Comment détruire ton mariage avant même qu’il ne commence (1/2)

Crédits photo : thegospelcoalition.org
Crédits photo : thegospelcoalition.org

Post de Garrett Kell, marié à Carrie, père de trois enfants. Il sert en tant que pasteur de l’Église baptiste Del Ray à Alexandrie en Virginie. Article initialement publié sur le blog de la Gospel Coalition

Tim et Jess étaient mariés depuis seulement 8 mois, mais la lune de miel était bel et bien terminée. Les conversations agréables qui avaient auparavant marqué leur relation avaient été remplacées par de constantes chamailleries. Leurs rires s’étaient dissipés et la distance qui les séparait commençait à s’agrandir. Leur intimité sexuelle avait presque cessé.

Que s’était-il passé ? Comment Satan avait-il pu s’introduire de la sorte dans leur jeune mariage ? En repensant aux histoires d’autres couples, j’ai compris qu’il ne les avait pas sabotés lors de leur lune de miel, ni lors de leurs premiers mois de vie commune. Le diable avait commencé son sabotage bien avant qu’ils ne se présentent devant l’autel. Bien que Tim et Jess étaient chrétiens, leur relation et leur engagement étaient marqués par l’impureté sexuelle.

Malgré le bon déroulement des premiers temps de leur relation,  ils ont commencé à faire des compromis qui ont évolué plus en profondeur en une habitude de péché sexuel. Ils auraient dû confesser leur erreur l’un à l’autre quand ils s’étaient adonnés au péché, et se promettre de ne jamais plus la reproduire. Mais ce n’est pas qui était arrivé. À cause de la honte, ils n’ont jamais dit à personne ce qui se passait. Avec du recul, Tim et Jess ont admis que leur relation étaient une grande mascarade.

C’est triste, mais l’histoire de Tim et Jess est bien trop classique. Beaucoup de couples non mariés luttent avec le péché sexuel. Cela ne devrait pas être une surprise, étant donné que nous avons un ennemi monté contre nous et notre mariage imminent (entre Christ et son Église, Éphésiens 5.32). Il déteste Dieu et il déteste l’institution du mariage, car elle représente l’Évangile (Éphésiens 6.32).

L’une des stratégies les plus efficaces pour détruire l’union du mariage présentée par l’Évangile est d’attaquer les couples à travers le péché sexuel avant qu’ils ne disent : « Je le veux ». Voici quatre méthodes de l’ennemi parmi les plus courantes pour attaquer un mariage avant même qu’il ne commence.

 

1. Satan veut que nous prenions l’habitude d’obéir à nos désirs au lieu de suivre la direction indiquée par Dieu

Les voies de Dieu sont bonnes, mais Satan veut que nous croyions qu’elles ne le sont pas. Cela a été son plan dès sa première tentation au compromis dans le jardin (Genèse 3.1-6). Son but final est que nous développions cette habitude de résistance continuelle vis à vis de l’Esprit et que nous suivions nos mauvais désirs, même une fois mariés. Il veut que nous apprenions à résister au service et à poursuivre l’égoïsme.

Si nous nous habituons à faire ce que nous voulons quand nous voulons avant le mariage, nous aurons cette même habitude dans les années qui vont suivre. Cela est pourtant mortel étant donné que le service et le sacrifice sont essentiels pour un mariage en bonne santé et qui honore Dieu. L’amour dans le mariage se démontre par des milliers de décisions quotidiennes telles que faire ce que l’on ne veut pas faire – faire la vaisselle, changer des couches ou regarder un film à la place d’un match de basket. Si notre relation avant le mariage est caractérisée par l’abandon au désir immédiat et à l’impulsion, nous lutterons d’autant plus lorsque que nous serons confrontés à la dure réalité de la vie de couple.

 

2. Satan veut que nous sous-estimions à quel point nous sommes sensibles à la tentation

Il veut que nous pensions que nous ne nous enfoncerons pas plus dans notre péché. Il veut que nous pensions que nous sommes plus forts que nous ne le sommes réellement. Il veut que nous pensions que nous n’irons jamais aussi loin. C’est un piège très puissant puisqu’il joue simultanément avec notre orgueil et notre désir bien fondé d’honorer Dieu. Nous sommes plus faibles que nous ne le croyons. Nous pouvons aller là où nous pensions ne jamais aller. Le péché est comme un courant sous-marin dans l’océan : si nous y jouons, nous serons vaincus et emportés vers une destruction certaine.

L’une des manières employées par Satan est d’essayer de nous faire croire que la pureté est une ligne à ne pas franchir plutôt qu’une disposition du cœur. Il veut nous faire croire que la pureté devant Dieu, c’est de ne pas embrasser quelqu’un, de ne pas enlever ses vêtements, ou encore ne pas parler de sexe et ne pas « le faire ». Il veut que nous pensions que tant nous ne dépassons pas une certaine limite, nous restons purs. Toutefois, le problème avec cette façon de penser est que Jésus a dit que si nous convoitons dans notre cœur, nous avons péché et sommes condamnés devant Dieu (Matthieu 5.27-30).

La pureté est bien plus une disposition de cœur qu’une position de notre corps. L’éternelle question : « Où se trouve la limite ?» peut révéler un désir de s’approcher autant que possible du péché au lieu de le fuir comme le Seigneur nous de le demande (1 Corinthiens 6.18).

Par ici pour la suite et fin de l’article

Auteur : Garrett Kell

Garrett Kell est marié à Carrie et père de trois enfants. Il sert en tant que pasteur de l’Église baptiste Del Ray à Alexandrie en Virginie.