« Tu veux sortir avec moi ? » – 5 conseils pour les gars (1/2)

intentionnel

Article de Brandon Andersen. Traduction de Sarah L., Rébellutionnaire

Je travaille au sein d’une équipe pastorale, et cela implique que je passe le plus clair de mon temps avec de jeunes bénévoles célibataires, qui sont jeunes convertis pour la plupart. Quand j’ai commencé, je me suis rapidement rendu compte que la plupart des jeunes chrétiens n’ont aucune idée de ce à quoi ressemblent, concrètement, les fréquentations chrétiennes. Voici donc quelques conseils destinés à aider les hommes chrétiens à fréquenter une femme de manière qui honore Dieu.

1. Sois « intentionnel »

« Intentionnel » fait partie de ces mots qui sonnent bien, mais dont personne ne connaît vraiment le sens. J’aimerais t’éclairer à ce sujet. Voici donc ma propre définition de ce terme et le lien qui existe entre lui et la façon dont un homme chrétien doit s’approcher d’une femme.

L’homme intentionnel fait encore et toujours le premier pas ; il prend le risque d’être rejeté. Il fait toujours savoir à la fille où il en est, pour qu’elle se sente en sécurité et ne doive pas essayer de deviner. (Mais d’un autre côté, ne la fais pas flipper en lui parlant mariage dès le premier rendez-vous !)

Voici quelques exemples de l’homme intentionnel.

L’approche :

  • Intentionnel : « J’aimerais sortir avec toi un soir ».
  • Non intentionnel : « Ça te dirait qu’on traîne ensemble un de ces quatre ? Mes colloc’ partent tous ce week-end ».

L’addition :

  • Intentionnel : « C’est pour moi ».
  • Non intentionnel : « Tu peux payer la moitié ? Je suis plutôt à sec en ce moment ». (Ma femme croit que ça sous-entend : « Tu vaux à peu près 20€, mais pas 40 »).

Après un rendez-vous :

  • Intentionnel : « J’ai passé une excellente soirée, et j’aimerais beaucoup remettre ça. Je t’appelle dans la semaine ».
  • Non intentionnel : « Je t’appellerai un de ces jours ».

Impliquer d’autres personnes :

  • Intentionnel : « Ça me plaît vraiment d’apprendre à te connaître. Est-ce que ça te dirait qu’on dîne avec le responsable de mon groupe de jeunes et sa femme ? » (C’est une façon de l’honorer : la courtiser en rendant des comptes à un couple engagé avec Dieu.)
  • Non intentionnel : « Je ne sais pas si je peux déjà te présenter mes amis… » En clair : « Je ne veux pas que tu rencontres déjà mes amis », ou, comme le dit Chris Rock : « Si tu n’as pas encore rencontré ses amis, c’est que tu n’es pas sa petite amie ». (Dans ce cas-là, il se montre fourbe : il n’est pas totalement transparent avec la femme et il isole la relation des autres domaines de sa vie et des gens qui le connaissent. C’est un gars qui se protège égoïstement de toute responsabilité envers quiconque et des potentielles conséquences ; on ne peut pas lui confier la protection d’une autre personne.)

Les choses vont bien :

  • Intentionnel : « Je trouve que tu es une belle jeune femme attachée à Dieu, et je passe de bons moments avec toi. J’aimerais entamer une relation avec toi ».
  • Non intentionnel : « Okéééééééé, qu’est-ce que tu penses de nous ? » Ou : « Je ne sais pas trop où j’en suis. Et toi ? »

Les choses pourraient bien durer :

  • Intentionnel : « Je ne fréquente pas juste pour fréquenter, et je sais que le mariage, ce n’est pas pour tout de suite, mais les choses ne pourraient pas mieux se passer pour moi. Je te trouve merveilleuse ».
  • Non intentionnel : « Ça ne se passe pas trop mal, je pense. On verra ».

Reconnaître la fin d’une relation :

  • Intentionnel : « Je suis désolé, je ne vois pas comment les choses pourraient aller plus loin que de l’amitié ».
  • Non intentionnel : (Le temps passe… tu la snobes… tu arrêtes d’appeler…).

En fin de compte, les réponses non intentionnelles du gars sont purement égoïstes, parce qu’elles placent ses intérêts à lui avant ceux de la femme. Qui plus est, ces réponses sont lâches, parce qu’il évite de déterminer où en est la relation et laisse donc la femme dans l’incertitude sur le sujet.

Bref, dans la relation, l’homme devrait toujours avoir une réponse à ces trois questions :

  1. Quelle est la nature de cette relation ?
  2. Quelles sont tes intentions ?
  3. Montres-tu tes intentions en ce moment ?

Voici l’idée principale, les gars : Ne la laisse pas deviner. Dis-lui exactement où tu en es à chaque moment. C’est un risque, bien sûr ; mais il vaut mieux que ce soit toi qui le prennes plutôt qu’elle. Prends-le.

À suivre…