Décence et gente masculine (fin)

Crédits photo : puretrend.com

Vous avez loupé le début de l’article ? C’est par !

Voici la conclusion à laquelle j’ai été forcé d’arriver : si les filles doivent être décentes, les gars doivent l’être aussi. Si les filles doivent demander l’avis de leur père et de leurs frères, les gars doivent demander celui de leur mère et de leurs soeurs. Si les filles doivent prendre leurs frères en Christ en considération, les gars doivent prendre leurs soeurs en Christ en considération.

Généraliser les standards de la décence a un double effet :

  • Tout d’abord, la modestie n’est plus une chose que les femmes font pour les hommes, mais une chose que les gens font pour les autres. C’est bien plus sain.
  • Deuxièmement, les hommes font aussi les frais de la discussion sur la décence ; nul doute que cela nous rendra plus humbles et plus prévenants.

Quand je repense à mon choix vestimentaire à l’université, je me sens convaincu d’indécence et, en même temps, cela me permet de comprendre les difficultés auxquelles les filles font face en essayant d’être décentes. Je ne cherchais pas à être indécent. Je voulais juste être beau. J’étais célibataire. Je voulais être attirant pour les filles et que les autres gars m’affirment. Dans mon cas, être décent aurait impliqué que je porte des t-shirts plus larges qui ne rendaient pas tellement sur moi. Ça aurait été difficile. Et si j’avais fait ce choix difficile, j’aurais eu plus de considération envers mes soeurs en Christ, et je les aurais aussi appréciées davantage.

Le sondage sur la décence (1) m’a appris que ces discussions sont dangereuses. Tout d’abord, parler de la décence et de la convoitise dans le même article peut laisser entendre que l’indécence engendre la convoitise, ce qui est un mensonge destructeur. Jamais un homme (ou une femme) n’a été forcé à convoiter à cause de l’habit d’une autre personne. Et puis permettre aux hommes et aux femmes de donner des retours au sexe opposé, c’est laisser croire que la décence est pour l’autre. Ce n’est pas le cas. C’est pour Dieu. Un avis du sexe opposé ne fait qu’aider.

L’objectif de la décence (et mon objectif en lançant cette conversation) est d’honorer Dieu par notre corps, non parce qu’ils sont sales ou sujets de honte, mais parce qu’ils sont glorieux et saints. Pour paraphraser Jessica Rey, la décence, ce n’est pas couvrir ce qui est mauvais, mais c’est révéler sa dignité.

Chaque fois que l’été pointe le bout de son nez, hommes et femmes devraient s’arrêter et réfléchir à ce qu’ils mettent ou enlèvent. Hommes et femmes devraient se demander si leur garde-robe reflète le bon goût, le respect de leur corps et l’humilité du coeur. Hommes et femmes devraient se rappeler qu’ils ont été rachetés à grand prix, qu’ils sont mis à part en tant qu’enfants de Dieu, et qu’ils doivent l’honorer par leur corps.

Alors mesdemoiselles (et mesdames), voici ce que j’aimerais savoir :

  • Qu’est-ce qui est indécent chez les hommes en ce qui concerne leur façon de s’habiller et leur comportement ?
  • Qu’est-ce que les gars chrétiens font qui soit peu serviable et manque de considération envers les filles – comme les femmes chrétiennes qui se pavanent en bikini pour les hommes ?
  • Quels sont les autres points de la décence que les hommes ont « raté » ? Avez-vous trouvé d’autres standards à deux poids, deux mesures ?

J’espère qu’en élargissant la discussion sur la décence à la fois aux hommes et aux femmes, nous étendrons la véritable décence et éliminerons les standards à deux poids, deux mesures.

__________________
(1) N.D.T.: Ce sondage a été lancé par les frères Harris sur The Rebelution il y a quelques années. Il n’y était question que de la décence des filles.

Auteur : Alex et Brett Harris

Alex et Brett Harris, sont les fondateurs de la Rébellution et les auteurs du livre Génération Challenge.