieu, des intercesseurs, des gens appelés à se tenir sur la brèche, des gens appelés à vivre la foi des premiers Juifs qui considéraient Jésus comme leur Sauveur et Seigneur. Difficile donc d’aller dans une église où tout est rythmé à la perfection, pas une note de plus ou de moins, pas une minute de plus que prévu pour le culte et où le pasteur ne croit pas que Dieu parle à travers Son Esprit qui habite en lui mais parle uniquement par la Bible… Voilà pourquoi je ne peux pas être d’accord avec toi ;) Parce que j’ai appris à vivre ma foi d’une certaine manière et de devoir ne plus vivre tout ça m’asphyxie. C’est un manque réel… D’où l’église qui me « convient » et non pas locale! Parce que je peux aussi trouver des groupes d’intercession près de chez moi pour partager ensemble, et non, je ne suis pas d’accord avec tout mais au moins je vis ma foi sans avoir un grand manque (=vide) de Dieu qui me suit de partout… Après, c’est sûr que si les deux églises se ressemblent, il vaut mieux trouver plus près, je suis tout à fait d’accord avec toi! Mais ça dépend des personnes et ce qu’elles ont vécues… ;)

          Avatar
        • (ce qui revient au point 2 et 3 dans ton article ;) )

  • Avatar
  • je rajouterai volontiers: prier pour avoir de la lumière pour ce « choix », mais c’est sans doute sous entendu! je mets choix entre guillemet: est-ce à nous qui désirons Le servir, de « choisir », ou à Lui?

      Avatar
    • Il peut te guider mais ne choisira jamais à ta place ;) Parce qu’Il nous a rendu libre et donc nous rend libre de choisir aussi. (Vive Dieu!)

        Avatar
      • Cela va être difficile, je dirai même impossible à discuter par ordinateur interposé. Je ne crois pas partager vraiment ton avis, mais nous avons très probablement des ouvertures différentes sur la question.

  • Avatar
  • Salut Nico
    je suis un petit nouveau sur ce blog et c’est des premiers articles que je lis. J’ai trouvé ton article intéressant. Mais je trouve que il faudrait ajouter plusieurs autres points aux 9 que tu évoques.

    Premièrement je pense à la joie, une église qui n’est pas dans la joie de se réunir de louer son Dieu et de servir est elle en bonne santé ?

    Deuxièmement je pense à la prière, une église qui ne se rencontre pas pour prier est elle en relation avec son Dieu ? De plus c’est un facteur essentiel pour tout ce qui concerne la communion fraternelle, la croissance de l’amour entre les membres et le discipluat

    Troisièmement je rajouterai que la louange est aussi un facteur important. C’est ce que nous ferons dans les cieux (cf apocalypse). Pour moi une église qui loue son Dieu et recherche sa présence est aussi une église en bonne santé.

    Voilà, une petite réflexion pour completer ce que tu dis
    Sois bénis

      Avatar
    • Tu as raison, heureusement que je ne suis pas exhaustif !
      Merci pour ton commentaire !

  • Avatar
  • Bonjour,
    merci pour cet article, qui a le mérite de rappeler que l’on ne peut être chrétien tout seul. D’où l’importance de l’église locale. Voir à ce sujet, « l’Eglise avec un grand E » de G. Winston(Ed. Ourania, 2010)

    Sinon, pour compléter tes raisons « non exhaustives »(;-) ), je rajouterai cette question : L’amour de Christ est-il visible entre ses membres et via ses membres, dans cette église locale ? Sachant que le Seigneur a clairement dit que l’amour entre nous était la condition pour que le monde voit que nous sommes ses disciples (cf Jean 13v35)
    D’autre part, 4 « piliers » de ce que dans quoi des chrétiens réunis ensemble doivent persévérer se trouvent en Actes 4v42. 4 éléments (comme autant de directions à suivre) à même d’authentifier et de vivifier notre foi.

    Le point 1 est important, puisque l’on ne peut bâtir que sur un seul fondement, « lequel a déjà été posé » cf 1 Cor.3v11.
    Quant au point 2, je préférerai dire qu’il est essentiel de « choisir » une église qui soutienne et/ou qui marche dans la vérité.

    Autre chose encore, l’on peut peut-être souhaiter être dans « la meilleure église » qui soit, mais l’important me paraît être de discerner là où le Seigneur nous veut, pour la gloire de Son nom.

    Fraternellement,
    Pep’s

  • Avatar
  • A partir du moment où des gens se réunissent pour parler des choses de Dieu, au sens biblique, large de l’expression, alors ils sont une communauté de l’Eglise de Dieu. C’est le principe de l’Eglise de Dieu dans les maisons. Evidemment il faut aussi des personnes inspirées par l’Esprit Saint qui peuvent ainsi diriger la petite communauté selon la volonté de Dieu. Ce genre de communauté est souvent la meilleure ou au moins la moins pire des communautés. L’Eglise de Dieu est présente à travers ses communautés comme autant de grains de sels répartis dans le monde. Ce système permet des dépenses moindre que les églises-bâtiments et permet aux membres de participer davantage. Le risque de sectarisme est limité si les responsables sont guidés par l’Esprit Saint.
    Ce n’est qu’un aspect de l’Eglise de Dieu.

  • Avatar
  • Nicolas, dans l’église où je suis il se passe des choses qui ne me plaie pas, la musique, la predication, mais je suis déja serviteur ici, il y a une église que j’aime beaucoup la musique c’est top, la predication aussi est bien de parole des connaissances, alors je fais comment?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *